JO : Le récapitulatif

Oh noooooon … Les Jeux Olympiques c’est déjà fini ! Et pour ceux qui n’auraient pas suivi cet événement, Jollies Magazine vous fait un « petit » résumé de ces quinze jours très sportifs.

Classement par médaille : le top 3

C’est avec leurs 558 sportifs que se classent en première position les États-Unis, avec au compteur 121 médailles dont 46 en or, 37 médailles d’argent et 38 médailles de bronze. Les Américains ont ainsi excellé dans les sports comme la natation avec 33 médailles ou encore l’athlétisme avec 31 médailles.

La Grande-Bretagne quant à elle, se classe en deuxième position avec 67 médailles au total, 27 en or, 23 en argent et 17 en bronze. Le cyclisme sur piste et l’aviron sont les sports dans lesquels les Britanniques ont brillé.

En troisième place se trouve la Chine avec 70 médailles dont 26 médailles d’or, 18 en argent et 26 en bronze. Ils ont ainsi triomphé au plongeon, en haltérophilie ou encore au tennis de table.

La France quant à elle, se situe dans le top 10 et se positionne au 7ème rang avec 42 médailles.

106891-01-02.jpg
Cérémonie de clôture des Jeux Olympiques (@sport24.lefigaro)

La prestation française aux JO

L’équipe française peut se féliciter de ramener à la maison 42 médailles. Plus qu’aux Jeux Olympiques de Londres (2012) ! La dixième médaille d’or, apporté par le boxeur Tony Yoka clôturera les Jeux pour la France. Également à son compteur, 18 médailles d’argent et 14 médailles de bronze.

Nos Français ont ainsi excellé au judo, décrochant deux médailles d’or par Teddy Riner pour les +100 kg et Emilie Andréol pour les +78 kg, tandis qu’Audré Tcheuméo et Clarisse Agbegnenou ont décroché l’argent. La médaille de bronze a été remportée par Cyrille Maret pour les -100 kg. Pourtant ce sont nos cavaliers français qui ont décroché notre toute première médaille d’or, en saut d’obstacle par équipe et au concours complet par équipe !

C’est en athlétisme que notre équipe a gagné le plus de médailles : trois en argent et trois en bronze. La boxe est également une discipline dans laquelle les Français se sont distingués : Sofiane Oumiha et Sarah Ourahmoune ont décroché l’argent, tandis que Souleymane Cissokho s’est contenté d’une médaille de bronze. Les tourtereaux Estelle Mossely et Tony Yoka ont, quant à eux, décroché deux médailles d’or.

4985842_6_5841_estelle-mossely-et-tony-yoka-un-couple-de_8c8d3f7d8ed7b6f990ddd81b3d174f85
Tony Yoka et Estelle Mossely célébrant la victoire du boxeur (@ KIRSTY WIGGLESWORTH / AP )

Tandis qu’en natation… Ce n’était pas tout à fait ça. Là où on les attendait, nos Olympiens nous ont un peu déçus. Nos nageurs ont fini deuxième dans la plupart des épreuves tout en frôlant à chaque fois la première place : Florent Manaudou était à une milliseconde de la médaille d’or aux 50 m nage libre !

Capture d’écran 2016-08-21 à 21.51.45.png
Tableau récapitulatif de la prestation française par Google

Sans oublier les nombreuses polémiques …

Parce que les Jeux Olympiques, c’est aussi une flopée de polémiques en tout genre !

La controverse qui revient le plus souvent dans tous les sports est le dopage. Et c’est notre Camille Lacourt, champion du monde au 100 mètres dos, qui dénonce la pratique du dopage dans les bassins olympiques avec le nageur chinois Sun Yang : « Sun Yang, il pisse violet ! » déclare-t-il à la presse française le 09 Août 2016. Par ailleurs, les Russes sont eux aussi, encore une fois mêlés à ces histoires. Avant même le début des JO, les sportifs russes avaient été interdits de participer aux Jeux. C’est finalement le Comité International Olympique qui a confié à chaque fédération internationale de sports la décision d’exclure ou non les sportifs anciennement dopés. Cependant, c’est l’athlète russe Loulia Stepanova qui dénonce ces pratiques chez les sportifs russes. Selon son mari, Vitaly Stepanov  : « Loulia avait plus de chances d’être à Rio en restant dans le système, en se dopant. Elle a changé de voie, a commencé à concourir honnêtement. » Ce couple russe montre ainsi la réalité des Jeux Olympiques et les pratiques illégales du dopage, puisque le CIO n’applique pas la tolérance zéro.

La politique est également fortement mêlée au sport. Comme nous avons pu le constater avec les pratiques du dopage par la Russie… Mais pas seulement ! Vendredi 12 Août 2016, battu en huitièmes de final des +100 kg au Judo, l’Egyptien Islam El Shehaby refuse de serrer la main à son adversaire israélien, Or Sasson. Ce qui a suscité de nombreuses critiques, non seulement par la presse mais aussi sur les réseaux sociaux. Les avis sont comme d’habitude partagés, puisque cet acte est le reflet du conflit israélo-palestinien. Cependant, les Jeux Olympiques ont rassemblé la nord-coréenne Hong Un-Jung et la sud-coréenne Lee Eun-Ju sur un selfie. Les deux gymnastes ont ainsi immortalisé ce moment, puisqu’il faut rappeler que les deux pays sont toujours en guerre. Un point positif entre toutes ces polémiques !

ada1f81688d72f27a3c27d357be6c77d.jpeg
Or Sasson (israélien) et El Shehaby (égyptien) à la fin du combat (@dailytelegraph)

Des épreuves prises à la légère ? Les jumelles allemandes Anna et Lisa Hahner finissent leur marathon main dans la main. Ce qui pourrait être une image chaleureuse des JO, est devenue en peu de temps une controverse. La Fédération allemande d’athlétisme déclare ne pas apprécier ce comportement, qui montre les deux femmes tout sourire comme si c’était une « course amusante ». Tandis que le tennisman français Benoît Paire, s’est vu retiré des Jeux pour son mauvais comportement. Il avait déjà affirmé que les JO n’étaient pas sa priorité.

