Feather/Feather : rencontre avec un duo aérien

Jollies Magazine a rencontré le groupe Feather/Feather dans le cadre d’un partenariat avec l’émission Rock’N’Roll High School de Radio Campus Lille. Feather/Feather est un duo composé de Téo et Edouard, deux cousins qui se sont rassemblés autour d’une musique aérienne et pop. Retrouvez le podcast de l’émission Rock’N’Roll High School du 6 février juste ici.

Jollies Magazine : Qui êtes-vous Téo et Edouard, qu’est-ce que vous faites dans la vie ?

Téo : Nous sommes deux cousins. On s’est reparlé l’année dernière et on a décidé de faire de la musique ensemble. On a vu que ça marchait bien en faisant de la musique tous les deux. C’était un projet que j’avais envie de faire depuis longtemps, de monter un groupe, et comme Edouard avait un peu d’expérience, ça s’est fait naturellement.

JM : Comment définiriez-vous votre style de musique ?

Edouard : C’est indie pop, électro, on s’inspire de tout. C’est un peu hybride.

gal-1
©Charlotte Puppinck

JM : Pourquoi Feather/Feather, d’où vient ce nom ?

Téo : On était en train de composer dans le parc de l’université Lille 3 et on a vu une plume par terre et on s’est dit que c’était marrant.

Edouard : Oui, on s’est dit qu’il fallait peut-être qu’on trouve un nom à notre groupe et on est parti sur ça parce que la plume représente bien notre musique qui est assez aérienne.

JM : Quelle place occupe le groupe dans votre quotidien ?

Téo : Ca dépend. Par exemple, au cours du mois de janvier, nous n’avons pas trop fait de lives, ni de répétitions. On fait une petite pause. Quand on faisait l’EP (ndlr : Soulmates Empire à retrouver sur toutes les plateformes de téléchargement), ça nous prenait beaucoup plus de temps.

Edouard : La création de l’EP nous a pris six mois mais on avait plus de temps parce que c’était les vacances d’été aussi. Moi, je ne fais pas d’études, je fais que de la musique, notamment des musiques de pubs donc ça me permet de pas mal travailler pour le groupe.

Téo : Pour moi, c’est un peu plus compliqué parce que je suis en alternance. Donc on trouve du temps pour répéter le soir après les cours et surtout le week-end.

Pour leur premier live dans l’émission de Rock’n’Roll High School, Feather/Feather a choisi A Run Downtown, la première chanson qu’ils ont composé.

Rock’n’Roll High School : A propos de A Run Downtown, quelles ont été les influences qui vous ont poussé à écrire cette chanson ?

Edouard : Je suis pianiste au Crowne Plaza de Lille et je compose quand je joue là-bas et une fois cette mélodie m’est venue.

Téo : C’est la chanson qui nous a pris le plus de temps à faire. On l’a commencé dès le début du projet et nous l’avons terminé juste avant de sortir l’EP. On a beaucoup travaillé dessus.

RHS : Et quelles sont vos influences de manière générale ?

Edouard : Pour moi, c’est Coldplay avant tout. Mon père m’a emmené à un concert de Coldplay un jour et ça a changé ma vie. C’est dingue. Ils m’inspirent autant dans leur manière d’être sur scène que dans la vie de tous les jours. C’est vraiment le groupe qui me parle le plus. Après, la folk, la pop, tout ce qui est calme, m’inspirent beaucoup. Il y a aussi Asgeir, un artiste islandais très connu maintenant. Il vient de sortir un mélange de folk, électro, de tout. C’est assez innovant et nous, on essaie de mélanger folk, électro, acoustique, rock donc c’est aussi ce genre de groupes qui nous influence.

Téo : Moi, je suis plus rock. J’ai commencé à écouter ce genre de musique vers 12 ou 13 ans et je me suis assez vite intéressé au métal et au punk. Ca m’a vraiment donné envie de faire de la musique. J’ai appris à faire du chant métal. Je me suis beaucoup intéressé à toute cette idéologie do it yourself propre au punk. Après, j’écoute beaucoup de rock, du rap de la pop…

RHS : Alors, selon toi Téo, quel est le groupe le plus représentatif du punk ?

