Johann Zarco, héros malheureux du Grand Prix de France moto

Les meilleurs pilotes de moto au monde se retrouvaient ce week-end au Mans. Dans le cadre de la cinquième manche du championnat du monde de vitesse, les fans des deux roues s’étaient donné rendez-vous pour admirer leurs idoles filer à plus de 300 km/h. Retour sur cet évènement riche en émotions.

Le circuit Bugatti du Mans a montré une nouvelle fois la puissance de la culture motocyclette en France. Plus de 200 000 personnes se sont déplacées sur l’ensemble du week-end pour applaudir leurs modèles. Un chiffre en constante augmentation qui s’explique en grande partie grâce à un homme : Johann Zarco.

La Zarcomania

Vous connaissez sûrement les grands noms de ce sport de vitesse comme Valentino Rossi, Marc Marquez ou encore Andrea Dovisioso. Mais, depuis quelques années maintenant un Français vient bouleverser cette hiérarchie. Il s’appelle Johann Zarco. Originaire de Cannes, il est le pilote français le plus titré en Grand Prix puisqu’il a remporté par deux fois la couronne mondiale en Moto 2. Mais le pilote voyait plus grand et depuis deux saisons maintenant, il court au sein de la catégorie reine pour le plus grand plaisir des fans.

Un week-end riche en émotion

La première journée du vendredi est plutôt réussie pour Zarco puisqu’il finit la journée avec le cinquième chrono à seulement trois dixièmes du plus rapide Andrea Dovisioso. Mais, c’est le samedi que le pilote français avait décidé de frapper un grand coup. Lors du dernier essai libre avant la séance de qualification, qui détermine le placement sur la grille, Zarco signe un très beau quatrième temps encourageant.

Lors des essais qualificatifs, le pilote de la Yamaha Tech-3 claque un temps mémorable. A moins de deux minutes de l’arrivée, Johann Zarco est encore loin, relégué à plus de quatre dixièmes sur le leader provisoire, Marc Marquez. A ce stade des essais, il ne fait même plus parti de la première ligne de départ. Seulement, chez lui, devant son public, il se doit de faire mieux. Le « héros » d’une foule en liesse entend les acclamations du public et s’adjuge un temps stratosphérique : 1’31’’185. Personne ne serait en mesure d’aller le chercher, il est en pôle avec au passage le record du circuit. Trente ans qu’un Français n’avait pas démarré en pôle position au GP de France Moto. Dans les tribunes, les supporters se mettent à rêver d’une victoire le dimanche et cet espoir est dans toutes les têtes.

Dimanche signe les dernières hostilités sur le circuit Bugatti du Mans. La tension n’a jamais été aussi forte, 105 000 personnes sont prêtes pour encourager Johann Zarco. A son arrivée sur la grille, on sent bien l’électricité dans l’air. Le poleman est étouffé par les flashs des photographes mais compte tenu des résultats de ces derniers jours, il ne semble pas inquiet. Il est prêt. Les deux rouges s’éteignent ! C’est parti pour 27 tours. Zarco prend un mauvais départ mais ça ne semble pas le contrarier puisque dès le premier virage, il double trois pilotes. Il ne reste plus qu’un homme qui lui résiste, l’Espagnol, Jorge Lorenzo. Seulement voilà, dans un excès de confiance, le Français aborde le virage du « Garage vert » trop fort, il perd l’avant. Le public ne semble pas y croire, leur héros, Johann Zarco, est au tapis… Les espoirs de victoire tombent à l’eau. La suite ne donnera pas beaucoup de spectacle, seul Valentino Rossi, neuf fois champion du monde parvient à réveiller le public en décrochant la troisième place. Mais le mal est fait, il faudra attendre un an pour espérer voir un Français grimper sur la plus haute marche du podium.

Crédit photo à la une : Gabriel BRAY

Gabriel BRAY

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s