Grand Prix de France : les Français au tapis, Hamilton intouchable

La Formule 1 faisait son grand retour en France après 10 longues années de disette. Le circuit Paul Ricard  remit à neuf pour l’occasion avait de quoi promettre un beau spectacle avec des pointes de vitesse à plus de 340km/h. Avec trois Français sur la grille de départ, la fête ne pouvait qu’être plus belle. Malheureusement, le scénario en a décidé autrement.

 

28 ans que le Castellet n’avait pas accueilli un Grand Prix de Formule 1, l’attente des supporters français était donc très forte. Seulement l’organisation du circuit n’avait probablement pas anticipé un tel afflux pour ce premier jour de course. Très vite, des embouteillages monstres se forment… Avant même le début des premiers essais libres qui se déroulaient vendredi, les voitures sont bloquées sur plusieurs kilomètres aux abords du circuit. La FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) a d’ailleurs tiré la sonnette d’alarme puisque lors de la première séance d’essais libres de nombreuses tribunes étaient encore désertes. Certains d’entre eux vont parfois arriver alors que la deuxième séance d’essais libres était bien entamée. Ce problème doit absolument être réglé si la France veut continuer de voir tourner les formules 1 sur son territoire.

75e pole position pour Hamilton

L’Anglais, Lewis Hamilton, a montré les griffes lors de la séance qualificative. Impressionnant sur l’ensemble des qualifications, il parvient dans les trois sessions (Q1, Q2 et Q3) a décroché le meilleur temps avec un très bon 1.30.029 lors de la dernière séance lui permettant de partir en première position sur la grille. Son coéquipier, Valtteri Bottas, décroche lui aussi une place sur la première ligne (2e) à quelques 118 millièmes du pole. De son côté, Sebastian Vettel, premier au classement des pilotes avant d’aborder le Grand Prix de France, complète le podium offrant ainsi une troisième place à la marque italienne (Ferrari). Pour nos Français, la qualification est un peu plus dure puisque Pierre Gasly échoue à la 14e place en Q3, Esteban Ocon décroche une 11e place. Enfin, l’ainé de nos pilotes, Romain Grosjean effectue une très belle Q2 en signant le 6e temps. Seulement, lors de son premier tour de lancement en Q3, il glisse sur un vibreur et finit sa course dans le mur. Le Français n’aura donc pas la possibilité de faire un temps et Romain Grosjean finit 10e des qualifications.

King Lewis règne également en course

Le weekend du pilote anglais est irréprochable. Hamilton mène de bout en bout la course pour s’offrir son 65e succès en F1. Une victoire très importante pour le classement des pilotes puisque dans le même temps son principal rival, Vettel, accroché dans le premier tour doit batailler pour remonter un à un les pilotes. Finalement, l’Allemand remonte 15 places et finit la course en 5ème position. Malgré tout ça ne suffira pas, il limite la casse mais cède la première place du classement général et pointe désormais à 14 points d’Hamilton (145 pts). Le podium est complété par le jeune Max Verstappen et le Finlandais Kimmi Raikkonnen.

 

Les français au tapis

Pour nos pilotes français, ce retour en France sera finalement à oublier. Il n’aura suffi que d’un virage pour voir Esteban Ocon accroché dans un premier temps par Romain Grosjean qui le force à se décaler sur la gauche entrainant une collision entre les deux monoplaces. Le pilote Force India perd une partie de son aileron avant. Quelques mètres plus loin, l’autre français, Pierre Gasly ne parvient pas à éviter Ocon, une nouvelle fois percuté. Cette fois-ci, les deux monoplaces sont stoppés et ne pourront jamais repartir. Finalement, Romain Grosjean, seul français encore en piste, termine 11ème aux portes des points.

 

Pas de grande surprise pour ce grand prix de France 2018, Lewis Hamilton et Mercedes  (237 pts) reprennent la tête du classement des pilotes et des écuries. De leur côté, les Français n’ont pas réussi à décrocher des points. Un résultat décevant qui ne pourra qu’être meilleur la saison prochaine.

Gabriel BRAY

Crédit photo à la une : Artes Max sur Wikipédia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s