Les chanteurs des Franglaises enflamment la scène de Bobino

Si vous n’avez jamais tenté de traduire une chanson anglaise en langue française, alors les Franglaises le font pour vous ! Durant le spectacle, le principe est simple : la troupe fait deviner au public une chanson anglaise, traduite en… français ! Et vous, auriez-vous trouvé les différents titres ? Jollies revient sur ce spectacle musical quelque peu original.

LES FRANGLAISES (c)Victor Delfim_12_MD.jpg
@Victor Delfim

Un quizz musical géant

Lorsque le spectateur entre dans la salle de spectacle, il découvre que même si le show n’a pas commencé, la scène est totalement découverte. La troupe s’affaire sur les planches, joue des instruments, et certains chanteurs se baladent à travers les rangées de spectateurs en serrant des mains et en interpellant petits et grands. Dès le départ, il y a une cassure entre le public et les artistes : très vite, la salle et la scène ne forment qu’un seul et même ensemble. L’effacement de la distance installe une ambiance légère qui perdure jusqu’à la fin du spectacle. Jonathan, le maître de cérémonie du show, questionne le public sur des chansons anglaises emblématiques traduites en français. Chacun est libre de crier ou hurler le titre et le chanteur, le but étant bien sûr d’avoir la bonne réponse. Cette sorte de question-réponse entre les artistes et les spectateurs renforce cette unité entre les deux parties. On se sent comme à la maison, sur le canapé, entouré d’une bande de potes en train de faire un Blind Test. On regarde nos voisins, on échange avec eux et surtout on rit ensemble. Une fois que le public trouve le bon titre et le bon chanteur, la troupe des Franglaises l’interprète… À sa sauce ! La troupe s’imprègne d’Elvis Presley, de Queen, des Spices Girls et bien d’autres en prenant soin de varier les genres pour le plus grand plaisir du public. Chacun y trouve son compte et peut reconnaître au moins une chanson. Fous rires garantis…

LES FRANGLAISES (c)Victor Delfim_06_MD (1)
@Victor Delfim

Un spectacle plein de légèreté

Le show semble être un peu brouillon et cela part même parfois dans tous les sens, mais le spectacle est bel est bien ficelé du début à la fin. Si on peut croire que jouer aux devinettes avec la troupe va être lassant pendant presque deux heures, ce n’est pas le cas. Il n’y a pas que cela pendant le spectacle. Entre deux interprétations, on en apprend plus sur les personnages qui constituent les Franglaises et leur histoire. On découvre un Jonathan très stressé et perfectionniste sur le bon déroulement du spectacle, on est spectateur d’une rancœur entre un homme et une femme et on s’attache au personnage de Luna, une femme drôle, toujours de bonne humeur et un peu maladroite. Le spectacle est rythmé par les nombreuses chansons, et l’histoire des chanteurs en parallèle permet aux spectateurs de ne pas trouver le show trop répétitif. Parfois même, l’histoire prend un peu trop de place et efface les chansons pendant quelques minutes. Le spectacle est très dynamique au départ avec les nombreuses devinettes, mais ralenti un peu en deuxième partie, ce qui est un peu dommage.

Pour ce qui est des interprètes, il est difficile de trouver des défauts. C’est simple, ils font tout. Tout au long du spectacle, ils chantent, dansent, sautent, jouent des instruments, s’affairent sur scène en continu. Même s’ils ne participent pas à une chanson, les artistes sont en perpétuel mouvement sur scène. La justesse de leur voix et leur puissance laisse le public bouche bée et leur réinterprétation des chansons suscite les éclats de rire. Pendant près de deux heures, on pleure de rire face aux traductions françaises, aux jeux des acteurs et à cette histoire rocambolesque. Mais parfois, on est ému et on pleure différemment. Certains tableaux proposés par la troupe nous transportent tellement qu’ils nous laissent un sentiment de nostalgie et nous font tout simplement frissonner.

Les Franglaises est un spectacle qui nous fait apprécier les choses simples de la vie. Que ce soit entre amis, en famille ou en couple, on rit du début à la fin en toute légèreté et cela fait du bien, tout simplement.

Claire ABOUDARHAM et Margaux LIDON

Crédits photos : Victor Delfim
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s