L’instant lecture de novembre 2017

Ce mois-ci pour l’instant lecture, Jollies revient sur un classique écrit par Georges Sand, un roman touchant de John Green et un ouvrage qui recueille des réactions entendues dans le milieu de la mode écrit par e plus influent documentariste du milieu, Loïc Prigent. En avez-vous lu un ?

Qui es-tu Alaska ? roman de John Green

qui-es-tu-alaska---525887-264-432
@Gallimard

 

Résumé :

John Green, rappelez-vous, c’est Nos étoiles contraires, ce livre si bouleversant et dramatique. Qui es-tu Alaska ?, c’est un bien drôle de nom pour un livre. L’histoire tourne autour de Miles, un adolescent  qui décide de partir en internat pour réfléchir à son avenir, loin de sa famille. Il a envie de découvrir le « monde des grands », et il se pose des questions, il évolue dans un monde différent de celui de l’enfance. C’est une toute nouvelle expérience pour lui, et on la vit avec lui. Dans cet internat, on assiste à ses premières fois, ses premières rencontres, ses premières bêtises. Il rencontre des gens qui deviennent aussitôt ses amis, et il rencontre Alaska Young. Alaska est belle, merveilleuse, pleine de vie, bouleversante, lunatique et à la fois si mystérieuse.

Notre avis :

L’histoire est vraiment ordinaire, mais l’auteur nous permet de découvrir des personnages réels, avec une multitude de qualités, mais aussi des défauts et c’est plaisant. Ils sont vivants, ils nous ressemblent . Tous sauf Alaska, qui semble si différente. Elle est à la fois attachante et troublante. Parfois, même, elle est détestable. Elle n’est pas comme les autres. Tous les personnages ont un rôle bien défini, et c’est ça qui passionne : on s’attache à chacun d’entre eux car ils ont tous une particularité, que l’on ne trouve pas chez les autres. Quand on découvre la bande de Miles, on a tout de suite envie d’en faire partie : ce sont des amis sincères et vrais.  Ils sont si différents, si complémentaires, que ce sont eux qui font l’histoire. Ce récit donne une vraie claque. Il fait réfléchir à notre existence et à notre rôle sur terre. Il nous fait prendre conscience de ce qu’est la vie. L’auteur ne se contente pas de nous poser la question de but en blanc « c’est quoi la vie ? », il nous la transmet. John Green a vraiment cette particularité de nous faire vivre ses écrits, ressentir les choses telles qu’il les décrit. Ce livre est beau et traite de sujets qui touchent les jeunes adultes : la quête d’identité, l’amitié, la tristesse, le deuil, l’amour. Il est facile pour chacun de s’identifier à cette histoire. Pour conclure, on peut dire que Qui es-tu Alaska est exactement comme son héroïne : mystérieux, troublant et renversant.

Gabriel, roman de George Sand

Résumé :

Gabriel est l’unique héritier d’un riche prince italien. Elevé dans le plus grand secret, il a reçu une éducation exemplaire qui le destine à régner sur les terres de son illustre grand-père. Un jour, cependant, le personnage éponyme découvre l’imposture sur laquelle sa vie entière repose : Gabriel est une femme. Et si son véritable sexe lui a été caché, c’est pour que son cousin, fils du cadet du Prince, soit écarté de l’héritage. Gabriel(le) part donc à la rencontre d’Astolphe pour lui rendre justice.

Notre avis :

La figure de George Sand est mythique dans la lignée des femmes-autrices. Sous un pseudonyme masculin, elle a en effet repensé toute la question de l’intelligence et de l’écriture au féminin, en mettant notamment l’accent sur l’éducation. Elle formula ainsi l’hypothèse selon laquelle les comportements genrés sont des constructions sociales imputables à l’éducation et qui peuvent donc être modifié par une éducation différente. C’est ce qu’elle illustre dans Gabriel, roman « dialogué » aux allures de pièce de théâtre. Sur le modèle de la tragédie, l’autrice interroge les rapports sociaux entre les hommes et les femmes et remet en cause les constructions préétablies. Un ouvrage idéal pour découvrir les questions liées au genre tout en profitant d’une prose magnifique.

J’adore la mode mais c’est tout ce que je déteste, roman de Loïc Prigent

9782246862895-001-T
@Grasset

Résumé :

Dans ce livre « choses entendues », Loïc Prigent, journaliste et documentariste spécialiste de la mode répète, mot pour mot, des phrases qu’il a entendues lors d’événements mode auxquels il a assisté. Stagiaires, mannequins, assistantes, journalistes, rédactrices en chef, clientes fortunées (ou non), personne n’échappe à l’oreille de Loïc Prigent. Les phrases, brutes et honnêtes, sont publiées telles quelles, sans commentaire du journaliste pour les accompagner, ce qui les rend d’autant plus percutantes.

Notre avis :

Chaque jour, Loïc Prigent partage sur son compte Twitter les pépites qu’il a entendues… Pas étonnant qu’il ait décidé d’en faire un livre, capable de régaler son lecteur. Sa vision cynique de la mode et les punchlines qu’il entend et répète nous donnent une autre vision de ce monde de « paillettes ». On aime le côté très cash et les citations, qui sont d’autant plus vivantes qu’elles bénéficient de l’absence de commentaire journalistique. Ce livre, c’est un condensé de rire, et parfois de stupeur, tant ce qui est dit peut paraître absurde. Si le format peut paraître surprenant, il est difficile de lâcher J’adore la mode mais c’est tout ce que je déteste une fois commencé…

 

Ont collaboré à cet article : Mathilde BERG, Camille BRONCHART et Margaux LIDON

Publicités

Une réflexion sur “L’instant lecture de novembre 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s