Instant lecture août 2018

Comme chaque mois, Jollies vous partage une sélection des coups de coeur littéraires de la rédaction. Au programme pour bien finir les vacances : un roman sur les violences gynécologiques, un  sur la famille et l’identité et un polar.

Le Chœur des femmes – Martin Winckler

Résumé

Jean (Djiin) Atwood, bientôt 30 ans, interne en médecine, rêve de devenir chirurgienne spécialisée dans la réparation des organes génitaux. Pour valider son internat, elle est forcée de passer 6 mois dans l’unité 77, dirigée par Franz Karma (alias Barbe Bleue). Elle part avec beaucoup d’aprioris tels que « les gynécos sont là pour se rincer l’œil », « de toute façon ils n’en ont rien à foutre des nanas » et autres remarques que nous avons toutes et tous pensé un jour. Mais elle va découvrir, à sa plus grande confusion, que le Docteur Karma écoute les femmes avec respect voire même avec humilité. Ce qui va profondément l’agacer …

Notre avis

Martin Winckler prend le parti de recourir à la polyphonie, ce qui permet de tout comprendre, même des choses très spécifiques à la gynécologie. Ce livre redonne confiance en l’espèce humaine et surtout en la médecine. Il nous apprend à déceler et à dire non aux violences gynécologiques. En effet, on s’identifie rapidement à Jean et aux femmes en général qui vont chez le gynécologue et aux moment parfois inconfortables, voire gênants, qu’on peut passer sur la table du médecin. Malgré quelques petits « égarements » (les passages très crus sur la sexualité de Jean n’apportent pas grand chose), l’auteur parvient à faire passer son message et nous invite à nous révolter autant que Jean et le docteur Karma.

La disparition de Stéphanie Mailer – Joël Dicker

Résumé

30 juillet 1994. Dans la ville d’Orphea, quatre personnes sont tuées : une joggeuse, le maire, sa femme et son fils. Vingt ans après, une journaliste ambitieuse ré-ouvre l’affaire. Elle semble avoir découvert un élément important.  Or, cette dernière disparaît. Cette journaliste n’est autre que Stéphanie Mailer. Mais que lui est-il arrivé?

Notre avis

Le style Joël Dicker c’est d’abord un récit fait de flash-back. Ce procédé permet d’une part des rebondissements mais surtout, c’est également un procédé très utilisé dans le cinéma pour garder l’attention du spectateur. Ça marche donc aussi très bien pour les lecteurs. Le style Joël Dicker, c’est ensuite un roman polyphonique ce qui permet au lecteur d’avoir un point de vue omniscient et le ressenti de chaque personnage, très intéressant dans un roman policier . Enfin, c’est un dénouement inattendu et plusieurs histoires qui se mêlent. Bref, tous les ingrédients d’un bon roman policier. Cependant, on peut regretter un vocabulaire parfois un peu simple et des passages un peu niais voire fleur bleue. Certaines histoires dans la trame générale sont en trop et dévient le propos. Cela reste cependant un très bon roman d’été, facile à lire et pas trop prise de tête.

L’aube sera grandiose – Anne-Laure Bondoux

39165124_2146467118961220_932432666907639808_n

Résumé

Nine est une adolescente normale. A seize ans,  elle partage son temps entre le lycée et la natation qu’elle pratique à haut niveau. Ce soir, elle doit se rendre à la fête de fin d’année de son lycée. Mais c’était sans compter sur Titania, sa mère, écrivaine fantasque et mystérieuse, qui décide de l’emmener au milieu de nulle part pour lui raconter, en une nuit, les secrets de sa famille. En quelques heures, la jeune fille va découvrir d’où elle vient et qui elle est.

Notre avis

Anne-Laure Bondoux jongle avec dextérité entre les différentes époques. On passe de nos jours aux années 1960 et de la jeunesse de Nine à celle de Titania tout naturellement, sans que le lecteur ne soit perdu. Mais au delà d’un roman sur la famille très agréable à lire, L’Aube sera grandiose est une magnifique réflexion sur la famille, l’importance des origines et le poids des secrets.

Ont participé à la rédaction de cet article : Mathilde BERG, Eglantine PUEL

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s