Le jeu des 7 différences entre les systèmes électoraux français et australien

Malcolm Turnbull, Premier ministre australien et chef du Liberal Party a appelé aux urnes les citoyens australiens ce samedi 2 juillet. Le but : élire le Parlement (Sénat et Chambre des représentants) après l’avoir renversé en mai dernier. Le Premier ministre souhaite surtout asseoir sa position politique après avoir évincé Tony Abbott et ainsi s’affirmer comme dirigeant du pays. Malgré des premiers résultats s’annonçant en faveur du leader de l’opposition travailliste, Bill Shorten, l’issue du scrutin présente finalement le Premier ministre sortant comme vainqueur des élections. Les résultats définitifs sont très longs à obtenir, plus de huit jours sont nécessaires pour déterminer un gagnant. Un délai qui nous semble à nous, Français, considérable. Cependant, ce n’est pas la seule différence que nous avons avec le système électoral du pays des kangourous.

  1. Le vote est obligatoire

Depuis 1918, tout citoyen australien âgé de plus de 18 ans est obligé de se présenter aux urnes, sinon, il reçoit une amende. Un vote qui se veut obligatoire pour 15 millions d’Australiens.

  1. Le vote préférentiel

En France, pour voter, vous mettez un bulletin dans une enveloppe que vous glissez dans l’urne et hop le tour est joué. En Australie, deux feuilles vous sont distribuées. Pourquoi deux ? Une feuille verte pour the House of Representatives (Chambre des représentants) et une longue feuille blanche pour le Sénat. Le vote aux pays des surfeurs est dit préférentiel. Qu’est-ce que cela signifie ? En fait, les électeurs numérotent dans l’ordre de préférence les candidats sur chacune des feuilles. Cela peut se montrer long et fastidieux. C’est peut être pour cela qu’à l’entrée des bureaux de vote, des affiches vous donnent le mode d’emploi pour voter. Le vote préférentiel ou alternatif permet, d’après ses défenseurs, de soutenir les petits partis indépendants face aux Liberal Party et Labour Party.

IMG_3833 (1).jpg
Centre de vote à l’Ancien Parlement de Canberra – affiches explicatives destinées aux électeurs australiens
  1. 192 h avant le résultat final

Si vous espériez avoir les résultats définitifs des votes le soir même de l’Election Day, vous risquez d’être déçu. Le système électoral est tellement complexe, que le temps de comptabiliser l’ensemble des bulletins classiques, ceux émis par procuration et ceux en ligne, les résultats définitifs ne sont rendus que huit jours après le passage aux urnes.

  1. Des élections en ligne

L’Australie est dans l’ère 2.0 et a lancé un mode de scrutin en ligne, qui permet à tous les citoyens australiens, qui ne peuvent pas forcément se déplacer aux urnes, de pouvoir voter. C’est aussi une manière de rendre l’élection plus facile au vu du système pour le moins plus complexe que le nôtre. Les élections en ligne permettent aussi le vote par anticipation, c’est-à-dire que les Australiens peuvent voter avant le jour des élections.

  1. « Le vote de l’âne »

Les Australiens votent, mais par obligation. Par conséquent, afin de montrer leur mécontentement ou leur désintéressement à la vie politique, les Australiens n’hésitent pas à écrire tout et n’importe quoi sur leur feuille de vote, comme inscrire des lettres dans les cases à remplir ou ajouter des options. Cette année, c’est le gorille Harambe qui est apparu sur les bulletins de vote. Si vous vous demandez qui est Harambe, il s’agit d’un gorille du zoo américain de Cincinnati, qui avait été abattu après qu’un bambin était tombé dans son enclos. La situation avait créé la polémique et est apparemment restée dans la mémoire aussie.

  1. Une campagne prépondérante à la télévision et à la radio

Un peu comme aux Etats-Unis, les partis australiens n’hésitent pas employer les grands moyens pour leur campagne. Affiches dans les rues, radio, télévision, tout y passe pour promouvoir les partis.

  1. Les filtres Snapchat

Les partis australiens vont même encore plus loin, allant jusqu’à utiliser les nouveaux réseaux sociaux, comme Snapchat. Ainsi, la veille des élections, vous pouvez voir apparaître de nouveaux filtres. Celui ci-dessous, par exemple, promeut le parti libéral au pouvoir. Légèrement déconcertant nous vous l’accordons, surtout que seul celui du Liberal Party est proposé… Enfin, le jour J, c’est le filtre « Election Day » qui fait son apparition.

 

Si avec tout cela, vous avez oublié de vous rendre aux urnes, alors nous ne pouvons plus rien faire pour vous, mais le gouvernement, lui, ne vous oubliera pas.

Laurine LASSALLE

Crédit photo : Laurine Lassalle (sauf  mention contraire)

Publicités

3 réflexions sur “Le jeu des 7 différences entre les systèmes électoraux français et australien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s