Roland Garros : Nadal et Halep, Roi et Reine Porte d’Auteuil

La Porte d’Auteuil aura une nouvelle fois promis une belle quinzaine sur la surface ocre. Le tournoi de Roland Garros ferme ses portes avec le couronnement d’une nouvelle reine de la terre battue, Simona Halep, mais il conserve son roi, Rafael Nadal qui s’offre un onzième titre. De leur côté, malgré la prestation décevante des français en simple, la France soulève tout de même deux trophées en double grâce à Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert ainsi que Stéphane Houdet et Nicolas Peifer.

Décidément, Rafael Nadal est indétrônable. Malgré quelques petites failles dans le jeu de l’Espagnol, notamment lors de son premier tour contre Simone Bolelli (6-4, 6-3, 7-6(9)) ou contre Diego Schwartzman en quarts de finale (4-6, 6-3, 6-2, 6-2), le roi de la terre conserve son titre et marque un peu plus l’histoire du tennis avec une « undecima ».

Ultra favori dès le début du tournoi, l’Espagnol semblait imbattable selon les bookmakers. Seul un homme semblait en mesure de le détrôner : Dominic Thiem. Le jeune autrichien de 25 ans est le seul à avoir battu Rafa sur sa surface fétiche lors des deux dernières saisons, dernière victoire en date aux Masters 1000 de Madrid où Thiem s’était imposé en quart de finale 7-5, 6-3. C’est pourquoi quand les deux hommes se sont qualifiés en finale, aux dépends de Juan Martin Del Potro pour Nadal et le surprenant Marco Cecchinato pour Thiem, l’exploit semblait possible. Seulement, l’Autrichien découvrait pour la première fois de sa carrière le stress d’une finale de Grand Chelem, une pression supplémentaire qui a peut-être empêché Thiem de développer son jeu comme il le souhaitait.

Une finale, finalement sans trop de surprise

Ce dimanche 10 juin, la finale homme se dessinait comme un combat âpre et difficile avec potentiellement, une victoire surprise de Dominic Thiem. Le premier set semblait crucial pour les deux joueurs puisque Nadal n’a jamais perdu une finale de Grand Chelem après avoir remporté la première manche. Seulement, après un début de match assez indécis, Thiem s’apprête à servir pour rester dans la partie à 5-4, service à suivre, mais Nadal n’a pas envie de trainer et chipe la première manche 6-4 en un peu moins d’une heure de jeu. La suite ne sera que plus compliquée pour son adversaire qui laissera filer la rencontre après une cinquième et ultime balle de match au troisième set (6-4, 6-3, 6-2)… Nadal était trop fort et confirme une nouvelle fois qu’il est le meilleur joueur de l’histoire sur terre battue. La passation de pouvoir n’aura finalement pas eu lieu.

Eleven looks good on you, @rafaelnadal. • • • 📷: Nicolas Gouhier and @cocodubreuil / FFT #RG18

Une publication partagée par Roland-Garros (@rolandgarros) le

Chez les femmes, la reine s’appelle Simona Halep

La finale femme a été un peu plus accrochée entre la numéro une mondiale, Simona Halep, et l’Américaine Sloane Stephens. La Roumaine souvent malchanceuse ou inefficace en finale de Grand Chelem semblait pourtant mal embarquée dans cette rencontre. Après plus de 45 minutes de jeu, Halep est menée 6-3, 2-0 par Sloane Stephens qui jouait un tennis de très haut niveau. Mais c’était sans compter sur un mental sans faille. La Roumaine inverse la tendance après un break blanc (sans perdre un seul point) pour revenir à 2-2. La suite tourne définitivement à l’avantage de la numéro une mondiale qui retrouve son jeu s’offrant ainsi la deuxième manche 6-4. Une égalisation à une manche partout qui sonne le glas pour l’Américaine qui s’écroule dans le troisième set puisqu’elle s’incline 6-1 laissant ainsi Simona Halep s’offrir son premier titre majeur après trois finales infructueuses. La nouvelle reine du tennis confirme avec autorité son statut de numéro une mondiale et prouve désormais qu’elle est présente dans les grands rendez-vous.

Stunning photos from @simonahalep’s 🏆 photoshoot! ➡️ Swipe for more 📷 #RG18

Une publication partagée par WTA (@wta) le

Les doubles français font coup double

Malgré de piètres performances en simple, les doubles français ont brillé durant la quinzaine. En effet, la paire Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert se sont imposés en double masculin. Les français ont disposé de Mate Pavic et Oliver Marach en finale pour soulever leur troisième titre du Grand Chelem après l’US Open en 2015 et Wimbledon en 2016. Après deux balles de matchs sauvées au premier tour du tournoi et une frayeur après une balle reçue directement sur l’oreille de Nicolas Mahut lors de la demi-finale, les deux hommes exultent, ce sont les troisième français à décrocher le titre à Roland Garros depuis le début de l’ère Open (1969). Un peu plus tôt ce samedi, la paire handisport Nicolas Peifer et Stéphane Houdet était sacrée en double messieurs face à Frédéric Cattanéo et Stefan Olsson. Les Français conservent leur titre Porte d’Auteuil redonnant ainsi le sourire à la délégation française.

Grâce à ses deux titres, la France ne repart pas bredouille de ses internationaux de France 2018. Seulement, on espère que le cru 2019 sera un peu meilleur pour nos joueurs et joueuses français, en simple cette fois-ci.

Gabriel BRAY

Crédit image à la une : Wikimedia Commons, auteur Ji-Elle 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s