Au festival de Cannes, les femmes ont mené leur combat

Cette année, le festival de Cannes a été marqué par des événements qui ont mis en avant la cause des femmes. Lors de cette 71ème édition, trois prix sur huit, dont le prix de l’interprétation féminine, ont été remportés par des femmes.

D’après son affiche, le festival de Cannes voulait mettre en avant la réconciliation et l’apaisement entre hommes et femmes. Avec le spectre de l’affaire Weinstein, encore bien présent, le festival a pourtant été très politisé par des actrices et réalisatrices qui se sont montrées combatives.

Au quatrième jour du festival, 82 femmes ont monté les marches main dans la main. L’événement symbolisait le chemin qu’il reste à faire pour que les femmes aient une place digne de ce nom dans le Festival de Cannes. En effet, 82 films réalisés par des femmes ont été retenus pour le festival depuis sa création en 1946 contre 1645 films réalisés par des hommes. Au niveau des récompenses, seule une femme réalisatrice a remporté la Palme d’or : Jane Campion pour La leçon de piano en 1993.

« Nous savons qui vous êtes, et nous n’allons pas vous laisser dans l’impunité. »

Lors de la cérémonie de clôture, avant de remettre le prix de l’interprétation féminine à l’actrice Samal Yeslyamova,  Asia Argento a prononcé un discours remarqué sur la cause des femmes dans le milieu du cinéma.

Dans l’émission Envoyé Spécial en octobre 2017,  la réalisatrice et actrice italienne affirmait avoir été violée par Harvey Weinstein en 1997 lors du festival de Cannes. C’était alors l’une des rares femmes à avoir porté plainte pour viol contre le magnat hollywoodien. Elle est depuis devenue un symbole de la lutte des femmes contre le harcèlement et les violences sexuelles.

Le festival soutient la lutte

La direction du festival de Cannes a elle aussi participé à cette lutte en signant dès le début des festivités une charte pour la parité homme-femme. Elle a été mise en place par le collectif 50/50 pour 2020 qui veut l’étendre à tous les festivals internationaux. En signant, le festival de Cannes s’engage alors à « rendre transparente la liste des membres des comités de sélection et programmateurs », un petit pas sur le chemin de la lutte des femmes.

Inès Lombarteix

Crédit photo à la Une : Allociné

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s