Paris : Top 10 des expos de l’été

Le mois de juillet accompagné de son air d’été est arrivé ! Et comme chaque année, l’offre culturelle que proposent les musées de notre belle capitale est très variée. Des Nymphéas de Monet au Musée de l’Orangerie à l’exposition immersive de la Grande Halle de la Villette, Jollies vous présente son top 10 des expositions à ne pas manquer cet été !

 

  • Guernica – Musée Picasso

Au musée national Picasso-Paris, l’exposition Guernica met en lumière l’histoire autour du célèbre tableau “Guernica” peint il y a plus de 80 ans. Bien plus qu’un tableau, cette œuvre historique restée au Musée Reina Sofía de Madrid fait suite aux bombardements qu’a subis la ville de Guernica. Cible d’un certain engouement, le tableau qui a pourtant déchaîné les critiques, est aujourd’hui iconique dans le monde entier. Obsédé par le sort de cette ville espagnole, Pablo Picasso a réalisé de nombreux dessins et esquisses, prêtés par le Musée Reina Sofía, avant de réaliser son œuvre emblématique. Plus que quelques jours pour profiter de cette exposition événement qui se clôture le 29 juillet.

EXPOSITION GUERNICA 🎨| Aujourd’hui, nous fêtons l’anniversaire du tableau « Guernica ». Commencé le 1er mai 1937, Picasso achève son tableau entre le 4 et le 5 juin 1937. Nous célébrons donc les 81 ans d’un des tableaux les plus célèbres au monde et qui a marqué les esprits. 🎂 A travers #ExpoGuernica, vous découvrirez son histoire et son rôle au sein de l’Histoire et de l’Art contemporain. A découvrir jusqu’au 29 juillet. . Et pour vous, que représente « Guernica » ? . . 📷 Dora Maar, « Guernica en cours d’exécution, état III, dans l’atelier des Grands-Augustins, Paris, en mai-juin 1937 », tirage non daté, épreuve gélatino-argentique, 24 × 30,4 cm, Musée national Picasso-Paris, © Succession Picasso 2018 #Picasso #PabloPicasso #art #artist #birthday #happybirthday #anniversaire #souvenir #Historyofart #onthisday #cejourlà #Guernica #dailyart #artlovers #musee #museum #instamuseum #expo #exposition #exhibition #ExpoParis #Culture #anniversary

A post shared by Musée national Picasso-Paris (@museepicassoparis) on

 

  • Kupka. Pionnier de l’abstraction – Grand Palais

Jusqu’au 30 juillet, le Grand Palais retrace le parcours du Tchèque František Kupka, ses débuts au sein du symbolisme et son évolution pour atteindre l’abstraction, dont il est l’un des pionniers. Plus de 300 peintures, gravures, dessins et autres documents dévoilent l’univers très coloré de l’artiste ayant passé la plus grande partie de sa vie à Paris.

 

  • Effets spéciaux, crevez l’écran ! – Cité des Sciences et de l’Industrie

D’un tout autre genre, la Cité des Sciences et de l’Industrie propose une immersion au cœur des différents effets spéciaux qui contribuent aux succès des films d’aujourd’hui. Dans un parcours scindé en quatre étapes, l’exposition présente de nombreuses techniques de trucages qui mènent à la magie du cinéma. La Cité propose notamment aux visiteurs de se glisser dans la peau d’un graphiste ou d’un acteur et plus encore, d’enregistrer leurs propres productions. À découvrir jusqu’au 19 août.

  • Nymphéas. L’abstraction américaine et le dernier Monet – Musée de l’Orangerie

Alors que les dernières œuvres de Monet sont mises en perspective avec celles d’artistes américains comme Pollock ou Rothko, le Musée de l’Orangerie propose une exposition où sont notamment mis en avant les célèbres Nymphéas. Une sélection de certaines œuvres de Monet mais également des toiles d’artistes américains : Barnett Newman, Clyfford Still, Mark Rothko ou Jackson Pollock. La rencontre parfaite entre l’impressionnisme français et l’abstraction américaine, jusqu’au 20 août.

