Bullet Journal: et si on changeait d’organisation?

Le phénomène Bullet Journal vous a peut-être échappé. Pourtant il est devenu un incontournable de Youtube, Instagram et Pinterest. Des « planner-addicts » aux minimalistes, tous l’ont adopté. Mais pourquoi? Qu’est-ce que ce mode d’organisation a de plus que notre bon vieil agenda ou notre agenda électronique?

Le Bullet Journal a été inventé par Ryder Caroll, un concepteur de produits numériques. Bullet Journal (ou Bujo pour les intimes) veut dire « journal des tâches ». Autrement dit, il est un mélange entre l’agenda qu’on oublie d’ouvrir et le mémo/post-it/ to do list qu’on laisse trainer sur le bureau. Nos vies sont aujourd’hui très remplies. Entre le travail, les ami(e)s, les devoirs, le cinéma, les livres à lire, les films à voir…. Notre cerveau ne retient pas tout. Et même pour les plus assidus d’entre nous qui ouvrent leur agenda régulièrement, il ne nous aide que pour « l’essentiel ». Mais ces listes de choses auxquelles on pense restent sur le bureau ou dans un coin de notre cerveau qui finit par les oublier…

Le Bullet Journal, lui, permet de tout rassembler dans un seul et même carnet. Le principe est simple: un index, des clés de lectures et ce que vous voulez écrire comme bon vous semble. Ne vous inquiétez pas, on vous explique tout après.

Comment démarre-t-on un Bullet Journal?

Le site officiel du Bullet Journal propose une vidéo récapitulative. Il existe également de nombreuses vidéos en français sur Youtube comme celle de LilieNetwork ou Dejollieschoses. Mais par écrit voilà ce que cela donne.

Etape 1: si votre carnet n’est pas numéroté, numéroter toutes les pages (ou une sur deux quand vous êtes paresseux…). Faites votre page de garde si vous le souhaitez et sur les deux pages qui suivent écrivez en haut « Index ». Ceci est la clé du Bullet Journal.

Etape 2: sur la page suivante créez votre page « Key » ou clé. Ces derniers sont des signes qui vont vous permettre de repérez rapidement ce qui est important, ce qui a été reporté dans votre emploi du temps… Le rapporter dans l’index (si vous avez mis la page Key à la page numéro 5, écrivez dans l’index « 5: Key »).

Les clés classiques sont:

  • X = Tâche effectuée
  • > = Tâche reportée
  • < = Tâche planifiée
  • = Tâche
  • o = Événement
  • – = Note

Mais rien ne vous empêche d’en ajouter.

Etape 3: Créez votre « Future Log ». Celui-ci est ni plus ni moins un calendrier. Il peut être établi sur 12 ou 6 mois. Il peut également être uniquement « visuel » ou être accompagné de cases vous permettant de faire la liste des évènements importants du mois. Le rapporter dans l’index.

Etape 4: Le « Monthly Log ». Ou agenda du mois. C’est exactement le même principe que pour le Future Log mais cette fois ci vous pouvez un peu plus détailler. Le rapporter dans l’index.

Etape 5: Le « Weekly Log » ou « Daily Log ». Même principe toujours mais par jour ou par semaines. Le rapporter dans l’index.

Etape 6: ajoutez tout ce que vous avez envie d’ajouter. Listes, budget…Le rapporter dans l’index.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les avantages et les inconvénients

Le premier avantage est la facilité d’utilisation et le caractère personnalisable de l’objet. De plus, il est parfaitement évolutif. Au fil du temps vous pouvez affiner, modifier les pages jusqu’à trouver la disposition qui vous convient le mieux.

Pour ce qui est des inconvénients il y en a surtout un qui est majeur: le temps. Le Bullet Journal est chronophage. Cependant, il nous fait gagner du temps par la suite… C’est un calcul coût-bénéfice que chacun doit réaliser.

Le matériel

Le but de Bullet Journal est que vous puissiez commencer avec presque rien. Un carnet, un stylo noir et si vous êtes maniaque une règle.

Cependant, les pro du Bullet Journal ont leurs préférences. Pour ce qui est du carnet, on recommandera donc les Leuchtturm1917 (la marque a même lancé un format spécial Bullet Journal) ou les carnets de la marque Moleskine.

Pour les stylos, bien sûr on peut se contenter d’un seul stylo noir. Cependant, marqueurs et stylos de couleurs peuvent faire partie du jeu. On conseillera les stylos types feutres à pointe fines. Ils existent dans diverses marques et à tous les prix.  En voici une petit sélection: Staedtler, Hema, et bien sûr les Stabilo.

Ensuite c’est à vous de voir. Certains aiment garder leur Bullet Journal dans un état de décoration minimal. Pour d’autres, ce sont de véritables oeuvres d’arts. Si vous le souhaitez vous pouvez donc ajouter des autocollants, des tampons, du masking tape….

 

Les inspirations

Pour trouver l’inspiration, rien ne vaut les blogs, vidéos et comptes Instagram. Voilà notre sélection.

Blogs: Journaling Addict, Violette Factory, Sohohana, Boho Berry

Youtube: Boho Berry, Bulledop, Amanda Rach Lee

Instagram: Bullet Journal Inspiration, Bujotrain, Boho Berry (oui oui encore elle), Show me your planner

Eglantine PUEL

Crédit image à la une : @Bich Tran from Pexels
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s