Moscou : cinq lieux à découvrir entre deux matchs de football

Si Moscou accueille la Coupe du monde de football depuis une semaine, la capitale russe n’en reste pas moins une destination riche en bons plans. Avec ses douze millions d’habitants, Moscou est jeune, vibrante et branchée. Alors, si vous vous ennuyez entre deux matchs, on vous propose cinq bonnes adresses au cœur du quartier Kitaï-Gorod, l’un des plus animés de la ville.

Manger une pâtisserie italienne : chez Don Giulio Salumeria

Ce n’est, effectivement, pas très typique de la Russie mais cette petite épicerie italienne vaut le détour pour ses pâtisseries. Outre une bonne coppa ou un bon vin italien (les Russes en sont friands), on vous conseille les éclairs (à la crème légèrement croustillante, différente de la recette française), ou les fameux canoli. Et si vous voulez tout essayer, vous pouvez le faire sur place.

Goûter une bonne bière au Ptitsa-Sinitsa

À Moscou, ce n’est pas la vodka qui coule à flots, bien que les clichés aient la vie dure. Les Moscovites sont amateurs de bière, malgré la crise du secteur. Les brasseries russes ne manquent pas, et leurs produits n’ont rien à envier aux bières occidentales. Moscou regorge de pubs et de bars à bière, dont le Ptitsa Sinisa, avec sa décor décalée : les tireuses sont installées sur un vieux piano. Ici, c’est ambiance teenage rock, avec, en fond sonore, Blink 182 ou Green Day.

Manger en terrasse chez Odessa-Mama

Sur cette terrasse cohabitent deux restaurants aux cuisines radicalement différentes : une cuisine dite « juive », et une cuisine géorgienne, comme en raffolent les Moscovites. Dans les deux cas aucun risque de se tromper : croquettes de viande ou végétariennes, du « chicken kiev » ou des khachapuri (pâte à pain farcie,  une recette typiquement caucasienne), vous ne pourrez pas être déçu !

Danser toute la nuit au Propaganda

Moscou est une ville qui ne dort jamais. La vie nocturne y est dynamique, dans un pays ou parfois le soleil ne se couche pas. Fondé en 1997, le Propaganda est connu comme le plus vieux club de la capitale. Le nom paraît très ironique en cette période post-soviétique, et il l’est sans doute, les Russes ne manquant pas de second degré. Devenu une véritable institution, il est fréquenté par la jeunesse moscovite branchée comme par les étrangers.

Se balader au bord des « étangs propres »

Si leur nom paraît assez original, c’est que la traduction est ambiguë : les « Chistye Prudy » (littéralement les « étangs propres ») sont plutôt « purs » que nettoyés, selon une traduction plus fidèle. Ce petit canal est très prisé les jours de beau temps, que ce soit par les jeunes tourtereaux, les familles venant s’essayer au pédalo ou les musiciens. Et malgré le monde, l’ambiance y est paisible, jamais étouffante.

Marion HUYSMAN

Image à la une : Pixabay CC0

Pour découvrir en photo les cinq lieux, rendez-vous sur l’Instagram de Jollies Magazine : https://www.instagram.com/p/BkVWgxrlezv/?taken-by=jolliesmagazine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s