Téo : Déjà, il y a le punk old school et le punk hardcore. J’écoute pas tellement les classiques, je préfère écouter des petits groupes. Par exemple, il y a un groupe d’Hazebrouck, Fake Off, très présent sur la scène française. Le chanteur a un label qui s’appelle Don’t Trust The Hype. En France, on a beaucoup de groupes en terme de punk. Je pense aussi à Another Five Minutes qui viennent de Strasbourg. C’est du punk très émotif, assez triste et mélancolique.

gal-4
©Charlotte Puppinck

RHS : Du coup, vous essayez de mettre toutes ces influences dans vos chansons ?

Téo : C’est exactement ça, on fait un mélange de tout ce qu’on aime, de tout ce qu’on connait et on fait quelque chose avec. Généralement, Edouard ramène un premier jet de morceau qu’il a composé au Crowne Plaza par exemple et moi je lui dis ce que je peux faire comme mélodie.

Edouard : Tu composes dans ta tête, tu imagines des synthés, des mélodies, des sons à mettre, telles percussions électroniques ou acoustiques et après on fait tout ensemble.

Téo : On arrive à se débrouiller comme ça parce qu’à la base on ne sait pas lire une partition. Moi je pratique quasiment aucun instrument, juste un petit peu de percussions mais c’est tout. Mais au final, on arrive à s’en sortir comme ça.

Edouard : Je sais que les morceaux qu’on a sortis avec Feather/Feather, on aurait pas pu les sortir tout seul. Sans Téo, ce serait impossible.

RHS : Téo tu disais que tes influences métal jouaient beaucoup dans l’écriture des paroles. Qu’est-ce que les paroles de l’univers du métal ont de spécifique ?

Téo : Je pense que c’est des paroles plus propres au punk, au mouvement screamo. C’est souvent assez mélancolique et défaitiste. C’est une posture assez nostalgique assez propre au mouvement emo aussi. L’emo c’est un style de musique que j’ai entendu être qualifié de suburban blues. Donc c’est le blues des gamins des banlieues pavillonnaires qui n’ont pas du tout de quoi se plaindre, mais qui sont nostalgiques et mélancoliques et moi ça m’inspire vraiment. Je suis vraiment dans cet état d’esprit pour les paroles.

Edouard : Moi je suis pas très paroles, j’ai déjà essayé d’écrire quelques textes mais c’est vraiment minable.

JM : Pourquoi vous préférez écrire en anglais qu’en français ?

Edouard: Je suis plus à l’aise avec l’anglais. Quand on est français et qu’on chante en français, on se met bien plus à nu. Je pense que c’est bien plus effrayant de chanter devant des gens ou à la radio en français qu’en anglais. C’est comme si on racontait notre vie privée. Mais aussi, c’est parce qu’on écoute beaucoup de musique en anglais donc il y a des tournures, des manières de faire qu’on connait bien.

Téo : Aussi, comme on se produit sur Internet, on trouve que c’est bien de pouvoir parler à un maximum de personnes.

RHS : Comment a été créé le clip de Faith ?

Téo : C’est des images de vacances. J’étais aux Etats-Unis et je savais qu’on allait faire un clip donc j’ai tourné quelques trucs sur mon smartphone.

Edouard : Sur Youtube, on trouvait ça plus sympathique d’avoir une vidéo plutôt que seulement des audios et, comme on avait pas de budget pour faire un clip, on s’est dit que ça rendrait bien.

JM : Vous avez sorti votre EP en fin d’année 2016. Quels sont vos projets musicaux à venir ?

Edouard : On est en train de composer un morceau en ce moment. On ne sait pas si on va le sortir en single ou si on va attendre pour l’album.

Téo : On va essayer de composer un maximum de morceaux, pour s’améliorer et trouver de nouvelles influences. L’idéal ce serait de sortir un album en fin d’année ou en début d’année prochaine. On évite de trop jouer les mêmes morceaux, c’est ennuyant.

Retrouvez Feather/Feather sur les réseaux sociaux :

SiteFacebookTwitterInstagram

Retrouvez Rock’N’Roll High School sur Facebook

Crédit photo à la une : Charlotte Puppinck

Interview retranscrite par Pauline THURIER 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s