La fresque sur herbe, l’avenir du land art?

Depuis 2015, le street artist Saype peint d’immenses fresques sur les collines françaises, suisses et luxembourgeoises grâce à une peinture biodégradable qu’il a inventé. Une première. 

« Personnellement je trouve que le graffiti, le street art, l’affichisme et autres ne marquent plus comme avant. Nous sommes déjà tellement pollués visuellement dans la rue, que je me demande bien qui y fait encore attention » s’interroge Guillaume Legros, dit « Saype », la contraction anglaise des mots anglais « say »  et « peace » (dire la paix). 

A 29 ans, Guillaume a laissé tomber le poste d’infirmier qu’il occupait depuis 7 ans pour se consacrer pleinement à l’art et à la peinture. Il souhaite innover. Peindre de grands espaces et inclure ses préoccupations écologiques dans son labeur. Influencé aussi par ses lectures sur la philosophie bouddhiste, il réfléchis beaucoup à l’impermanence des choses…

« Tout était là : j’allais peindre sur de l’herbe car éphémère, écologique, et sur des surfaces gigantesques. » conclut-il.

Capture d_écran 2018-05-04 à 14.27.25

De là, le Belfortain (90) résident à Bulle, en Suisse, passe un an à élaborer une peinture biologique et issue de produits naturels uniquement : de l’eau, de la farine, des pigments naturels et de l’huile de lin. Bien que le land art — faire de l’art avec la nature— existe depuis les années 1960, le jeune homme est le premier au monde à inventer et expérimenter la peinture sur gazon. Ephémères, ses oeuvres disparaissent avec la repousse de l’herbe, au bout d’un mois environ.

Le défi est de taille. « Je peins beaucoup à l’aveugle car je ne vois souvent pas le bout de ma fresque au vu des dimensions. Pourtant, cela doit rester très précis si je veux garder de l’esthétisme (…) Et je suis tributaire de la météo. Je dois travailler très, très, très vite ! En courant souvent. »

Capture d_écran 2018-05-04 à 14.31.14

Un berger assoupi de 10 000 m². Pipe au bec et béret vissé sur la tête, il surplombe la commune de Leysin dans les Alpes Suisses. En août 2016, Saype a accompli avec ce personnage le record de la plus grande fresque sur herbe au monde. Philosophe, l’artiste a appelé son oeuvre « Un grand Homme » et interroge « Qu’est ce qu’un grand homme… Question ouverte, bien évidement…. »

Aurore et métro

Saype philosophe aussi à coup de pinceaux, d’aérographes et de collages. Sur des toiles ou des panneaux de plexiglas, il joue sur la profondeur, le côté évanescent des scènes dépeintes.

Capture d_écran 2018-05-04 à 14.30.21

Les  personnages sont peints dans leurs transports habituels, le matin. Certains passagers sont vifs. La plupart est concentrée, perdue dans ses habitudes.  « Tous les matins du monde sont sans retour » évoque un sentiment matinal d’extériorité à soi, universel aux pays occidentaux. Les tableaux sont basés sur des photographies de Paris, Bruxelles et New York. Pourtant les scènes restent impossible à situer géographiquement. 

 

Capture d_écran 2018-05-04 à 14.29.38Sa deuxième série « Il y a tant d’aurores qui n’ont pas lui » suggère elle aussi le réveil matinal, en RER cette fois. Elle exalte la beauté du soleil levant à travers les vitres embuées, sur lesquelles l’eau ruisselle parfois. Saype rappelle ainsi la poésie inhérente à ses paysages quotidiens pourtant mornes au premier abord . 

Capture d_écran 2018-05-04 à 14.29.29

 

Exposé en ce moment par la Gallerie Laurent Stroud à Paris, l’artiste a aujourd’hui carte blanche pour réaliser une fresque pour le festival des Eurockéennes de Belfort. « J’ai déjà une idée de ce que je vais peindre aux Eurocks mais cela sera… une surprise ! »  Rendez-vous le 5 juillet au lac de Malsaucy.

Léa Surmaire

 

Crédits photographies : Saype artiste

Retrouvez son oeuvre et ses actualités sur sa page internet, son Instagram ou sa page Facebook.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s