Et en parlant de mauvais comportement, nous décernons ce prix aux nageurs américains Ryan Lochte, Gunnar Bentz, Jack Conger et Jimmy Feigen après avoir vandalisé les toilettes d’une station service. Des miroirs et des objets à l’intérieur ont été cassés, tandis que les quatre nageurs ont ensuite urinés contre les murs, sans aucun scrupule. Ceux-ci ont créé  une nouvelle polémique à Rio.

Les sportifs qui se sont démarqués cette année !

Certains sportifs se sont faits découvrir aux JO, d’autres, quant à eux, ont (encore une fois) brillé par leur prestation.

Simone Biles a, en une semaine, décroché quatre médailles d’or en gymnastique artistique ! La jeune américaine ne cache pas son enthousiasme puisqu’elle déclare avec conviction : « Je ne suis ni Usain Bolt, ni Michael Phelps. Mais je suis la première Simone Biles. » La jeune gymnaste de 19 ans a ainsi pu faire ses preuves aux Jeux Olympiques et montrer ce dont elle était capable au monde entier. Sans doute le début d’une très longue carrière…

Yusra Mardini a fait partie de l’équipe des réfugiés. Même si elle finit 45e du classement et ne se qualifie pas pour les demi-finales en natation, c’est son histoire qui a retenu notre attention. En effet, l’année dernière la jeune adolescente quittait la Syrie pour rejoindre l’île grecque de Lesbos. Mais le bateau étant tombé en panne, elle s’est alors jetée à l’eau pour le pousser jusqu’aux côtes durant trois heures ! C’est après avoir reçu l’asile en Allemagne, qu’elle s’entraine pour pouvoir s’inscrire aux Jeux Olympiques et concourir dans l’équipe des réfugiés. Tous les rêves peuvent devenir réalité et c’est ce que nous a prouvé la jeune Mardini. En espérant la revoir très prochainement dans les bassins !

1037424559
Yusra Mardini (@AFP / ODD ANDERSON)

Rafaela Silva décroche la première médaille d’or du Brésil, dans la catégorie des -57 kg au Judo. Elle aussi, a sa propre histoire. Issus de la Cité des Dieux, une des favelas les plus dangereuses, Rafaela est devenue un modèle pour les plus jeunes des quartiers défavorisés de Rio de Janeiro. Là où violence et pauvreté se mélangent, cette petite fille agitée qu’était devenue Rafaela, a fait ses premiers pas à l’âge de 7 ans dans le milieu du judo. Aujourd’hui, elle prend une véritable revanche sur la vie.

Michael Phelps est, sans aucun doute, le roi des bassins olympiques cette année. Il quitte Rio avec six médailles au cou : cinq en or et une en argent. De quoi faire pester de nombreux nageurs ! Celui-ci est détenteur de treize titres individuels et bat le record de douze titres détenu par Leonidas de Rhodes aux Jeux Olympiques Antiques (entre -164 et -152 avant Jésus-Christ) !

Usain Bolt, la star de l’athlétisme ! Qui n’a pas entendu, à l’appel de son nom, tous les supporters l’acclamer ?  La foudre a frappé sur Rio. Il est détenteur d’une première médaille d’or aux 100m avec 9.81 s, puis d’une deuxième aux 200m avec 19.78 s. C’est dans la nuit du Samedi 20 Août, aux 4×100 mètres que le Jamaïcain repart, une nouvelle fois, comme LE grand champion de l’athlétisme et, à son cou, trois médailles d’or.

Teddy Riner est, à la suite de son combat en final des +100 kg au judo, deux fois champion olympique ! Mais pas seulement, à son compteur, huit médailles d’or aux championnats du monde et cinq médailles d’or aux championnats d’Europe. Porte-drapeau de l’équipe de France, Big Tedd est sans doute l’un des plus charismatiques, mais attention à lui sur le tatami !

L’esprit olympique en une image

N’oublions pas qu’entre toutes ces polémiques, il y a l’esprit olympique, que représentent à la perfection l’Américaine Abbey D’Agostino et la Néo-Zélandaise Nikki Hamblin durant la série de 5 000 m. L’une, épuisée et l’autre, blessée, elles se sont soutenues jusqu’à la ligne d’arrivée et ont été repêchées par le CIO pour participer à la finale.

4983969_6_4076_2016-08-17-75e3d5d-14527-oyz3e3_e56bdedc595c7070d2fb7f07d29c2846
Nikki Hamblin (à gauche) et Abbey D’Agostino (à droite) (@ Reuters / KAI PFAFFENBACH)

Pour clôturer ces Jeux Olympiques, le stade du maracana a été illuminé de mille feux avec un spectacle pyrotechnique et par des chars et costumes aux couleurs chatoyantes qui rappellent le carnaval de Rio.

Clara BIAGIOTTI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s