Juin 2018 : les conseils ciné de la rédaction

Avec l’été qui arrive, les comédies fusent. D’un braquage digne de La Casa de Papel mené par huit femmes aux meilleures méthodes pour tuer sa mère… tout y passe ! Découvrez notre sélection des sorties cinéma du mois de juin.

N’oubliez pas, vous pouvez cliquer sur le titre du film pour voir sa bande-annonce.

Les films cannois

Trois visages : Ce film a reçu le prix du scénario à Cannes. Une actrice iranienne reçoit une vidéo d’une jeune fille qui se dit empêchée par ses parents d’entreprendre des études. L’actrice entame alors un road-trip dans les montagnes iraniennes pour retrouver la jeune fille et tenter de convaincre ses parents. Dans les salles le 6 juin. 

Un Couteau dans le coeur : Vanessa Paradis revient sur grand écran dans le rôle d’Anne, une productrice de films pornographiques des années 1970. Un de ses acteurs est assassiné peu après un tournage. Anne se retrouve embarquée dans l’enquête de ce meurtre. Le réalisateur Yann Gonzalez avait déjà fait sensation à Cannes en 2013 pour son film Les rencontres d’après minuitDans les salles le 27 juin.

©Ella Herme

Les comédies

Le Book Club : Qui a dit que les personnes âgées n’avaient plus de libido ? Certainement pas Bill Holderman, le réalisateur du Book Club. Dans ce club de lecture, quatre amies qui comptent plus de 60 printemps se retrouvent pour parler littérature… mais pas que ! Jane Fonda partage avec ses comparses le récit de ses retrouvailles avec un amour d’antan tandis que Diane Keaton redécouvre les premiers émois amoureux avec Andy Garcia. Une bonne dose d’humour mêlée à des dialogues osés, tous les ingrédients sont là pour une comédie très prometteuse. Au cinéma le 6 juin.

©Paramount Pictures France

Champions : Marco, entraineur-adjoint de l’équipe d’Espagne de basket, est arrêté pour ébriété au volant et dégradation d’un véhicule policier. Pour payer sa dette à la justice espagnole, il a le choix entre 18 mois de prison et des travaux d’intérêt général. Un choix facile… Marco devient alors l’entraineur d’une équipe de basket de déficients mentaux. Cette comédie espagnole est le feel-good movie du mois. Dans les salles à partir du 6 juin.

©Le Pacte

Ocean’s 8 : Exit Clooney et Pitt, welcome to les femmes les plus badass d’Hollywood ! Huit femmes se réunissent pour organiser un braquage minutieux et spectaculaire lors d’un grand gala. Cinq ans de préparation pour récupérer 16 millions de dollars chacune en une soirée. Ocean’s 8 nous promet le casting le plus doré de l’année avec Sandra Bullock, Cate Blanchett, Helena Bonham Carter, Rihanna, Mindy Kaling et Anne Hathaway en haut de l’affiche. Au cinéma à partir du 13 juin

Comment tuer sa mère : Si vous vouliez aller voir une petite comédie française bien tranquille, passez votre chemin. La mère de Nico, Ben et Fanny est insultante, méchante et incurable. C’en est trop pour ses trois enfants qui se la coltinent depuis une trentaine d’années. C’est décidé, ils veulent en finir avec leur mère. Tous les coups sont permis. Comment tuer sa mère promet d’être une comédie déjantée et… cathartique ? Au cinéma le 13 juin. 

Le Doudou : Michel (Kad Merad) est à la recherche du doudou de sa fille sans lequel elle ne peut pas s’endormir. Il a collé des avis de recherche à l’aéroport, lieu de la disparition de la peluche, avec promesse de récompense. Sofiane, qui y travaille, y voit une parfaite occasion de se remplir les poches. Les deux hommes vont traverser des aventures folles en partant à la recherche du doudou. Au cinéma le 20 juin.

Budapest : Ce film ne demande pas une réflexion intense… mais ce n’est pas grave. Deux amis partent pour Budapest pour monter une entreprise d’organisation d’enterrements de vie de garçon. En Hongrie, l’alcool, les filles, le fun, rien n’est cher ! Un plan parfait. Avec les excellents Jonathan Cohen et Manu Payet, on espère que Budapest remplira son contrat : nous divertir le temps d’un film. On n’en demande pas plus. Au cinéma le 27 juin.

Les drames

Désobéissance : Ronit (Rachel Weisz) retourne dans sa ville natale après la mort de son père. Elle y retrouve sa communauté juive-orthodoxe dont elle se sent éloignée maintenant qu’elle a construit sa vie à New York. Ses deux meilleurs amis d’enfance, Esti (Rachel McAdams) et David se sont mariés. Son retour va faire ressurgir des sentiments, entre Esti et Ronit, enfouis et interdits par la communauté. Au cinéma le 13 juin. 

©Sony Picture Releasing España

Pororoca, pas un jour ne passe : Un dimanche tout à fait normal, dans un parc. Tudor y a amené ses deux enfants, Maria et Ilie. Quand il s’apprête à quitter l’aire de jeu, Tudor ne retrouve plus sa fille Maria. Le père de famille se lance dans une enquête parallèle à celle de la police pour retrouver sa fille. S’il ne la ramène pas à sa mère, celle-ci l’estimera toujours coupable de la perte de leur fille. Dans les salles le 13 juin. 

Pauline THURIER

Image à la une : Extrait de Ocean’s 8, ©Warner Bros France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s