Jollies y était : l’Arras Film Festival

Vendredi 4 novembre a débuté l’un des plus grands festivals du film de la région Hauts-de-France. Il occupera la Grand Place de la cité arrageoise jusqu’au 13 novembre. L’occasion pour les étudiants de la région de découvrir (ou de redécouvrir) de nombreux films de tous horizons.

aff-gp
Source : https://www.instagram.com/arrasfilm/

Le festival s’implante au milieu de la Grand Place, autour du « village » qui accueille les attachés de presse, les journalistes et quelques étudiants qui ont la chance de découvrir l’envers du décor, le temps de quelques jours. La journée commence par les projections de presse, puis les cinémas s’ouvrent aux autres spectateurs. Ici, tout est à proximité, et il est facile de naviguer entre les deux bâtiments dans lesquels sont diffusés les films.

village-aff
Le Village de l’Arras Film Festival où se déroulent les conférences de presse et les débats. Crédit : Mathilde Berg

Cette année, c’est la guerre civile espagnole dont on commémore les quatre-vingts ans, qui est au centre des rétrospectives. Un sujet intéressant, qui met en lumière un événement peu abordé dans le cinéma français et qui reste, pour la plupart, un court paragraphe dans un cours d’Histoire.

Les organisateurs du festival ont également choisi des films retraçant des évasions mythiques. Ainsi, on retrouve La Grande Illusion de Jean Renoir, ou L’Evadé d’Alcatraz, de Don Siegel. Dans un registre plus léger, vous pourrez regarder en famille Chicken Run, de Peter Lord.

L’Arras Film Festival, c’est également l’occasion de rencontrer « ceux qui font les films ». En effet, de nombreuses conférences sont ouvertes au public et chacun peut s’exprimer et poser des questions. Ce samedi 5 novembre, par exemple, Dominique Abel et Fiona Gordon, les acteurs-réalisateurs de Paris pieds nus, étaient présents. Un échange de regards, un sourire, et on se dit que l’on a enfin vu un acteur « pour de vrai » !

Finalement, la seule déception est que l’on ne peut pas tout voir, faute de places disponibles et de temps. Mais la bonne nouvelle, c’est que vous pourrez trouver la critique de certains films diffusés au festival sur Jollies !

critique-aff
crédit : Mathilde Berg

Et si vous souhaitez vous rendre à Arras, vous avez encore une semaine. Alors habillez-vous chaudement (en adoptant la technique « couches d’oignon » car il fait très chaud dans les cinémas, et très froid dehors), prenez un aller-retour Lille-Arras, et régalez-vous !

Mathilde BERG

Une réflexion sur “Jollies y était : l’Arras Film Festival

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s