Élections législatives : récap’ pour tout comprendre

Les dimanches 11 et 18 juin auront lieu les élections législatives. Souvent victimes d’un fort taux d’abstention, les élections législatives sont bien moins populaires que les présidentielles. Pour y voir plus clair, on vous explique pourquoi ça ne devrait pas être le cas et quels sont les enjeux de ces élections.

 

Tous les cinq ans, un mois après avoir élu un nouveau président, les électeurs retournent dans les urnes pour élire un député dans leur circonscription. Tous ? En théorie, oui. Seulement, les élections législatives sont toujours boudées par les électeurs car considérées comme moins importantes que l’élection présidentielle. Depuis 1993, le taux d’abstention au premier tour des législatives ne fait qu’augmenter. Il est passé de 30,80% en 1993 à 42,78% en 2012 (source : Le Monde). 48% d’abstention, c’est ce que prévoit en 2017 un sondage récent fait par Odoxa pour franceinfo.

 

Qui sont-ils et que font-ils ?

Pourtant, alors que le rôle du président n’a finalement que peu d’incidence sur la vie quotidienne des citoyens, celui des députés peut avoir un véritable impact sur celle-ci. Les députés sont ceux qui votent les lois. Sans député pour dire oui ou non à la loi X ou Y, rien ne change. (Certes, il y a le 49.3 qui phagocyte tout cela mais c’est une autre histoire rare et exceptionnelle…) C’est pour cela qu’il est essentiel que les citoyens votent pour un député qui se rapproche le plus de leur idéologie politique.

A l’Assemblée Nationale, où siègent les députés au Palais Bourbon à Paris, il y a 577 députés. Un pour chaque circonscription, c’est-à-dire que la France est divisée en 577 parcelles (566 en France métropolitaine et outre-mer et 11 pour les Français de l’étranger) et un député est élu dans chacune d’entre elles. Chaque circonscription compte environ 120 000 habitants. Pour devenir candidat aux législatives, il faut avoir plus de 18 ans et être de nationalité française. Il n’est pas nécessaire d’habiter la circonscription pour s’y présenter. On entend souvent parler de député « parachuté » pour qualifier ceux qui n’habitent pas la circonscription.

Afin que le président et le Premier ministre appliquent leur programme comme ils l’entendent, ils ont besoin d’avoir la majorité à l’Assemblée Nationale, soit 289 sièges occupés par un député de leur parti. Si ce n’est pas le cas, ils doivent alors former une coalition, c’est-à-dire faire une alliance avec un autre parti qui leur permettrait d’obtenir les sièges manquants. Ainsi, la formation du gouvernement reflèterait cette alliance.

 

Pourquoi entend-on parler de « majorité présidentielle » ?

A chaque législature, les candidats qui se revendiquent de la « majorité présidentielle » sont ceux qui sont du même parti que le président et qui soutiennent donc son programme. Cependant, cette année, certains candidats n’ont pas été investi par La République en marche ! (nom du mouvement d’Emmanuel Macron pour les législatives) et se revendiquent quand même de la « majorité présidentielle ». Cela signifie qu’ils soutiennent ses idées, mêmes s’ils ne sont pas forcément soutenus en retour par le mouvement du président. Pour savoir quel est le candidat LREM de votre circonscription rendez-vous ici. Ceci pose une question importante : si cela est nécessaire pour obtenir une majorité absolue, le mouvement du président récupèrera-t-il ces candidats-là pour former une coalition ?

 

Concrètement, comment vote-t-on ?

Pour voter, c’est très simple. C’est un scrutin uninominal majoritaire à deux tours. En clair, on vote pour un nom (et non une liste). Si un candidat obtient plus de 50% des voix exprimées (avec plus de 25% des inscrits) alors il est élu dès le premier tour. Si personne n’a atteint ce score alors tous les candidats ayant obtenu plus de 12,5% des voix des inscrits sont présents au second tour. Celui qui arrive en tête au second tour est élu député.

Pauline THURIER

Crédit photo à la une : Wikipédia
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s