GOOD KRAMA : la marque de mode éthique made in Cambodge

GOOD KRAMA est une marque éco et socio-responsable de vêtements implantée au Cambodge depuis maintenant deux ans. Petite nouvelle dans le secteur de l’industrie textile éthique, la marque invite ses clients à consommer moins, mais mieux. Nous avons pu échanger avec Katia Nicolas, la fondatrice française de GOOD KRAMA.

Jollies Magazine : Qui se cache derrière Good Krama ? 

Katia Nicolas : Apres une formation en économie environnementale à l’université de Berkeley en Californie, je suis partie à l’aventure en Asie du Sud Est où je réside maintenant depuis cinq ans. Cela fait deux ans que GOOD KRAMA existe et l’équipe est maintenant constituée de trois personnes où chacune amène son expertise. Johanne est notre styliste venue de France, Iléna notre community manager franco-vietnamienne et moi, je suis une française ayant grandi à San Francisco. Nous accueillons également  chaque année des stagiaires ingénieurs en textile afin de pousser nos recherches en économie circulaire et de mettre en place de nouvelles stratégies en développement durable. En ce moment c’est Jana, une allemande, qui a rejoint l’aventure GOOD KRAMA !

J.M. : Pourquoi avoir eu envie de créer une marque de vêtements éthiques et éco-responsables, et pourquoi au Cambodge ? 

K.N. : C’est au Cambodge que j’ai été exposée pour la première fois à l’industrie des usines de vêtements et à leur impact social et environnemental. Le Cambodge repose énormément sur cette industrie qui représente 95% des exports du pays. Le challenge était ainsi de créer une marque éco et socio-responsable dans un pays où les vêtements de la fast fashion dominent l’économie. Le pays est tellement riche en histoire et culture qu’il y a un grand travail de protection à faire. Le Cambodge d’après-guerre est un pays jeune et dynamique où 70% de la population a moins de 35 ans. Je voulais donc créer une marque qui cible ces millenials (dont nous faisons partie) en mélangeant ce savoir-faire traditionnel avec un design frais et moderne !

Capture d_écran 2018-06-12 à 17.37.50
@Courtesy of GOOD KRAMA

J.M. : Qu’est ce qui fait de GOOD KRAMA une marque éthique et éco-responsable ? 

K. N. : Socialement, nous travaillons exclusivement avec des partenaires qui soutiennent le commerce équitable, qui offrent des salaires bien au-dessus du minimum requis pour un ouvrier cambodgien et qui proposent une couverture médicale. Fairsew, un de nos studios de production, invite ses couturières à développer leur expertise en créant un vêtement dans sa globalité et non pas en les faisant travailler à la chaine sur une seule partie du vêtement, comme peuvent le faire les usines de grands groupes de la fast fashion. PSE, notre autre partenaire de production, est une ONG qui offre un soutien pour sortir des familles cambodgiennes de la pauvreté en favorisant la spécialisation professionnelle et l’éducation. Nos matières tissées à la main sont créées grâce a des communautés rurales isolées qui veulent préserver ce savoir-faire traditionnel. Nous travaillons avec deux entreprises sociales dans la province de Takeo qui permettent à plus de 400 femmes et plus de 80 fermiers de diversifier leurs sources de revenus pendant les périodes sèches (neuf mois dans l’année) lorsque les cultures de riz sont terminées.

En ce qui concerne l’impact environnemental, nos matières premières sont soit tissées à la main avec des fibres et techniques diverses et variées, soit upcyclées à partir de déchets d’usines. Cela signifie que l’on récupère les chutes de tissus des usines locales, pour produire de nouvelles choses.

Nous calculons le cycle de vie de chacun de nos vêtements en récoltant nos données d’eau, de carbone et de déchets générés avec chaque vêtement. Elles sont ensuite comparées aux données d’un vêtement similaire créé selon les standards d’industrie de la mode « classique ». Ces différences, appelées savings, sont transmises à nos clients qui peuvent alors comprendre l’empreinte écologique directe de chacun de leur achat GOOD KRAMA. Cela nous permet également d’améliorer nos propres chiffres… c’est comme cela que nous avons fermé notre boucle et sommes devenus une entreprise 100% zéro déchet.

