Une journée pour découvrir Aoste, petite ville du nord de l’Italie

Souvent considéré comme un simple passage obligé pour se rendre en Italie, Aoste est pourtant un lieu qui regorge de surprises. Les montagnes majestueuses qui surplombent la ville lui confèrent une sérénité inégalée. Quelques heures suffisent pour saisir cette atmosphère si particulière et faire le choix de ne plus jamais repartir.

Située à deux heures de route de la Haute-Savoie, le moyen le plus rapide et pratique pour aller à Aoste reste la voiture. Le tronçon français est parsemé de virages serrés de routes de montagne jusqu’à l’arrivée au tunnel du Mont-Blanc. Une fois là-bas, il faut s’armer de patience car les voitures passent au goutte-à-goutte pour éviter l’accumulation dans le tunnel et la réitération du drame de 1999.

Un portefeuille bien fourni est aussi de rigueur puisque le montant du droit de passage s’élève à 54 euros aller-retour. S’en suivront de longues minutes dans l’obscurité, passant de tunnels en tunnels. Mais cette obscurité n’est là que pour apprécier d’autant plus la beauté éclatante des montagnes enneigées une fois la frontière italienne passée. Une beauté qui contraste avec la complexité de la conduite dans cette région.

glacier-2354251_960_720
Glacier, La jonction, crédit: pixabay

Que faire à Aoste ?

Malgré sa petite taille, Aoste regorge d’activités à faire en l’espace d’une journée. Les amateurs d’histoire seront heureux de découvrir un théâtre en ruine à ciel ouvert et une multitude d’églises et de chapelles dissimulées dans des petites rues. Les accros au shopping ne seront pas en reste non plus ! Par rapport à sa taille, Aoste compte un nombre impressionnant de boutiques de vêtements, chaussures et sacs, le tout sous des enseignes locales que l’on ne retrouve quasiment pas en France. Les rues d’Aoste se suffisent à elles-mêmes et la vue sur les montagnes couplée à un air pur embellissent une simple ballade.

Théâtre_romain_Aoste_2009_front
Théâtre romain crédit : Tenam2 wikimedia

Où manger?

Pour commencer, un touriste respectueux des traditions locales sera obligé de goûter une vraie pizza, des vraies pâtes, une vraie glace italienne… ou les trois évidemment ! Les rues sont remplies de restaurants typiques, un peu sombres, mais à l’ambiance toujours chaleureuse, qui proposent des pizzas cuites au four et des pâtes avec de la viande d’oie (spécialité locale). Pour les plus pressés, de nombreux snacks aux couleurs de l’Italie se sont installés aux endroits les plus stratégiques : places ensoleillées, monuments historiques… Les marchands de glaces, quant à eux, se comptent par dizaines. Les boulangeries, à l’atmosphère très particulière, sont aussi des lieux à tester. Contrairement aux enseignes françaises, le bâtiment n’est pas forcément attrayant et les pâtisseries sont très « old fashion », souvent présentées sur des petits napperons en dentelle. Mais en s’aventurant à goûter ces petites choses sucrées, on découvre qu’il ne faut définitivement jamais se fier aux apparences.

Pour finir, en repartant en voiture à la fin de la journée, le grand supermarché à la sortie de la ville est un passage à ne pas louper. Il propose des centaines de produits typiques à moindre prix parmi lesquels le fromage fumé, le chinotto, ou encore des pandori de toutes les tailles et couleurs.

Ce qu’il faut savoir avant de partir

On dit souvent que les nouvelles tendances passent par l’Italie avant d’arriver en France. Se rendre à Aoste est donc l’occasion de découvrir les pièces vestimentaires majeures des futures saisons. Heureusement, toutes les tendances ne passent pas la frontière : il y a cinq ans, les jeunes filles aostiennes se baladaient dans les rues braguettes ouvertes sur leur culotte en dentelle.

Le français est la seconde langue officielle dans la ville. Il ne faut donc pas espérer pratiquer l’italien en se rendant à Aoste. Les habitants sont bilingues et n’hésitent pas à répondre en français s’ils décèlent une once d’accent étranger dans les paroles de leur interlocuteur.

Mathilde CARADEC

Crédit image à la Une: Tenam2 (wikimedia commons)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s