Euro 2016 : Quand le feu français brise la glace islandaise ça donne 5 buts

Hier nous étions tous bouche-bée devant nos écrans par le match de l’équipe de France. On y a vu du beau jeu, des constructions efficaces et des joueurs sur-motivés… et il faut se le dire : qu’est-ce que c’est bon !!

On voit le premier but, on se sent soulagé. Le deuxième nous rassure et nous met de plus en plus à l’aise. Arrive alors un troisième but qui nous fait bondir de notre canapé, le moral remonté plus que jamais face à une équipe de plus en plus soudée. S’ensuivent alors deux autres buts, on crie, on pleure, on s’enlace les uns les autres, on chante comme si on était au Stade de France (alalala le football…). Bref, hier, les Bleus ont gagné 5-2 face à l’Islande et ça valait le détour…

Jollies décrypte, pour vous, le match du bonheur (et attention ce soir les bonnes notes fleurissent!)

Une première mi-temps S-E-N-S-A-T-I-O-N-E-L-L-E (18/20)

Hier les Bleus n’ont pas commis les mêmes erreurs que les Anglais en début de match, ce qui leur a permis d’éteindre rapidement le volcan islandais. Sans compter sur le fait qu’ils se soient directement mis dans le match, les Français n’ont pas relâché la cadence après leur ouverture du score, bien au contraire. En effet, ces derniers ont profité des offensives islandaises (laissant des ouvertures) pour percer la défense adversaire et mettre le ballon au fond du filet. L’équipe de France semble, à la fin de cette première mi-temps (et de manière générale) avoir trouvé son quatuor gagnant, carré magique offensif qui peut faire des miracles.

Giroud, le retour (16/20)

Il a été élu « homme du match » selon le classement de l’UEFA. Auteur d’un doublé et d’une passe décisive, le joueur d’Arsenal a réussi une nouvelle fois à effacer les critiques, qui furent nombreuses à la suite du match contre l’Irlande. Olivier Giroud était positionné comme point de fixation de cette équipe française et il faut l’avouer, sur ce match, ça lui a plutôt bien réussi !

Griezmann toujours au top (18/20)

Classé comme le meilleur buteur de cet Euro 2016 (pour l’instant), Antoine Griezmann a ressorti lors de ce match sa cape de super-héros pour épater, une nouvelle fois, les supporters français. Placé en numéro 10, le joueur de l’Atletico a su partager de bons ballons avec son partenaire Olivier Giroud afin de mettre en place une tactique d’échange permettant de percer la défense islandaise. Didier Deschamps avait vu juste avec ce positionnement puisque les buts se sont enchainés. Griezmann est d’ailleurs l’auteur du quatrième but à la 45ème minute qui vient clore magistralement la première période. Cet électron libre n’est pas prêt de s’arrêter…

La ligne Pogba-Matuidi fixée (17/20)

Les matchs précédents ont montré que Pogba devait avoir une place beaucoup plus reculée que celle d’un meneur de jeu. Ainsi, après réajustement, Didier Deschamps a vu le fruit de sa stratégie hier, puisque le Turinois a excellé dans son rôle de sentinelle. Blaise Matuidi a lui été son adjoint dans l’entre-jeu et non plus un pion quelconque ayant du mal à trouver sa place. Cette ligne, charnière de l’équipe de France peut être un très bon atout face à une équipe rapide et solide physiquement. Paul Pogba a d’ailleurs été l’auteur du deuxième but de l’équipe de France et Matuidi a, quant à lui, servi une passe décisive à Giroud pour le premier but.

Une défense qui peut mieux faire (13/20)

Lors de ce quart de finale, la composition de la défense française s’était vue modifiée. En effet, suite à la suspension de Rami, Didier Deschamps avait décidé de titulariser le tout jeune Samuel Umtiti, qui jouait sa première sélection… et on y a vu que du feu, voire plus. Il ne faut pas se mentir, la toute nouvelle recrue de Barcelone (parce qu’en plus de jouer les quarts de finale le joueur a également signé au Barça) a su mettre son talent au profit du jeu tricolore. Malgré quelques erreurs techniques (dues à son manque d’expérience) Samuel Umtiti est apparu solide. L’entrée en jeu de Mangala était elle aussi attendue puisque Koscielny devait sortir, le plus rapidement possible, pour éviter la suspension face à l’Allemagne. Le fait d’avoir encaissé deux buts reste le signe d’une certaine fragilité défensive (Evra n’a toujours pas réussi à convaincre lors de ce match). Face à la Mannschaft, ce genre d’erreur s’avèrera redoutable voir même pénalisant.

Toutefois, Hugo Lloris, dernière paroi à traverser avant de marquer, a fait, une nouvelle fois, un match époustouflant. Il a notamment réussi une claquette à la 60ème minute digne des plus grands gardiens.

Et après ?

Des fans anglais vraiment mécontents :

Que dire à ce sujet ? Mis à part le fait que les Anglais l’ont eu mauvaise. En effet, rappelons que l’équipe islandaise avait fait l’exploit de battre l’Angleterre en 8ème de finale.

Pour résumer :

La demi-finale face à la Mannschaft … championne du monde :

Le dernier match contre l’Allemagne, qui nous reste en tête, est celui d’un quart de finale de coupe du monde… On revoit les larmes de Griezmann et une équipe de France ravie de son parcours mais gardant un goût amer. Rappelons que le dernier match en date contre la Mannschaft s’est déroulé un certain 13 novembre 2015. Pendant l’horreur, la France s’était imposée. Ce match reflétant cette horrible soirée se devait d’être oublié.

Sur le papier, il est clair que l’Allemagne nous domine, mais de nombreux critères font qu’une victoire ce jeudi peut ne pas être utopique. En effet, la Mannschaft se voit retirer quatre de ses piliers suite à des suspensions : Gomez, Khedira, Hummels, Schweinsteiger. Autrement dit toute une ligne du bloc allemand, ce qui peut être largement à notre avantage. De plus, il faut se souvenir « qu’on est chez nous, et qu’on le sait » ! Avec l’engouement et l’union qui grandit de jours en jours, les bleus peuvent se sentir portés jusqu’au sommet final. De même, rappelons que l’Allemagne sort d’un match très difficile contre l’Italie (avec une séance de tirs au but invraisemblable). Il n’en reste pas moins que les Bleus joueront jeudi, avec en mémoire la soirée horrible du 13 novembre et avec la volonté d’unir le peuple français en lui offrant de la joie et du bonheur loin des atrocités que la France a connues.

Sarah OUAGUENI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s