Le Freakshake, le milk-shake gourmand XXL

Tendance culinaire extravagante venue tout droit d’Australie, le freakshake est la nouvelle star des réseaux sociaux. Si vous êtes adepte de nourriture saine et healthy ou actuellement en train de suivre un régime, nous vous conseillons de faire demi-tour. L’équipe de Jollies s’exempt de toute responsabilité pour tout « craquage », conséquence presque inévitable de la lecture de cet article.

Qu’est-ce que c’est, un freakshake ?

Fervent adorateur du sucré : votre quête a pris fin. Vous êtes là face au St Graal des gourmandises. On parle ici d’un dessert, plus qu’une boisson, qui équivaut à environ 2000 calories. Contraction de « freak show » et de « milk-shake », le freakshake est un mélange harmonieux de milk-shake, de votre (ou vos) pâtisserie(s) favorite(s) et autres sucreries. L’oeuvre finale est servie dans un bocal à poignée, aussi appelé drinking-jar. Elle est agrémentée d’une bonne quantité de chantilly et de toppings et enfin, elle est recouverte d’un coulis généreux au chocolat ou aux fruits. L’ensemble est majestueusement disposé en équilibre, défiant toute notion de gravité et menaçant de s’effondrer à tout moment. En résumé, une dose XXL de réconfort certifiée « 100% FAT ».

Une spécialité made in Australia qui séduit

C’est à Anna Petridis que l’on doit cette création sucrée hors norme. Ancienne candidate de l’émission de cuisine My Kitchen Rules, elle est aujourd’hui à la tête de son propre salon de thé à Canberra du nom de « Pâtissez ». La jeune femme explique au journal local The Canberra Times avoir voulu « faire quelque chose qui fasse parler, si gigantesque que les gens prennent une photo avant de manger ». Un défi relevé haut la main. Depuis son lancement, les clients affluent pour goûter à la recette décadente imaginée par la célèbre cuisinière. À tel point qu’à certains moments, il faut prendre son mal en patience avant de pouvoir déguster un freakshake. « J’ai des clients qui attendent une heure pour avoir une table, et 45 minutes de plus pour avoir leur freakshake » précise Anna Petridis. Pas de panique, « Pâtissez » n’est pas le seul lieu où il est possible de se délecter de cette douceur. En effet, certains cafés situés au Royaume-Uni mais aussi dans l’Hexagone proposent leur propre version de cette recette originale, qui fait aujourd’hui fureur.

La tendance du « foodporn » sur Instagram

Le freakshake, c’est une gourmandise au visuel aussi important que le goût. Avec sa structure à l’apparence étonnante, ses sucreries colorées, le tout servi dans la célèbre drinking-jar, le freakshake est résolument esthétique. Il peut paraître écoeurant pour certains ou au contraire appétissant pour d’autres, mais la boisson ne laisse personne indifférent. Elle répond d’ailleurs avec succès aux attentes des photographes, amateurs ou professionnels, qui partagent leurs clichés culinaires sur Instagram. D’un côté nous retrouvons les incorruptibles du mode de vie healthy et d’un autre, nous avons les addicts au food porn, littéralement « le porno culinaire ». Le foodporn est un phénomène entretenu sur la toile par une véritable communauté de gourmets. Rapidement associé au concept, les photos de milkshakes monstrueux les plus gigantesques et impressionnants ont envahi le réseau social sous le hashtag #freakshake.

Un freakshake sur-mesure

Prêt à assouvir vos envies sucrées en préparant vous-même votre freakshake ? Nous avons choisi une recette rafraîchissante pour l’été mais les saveurs peuvent évidemment être ajustées selon vos envies.

Pour deux à trois freakshakes (selon la taille de vos bocaux et/ou verres), vous aurez besoin de :

  • 300 g de framboises
  • 1 yaourt nature
  • 2 verres de lait
  • 2 cuillères à soupe de sucre
  • 3 glaçons
  • 100ml de crème liquide
  • 100g de chocolat noir
  • De la chantilly
  • Des toppings : brownie, macarons, noisettes, muffins, cheesecake, fruits frais, paillettes alimentaires…
  • Un mélange d’amandes et de noisettes concassées

On commence par préparer la base de la recette : le milk-shake. Mettre le yaourt, les framboises, le lait et le sucre dans le mixeur. Une fois le mélange obtenu bien mousseux, ajouter les glaçons. Plus c’est frais, meilleur c’est. Ensuite, on s’occupe de la ganache. Ici, nous avons choisi de faire une ganache au chocolat. Faire chauffer la crème liquide dans une casserole. Une fois à ébullition, verser le chocolat dans la crème et éteindre le feu. Laisser fondre les carrés de chocolat et retirer la casserole du feu. Remuer doucement jusqu’à obtention d’une ganache onctueuse à souhait.

Avant d’attaquer l’étape cruciale de la recette, on vous conseille de préparer un support pour le freakshake, afin d’éviter d’en mettre partout. Et puis, aussi, pour respecter l’objectif premier de sa création : lui donner une allure si impressionnante qu’il mérite absolument un de vos plus beaux clichés sur Instagram.

C’est le moment de se lancer dans le montage ! Pour un résultat optimal, cette étape demande un minimum de dextérité.  À l’aide d’une cuillère, faire couler la préparation au chocolat à l’intérieur du bocal, sur les parois. Étaler le mélange chocolaté sur les bords extérieurs du bocal, au niveau de son ouverture, en recouvrant environ 2 ou 3cm. Sur la ganache, coller délicatement le mélange d’amandes et de noisettes concassées. Enfin, verser la préparation milkshake dans le bocal. Disposez en équilibre, au-dessus, une pâtisserie de votre choix : un morceau de brownie, une part de moelleux au chocolat, un cookie ou encore une gaufre. Recouvrir le tout par un dôme de chantilly et ajouter des toppings : macarons, oreos, kinder bueno, amandes, noisettes, paillettes alimentaires… Les possibilités sont vastes. C’est le moment de laisser libre cours à votre imagination. Plus qu’à déverser le coulis du goût de votre choix (chocolat, framboise, caramel…), planter une ou deux pailles et c’est prêt. Prenez en photo votre magnifique création et dégustez !

 

20864062_10214069677160950_1115487955_n

Et n’oubliez pas, une fois le freakshake englouti, il est important de prévoir une séance de sport pour brûler toutes ces calories !

Célia ALAMINOS

Crédits photos : Célia ALAMINOS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s