François Fillon / Alain Juppé : un duel au sommet pour le second tour de la primaire

Plus de 4 millions d’électeurs se sont mobilisés dimanche dernier pour le premier tour de la primaire de la droite et du centre. Bilan : un résultat triomphant pour François Fillon et un véritable coup de massue pour Alain Juppé et Nicolas Sarkozy. L’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy a en effet obtenu 44% des suffrages face au maire de Bordeaux (28.6%) et l’ancien président de la république (20.7%). Le second tour a lieu ce dimanche et Jollies Magazine a enquêté pour vous afin de voir les principales différences entre les programmes des deux candidats restants.

Sécurité : mobilisation des forces de l’ordre et réformes pénales

 

police
@Wikipedia

Les programmes des deux candidats s’entrecoupent concernant le thème de la sécurité. Alain Juppé souhaite une plus grande mobilisation des réservistes de la police et de la gendarmerie afin d’obtenir une meilleure couverture du territoire. Pour juger des situations au cas par cas, il ambitionne de redéfinir le cadre de la légitime défense pour les forces de l’ordre. François Fillon, lui, préfère créer un grand ministère de l’intérieur rassemblant la police, la gendarmerie, l’administration pénitentiaire et les douanes.

Concernant le domaine pénal, les deux candidats sont favorables au retour des peines planchers et à l’ajout de places supplémentaires en milieu carcéral. 16 000 pour François Fillon, 10 000 pour Alain Juppé. Ce dernier désire également créer une politique pénitentiaire qui sera chargée du renseignement et de l’extraction de détenus.

Emploi : retraite à 65 ans, semaine de 39 heures et diminution du nombre de fonctionnaires

L’emploi est un sujet clé des campagnes respectives des deux candidats. Et plus généralement, un sujet clé de l’élection présidentielle de 2017.

François Fillon et Alain Juppé sont tous deux d’accord concernant certains points. Relever l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans, augmenter progressivement le nombre d’heures à réaliser par semaine à 39 et diminuer le nombre de fonctionnaires rassemblent les deux anciens premiers ministres.

Ils souhaitent également revoir le code du travail, modifié par la loi El Khomri, et aller plus loin. Afin de faciliter l’embauche, Alain Juppé requiert l’instauration d’un CDI sécurisé, complété par la pré-définition des motifs de licenciement dans le contrat. François Fillon, quant à lui, demande la création d’un contrat de travail unique et l’exonération des charges sociales pour les entreprises employant des étudiants en alternance.

TVA, ISF… des mesures fiscales drastiques

cover-r4x3w1000-57e539d824ed5-SIPA_00716228_000004.jpg
@Michel Gile

En matière fiscale, les deux candidats souhaitent supprimer l’Impôt Sur la Fortune (ISF) qui selon eux fait fuir l’argent de la France. Concernant la TVA, François Fillon désire augmenter de deux points les deux principaux taux (10% et 20%) alors qu’Alain Juppé réclame « seulement » un point d’augmentation.

Les programmes des deux candidats intègrent également la baisse des charges fiscales pesant sur les entreprises. De 28 milliards d’euros pour l’actuel maire de Bordeaux et de 50 milliards pour le député de la 2ème circonscription de Paris.

Durant son mandat, François Hollande avait décidé de taxer à 75% les très hauts revenus afin de renflouer les caisses de l’état. Cette mesure avait, alors, suscité de nombreuses polémiques. François Fillon souhaitait durant sa campagne revenir sur cette taxe… qui a été supprimée en début d’année 2015 ! Une mesure qui a mystérieusement disparue de son programme depuis…

Immigration, Education, Famille : des thèmes-clés de campagne

Ces dernières années, le thème de l’immigration n’a jamais été autant sujet de débats entre les différents partis politiques et au sein même de ces partis. Les deux candidats les Républicains souhaitent faire voter chaque année un quota pour fixer la limite de personnes susceptibles d’être accueillies au sein du territoire. Alain Juppé veut également instaurer un code de la laïcité, un délit d’entrave à la laïcité en cas de manquement au sein des services publics et un conseil national du culte afin d’améliorer les rapports entre la religion et l’état.

A propos de l’éducation, ils désirent donner plus d’autonomie aux établissements scolaires et augmenter les salaires des enseignants. De plus, François Fillon souhaite avancer la scolarité obligatoire à 5 ans et supprimer l’obligation des devoirs à faire à la maison pour l’école primaire.

Quant à la problématique de la famille, ce dernier ne souhaite pas revenir sur la loi Taubira concernant les couples déjà mariés. Il voudrait cependant la réécrire afin d’interdire l’adoption plénière par les couples homosexuels. La procréation médicalement assistée (PMA) serait, elle, autorisée uniquement aux couples hétérosexuels dont l’infertilité a été diagnostiquée. Alain Juppé, lui ne désire pas modifier cette loi.

Avec son résultat triomphant au premier tour et comptant sur l’appui de Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire et Jean-Frédéric Poisson, François Fillon apparaît comme le favori pour le second tour de la primaire. Malgré tout, Alain Juppé, placé en tête des sondages depuis le début de la campagne, pourrait créer la surprise comme il l’a précisé dimanche soir.

Réponse ? Ce dimanche !

Alexandre FAURE

Crédit photo à la une : @LeFigaro
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s