Capture d_écran 2018-06-12 à 17.36.45
@Courtesy of GOOD KRAMA

J.M. : Quelles sont les valeurs revendiquées par la marque ? 

K. N. : Réduire, réutiliser et recycler ! Nous invitons nos clients à acheter moins mais mieux, à poser des questions sur la provenance de leurs produits et à exiger plus de transparence de la part de l’entreprise. Nous proposons des vêtements de haute qualité, de l’originalité et surtout une belle histoire qui fait voyager !

J.M. : D’où vient le nom de GOOD KRAMA ? 

K. N. : Le krama est le foulard traditionnel Cambodgien tissé à la main avec ce motif typique et indémodable de carreaux contrastés. C’est un foulard que l’on voit partout au Cambodge et qui est utilisé par tous de manière différente (sarong, porte-bébé, turban, pour se protéger du soleil, serviette de bain, serviette de place…). Le nom GOOD KRAMA est un jeu de mot entre Karma et Krama et représente bien la genèse de la marque : créer des vêtements modernes et inclusifs qui font du bien et respectent l’artisanat local mais aussi l’environnement.

J.M. : Quels genres de pièces proposez-vous ?

K. N. : Nous créons du prêt-à-porter féminin et masculin, nous avons des produits unisexes également, aussi bien en haut qu’en bas. Nous avons maintenant quatre collections et favorisons des designs intemporels et trans-saisonniers. Nous essayons de développer un maximum de modèles unisexes et commençons tout juste une série d’accessoires Zéro Déchet ! Nos collections reflètent les principes de la slow-fashion !

Capture d_écran 2018-06-12 à 17.37.37
@Courtesy of GOOD KRAMA

J.M. : Quelles sont les pièces/matières signatures de la marque ? 

K. N. : Nos petits hauts en soie font partie des pièces incontournables de GOOD KRAMA. Le design reste moderne et versatile et la matière est noble et entièrement tissée main. Nos t-shirts unisexes font également partie des pièces les plus populaires. Nous récupérons des tissus en coton provenant des déchets d’usines sur lesquels nous ajoutons des morceaux de krama tissé main ou des sérigraphies aux messages puissants et contemporains.

Capture d_écran 2018-06-12 à 17.37.20
@Courtesy of GOOD KRAMA

Cet été, la marque participera à la Berlin’s Eco Fashion Week, un salon où la mode éthique est au coeur des préoccupations. Une façon pour elle de se mesurer à ses concurrents et de prendre d’assaut le marché européen ! Pour l’instant, la plateforme de e-commerce livre partout dans le monde, mais il faut compter 20$ de frais de port à l’international. GOOD KRAMA espère donc tisser des liens avec des acheteurs professionnels et diversifier ses points de vente en Europe pour s’exporter partout dans le monde. À cette occasion, la petite marque a imaginé une collection exclusive à présenter lors du salon. Pour couvrir les frais inhérents à sa présence à Berlin, GOOD KRAMA a lancé une campagne de crowdfunding sur Kickstarter.

La marque vient d’ouvrir sa première boutique physique à Phnom Penh, au Cambodge et compte bien ne pas s’arrêter là. Elle propose aujourd’hui des tops, des bas, des robes, des vestes ou encore des accessoires pour femmes et hommes.

Pour participer à la belle aventure GOOD KRAMA, il faudra compter entre 45$ et 268$ selon la pièce qui vous fera craquer !

En attendant, vous pouvez retrouver la marque ici :

FacebookTwitterInstagramPinterestKickstarter  

 

Camille BRONCHART

Crédit image à la une @Courtesy of GOOD KRAMA

Une réflexion sur “GOOD KRAMA : la marque de mode éthique made in Cambodge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s