Coco : un dessin animé réussi et émouvant

Sorti le 29 novembre, Coco, est le dernier né des films d’animation Disney Pixar. Pour leur dernier film, les studios d’animation ont décidé de plonger les spectateurs dans le Mexique, en plein Día de los Muertos (Jour des Morts). Une aventure aussi belle que bouleversante.

Miguel Rivera est un jeune garçon mexicain passionné par la musique… Seulement il lui est impossible d’assouvir sa passion. Son arrière-arrière grand-père ayant abandonné sa famille pour devenir le musicien reconnu et adulé du Mexique. Et depuis, la famille Rivera chasse toute forme de musique de sa vie.

Coco
@Disney-Pixar. All Rights Reserved.

Mais Miguel n’en démord pas, il veut être musicien, comme son idole, Eduardo de la Cruz, feu chanteur le plus célèbre du Mexique. Sa quête de reconnaissance musicale lui ouvre les portes d’un monde dont il ne soupçonnait pas l’existence : le Royaume des Ancêtres, dont Miguel découvre toute la portée.

Après Mulan, Aladdin, Pocahontas, Tiana dans La Princesse et la Grenouille ou encore Vaiana, Coco suit la stratégie initiée par Disney d’ouvrir son univers à toutes les cultures du monde… pour plaire à tous les publics et prôner la tolérance.

Coco aborde la mort sous un angle qui apporte un élément de réponses aux parents, bien souvent désemparés face aux questions de leurs progénitures sur « l’après ». Ici, la mort est représentée comme la fin d’un chapitre, mais le début d’une nouvelle vie, pleine d’amour et de souvenirs heureux.

 

Les moments de rire contrastent avec la tristesse que pouvait être la mort des ancêtres. Souvent dépeinte à l’aide de couleurs sombres, la mort est ici colorée et joyeuse, aux antipodes des représentations habituelles… Coco est visuellement joli au point que ces couleurs remontent le moral.

461727
@The Walt Disney Company

L’importance de la famille, le besoin d’entretenir la mémoire et de prendre soin l’un de l’autre sont les valeurs que le film transmet.

Les détails sont extrêmement réussis et le réalisme du film est saisissant. Les accents mexicains des personnages et les petites expressions typiques espagnoles rendent le film encore plus vivant et créent des personnages touchants auxquels le spectateur s’attache. Les chansons sont présentes, donnent du relief au film mais n’éclipsent pas l’histoire : Lee Unkrich et Adrian Molina (les réalisateurs) ont réussi à doser tous les éléments de l’histoire correctement.

Coco est un très bon film d’animation qui aurait pu être meilleur si certains rebondissements de l’histoire n’étaient pas autant prévisibles. Cela n’enlève en rien le plaisir qu’en tire le spectateur qui ressort du film comblé et ému. Il vous sera difficile de ne pas ressortir de la séance sans avoir versé sa petite larme.

En résumé, Coco est un film bouleversant, drôle et touchant, qu’il serait dommage de ne pas voir au cinéma en famille.

Camille BRONCHART

Crédit image à la une : @Pixar Animation Studios
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s