 

  • Icônes de Mai 1968, les images ont une histoire – Bibliothèque Nationale de France

Cinquante ans après les événements de Mai 1968, la Bibliothèque Nationale de France revient en image sur ce qui a constitué une rupture dans l’histoire de la société française. Comment s’est construite notre mémoire visuelle collective de ces événements ? L’exposition recontextualise les “icônes de Mai 68” et donne les clés pour comprendre cet événement conjugué en noir et blanc mais qui a pourtant été couvert de nombreuses couleurs. Photographies, magazines, vidéos, près de 200 documents, dont certains désormais célèbres sont à découvrir jusqu’au 26 août.

  • Au diapason du monde – Fondation Louis Vuitton

Jusqu’au 27 août, la Fondation Louis Vuitton présente sa nouvelle exposition thématique. Celle-ci permet de s’interroger sur la place de l’Homme dans l’univers et la récente approche qui lie ce dernier à son environnement et au monde du vivant. Œuvres modernes et contemporaines sont exposées sur de nombreux supports différents. Le parcours s’articule autour de trois axes complémentaires composés d’artistes variés parmi lesquels Henri Matisse, Yves Klein ou encore Alberto Giacometti.

 

  • Le Rêve américain : du pop art à nos jours – Fondation Custodia

Au travers de sa nouvelle exposition centrée sur le rêve américain, la Fondation Custodia présente jusqu’au 2 septembre, une large sélection d’estampes américaines venues de la collection du British Museum de Londres. Avec plus de 100 œuvres et 42 artistes américains, l’exposition donne à voir un panorama complet de l’histoire américaine. Andy Warhol et Roy Lichtenstein font notamment partie de ces nombreux artistes répondant aux événements politiques et sociaux de leur pays. Ils en sont ainsi des créateurs de certaines images les plus marquantes de ces dernières années.

  • TeamLab : Au-delà des limites – Grande Halle de la Villette

C’est une installation immersive et interactive que présente la Grande Halle de la Villette et le collectif protéiforme teamLab. À l’image de l’exposition présentée en ce moment à l’Atelier des Lumières, les visiteurs se retrouvent entourés d’images à 360°. Mais le plus étonnant : les œuvres prennent vie et évoluent en fonction des déplacements et des mouvements des visiteurs pour donner naissance à un monde sans limites. Ce concept artistique permet de produire sans cesse de nouvelles images pour un dépaysement total. L’occasion de se perdre dans l’imposant monde des œuvres d’art jusqu’au 9 septembre.

 

  • Roman Cieslewicz, la fabrique des images – Musée des Arts Décoratifs

Jusqu’au 23 septembre, le Musée des Arts Décoratifs rend hommage à l’un des artistes majeurs de la scène graphique du XXème siècle. De l’affiche à la publicité, le Polonais Roman Cieslewicz s’affiche au travers de plus de 700 œuvres. Avec toujours un œil porté sur l’actualité, cet artiste engagé dont la volonté est d’attirer l’attention fabrique ses images de toutes pièces, au point de mettre son talent au service de différentes institutions.

  • Sabine Weiss : les villes, la rue, l’autre – Centre Pompidou

Le Centre Pompidou présente au travers de l’exposition Sabine Weiss, les villes, la rue, l’autre, quelque 80 photographies de rue des années 1945 à 1960. Inspirée par Paris, la ville Lumière, la photoreporter Sabine Weiss offre sa vision simpliste du quotidien d’après-guerre au travers de l’argentique noir et blanc. Ombres, cafés, ou vitrines parisiennes reflètent dans l’objectif de cette artiste issue du courant de la photographie “humaniste”. C’est également en se rendant à Moscou ou New-York qu’elle rencontre un rythme urbain différent pour lequel elle attache un point d’honneur à mettre l’humain au cœur de ses photographies. Des moments suspendus à découvrir avant le 15 octobre.

Manon VANPEENE

 

Crédits photo en une: @ManonVanpeene

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s