Mai 2018 : les conseils ciné de la rédaction

Chaque mois, Jollies Magazine sélectionne quelques films à voir au cinéma pour vous aider à vous y retrouver dans les nombreuses sorties. Le mois de mai est un mois particulier pour le cinéma. Les yeux sont rivés sur Cannes le temps d’une dizaine de jours alors que tous les professionnels du cinéma découvrent les films du festival. D’années en années, de plus en plus de films sortent simultanément à Cannes et dans les salles, découvrez-les dans la section spéciale « films du festival ».

Cliquez sur le titre du film pour visionner la bande-annonce.

Summer is coming

MILF : Ca y est, c’est l’été ! Qui dit été, dit romances fugaces et sans attache. Même quand on a dépassé la trentaine ! Trois copines d’une trentaine d’années vont passer quelques jours dans le sud de la France. L’occasion idéale pour faire des nouvelles rencontres… Trois jeunes hommes vont s’amouracher de ces « milf » (ndlr : mother i’d like to fuck), Cécile (Virginie Ledoyen), Sonia (Marie-Josée Croze) et Elise (Axelle Laffont). Une comédie parfaite pour se détendre et rêver de plage et de soleil. Au cinéma le 2 mai. 

©Studio Canal

L’Extraordinaire voyage du Fakir : Ken Scott (réalisateur de Starbucks) nous emmène dans l’univers (pas si) merveilleux d’Aja. Ce jeune Indien entreprend un voyage vers la France où il veut déverser les cendres de sa mère. Son chemin sera semé d’embûches mais Aja ne se décourage jamais. Qui sait, il trouvera peut-être même l’amour sur son parcours. Au cinéma le 30 mai. 

Demi-soeurs : On pourrait croire à un remake des Trois frères : trois demi-soeurs se retrouvent alors qu’elles ne se sont jamais connues lorsqu’elles héritent d’un appartement parisien appartenant à leur père. Tout les sépare : classe sociale, style, goûts, manière de vivre. Pourtant, elles vont cohabiter. Pour le meilleur… comme pour le pire. Dès le 30 mai au cinéma.

Les blockbusters du mois de mai

Rampage – Hors de contrôle : The Rock est de retour sur nos écrans. Et cette fois, il n’y a pas que lui qui paraîtra plus imposant que la norme. Après une expérience scientifique qui tourne mal, de nombreux animaux se retrouvent génétiquement modifiés. Gorille, alligator, loup, les voilà cinq fois plus volumineux que d’habitude, avec une rage qui les dévore. Ces monstres sont prêts à tout détruire. Heureusement, The Rock est là pour nous sauver. Rampage est une bonne occasion de s’en mettre plein la vue avec des lunettes 3D, mais il ne faudra pas en attendre davantage. Au cinéma le 2 mai.

©2017 Warner Bros. Entertainment Inc. All Rights Reserved.

Deadpool 2 : Le plus vulgaire des super-héros de l’univers Marvel revient pour un deuxième opus. Cette fois, il s’entoure d’une équipe de « héros » pour combattre Cable, un homme qui menace un jeune garçon. L’humour noir et sale du premier Deadpool (2016) de Tim Miller a donné une autre dimension au genre. Ce qui a rendu Deadpool unique et novateur survivra-t-il à un autre réalisateur, à un second opus ? Réponse le 16 mai.

©2018 Twentieth Century Fox

Les films du festival de Cannes

Plaire, aimer et courir vite : Le 10 mai, Christophe Honoré présentera son dernier film au Festival de Cannes avec une sortie au cinéma simultanée. Toujours au centre de ses longs-métrages, un même thème : l’amour. Cette fois, entre Arthur (Vincent Lacoste), étudiant rennais et Jacques (Pierre Deladonchamps), prof parisien. Jacques sait qu’il est peut-être en train de vivre son dernier été. Une raison pour profiter et croquer la vie à pleines dents, ou bien pour préserver Arthur d’une profonde peine ? Un peu des deux. Au cinéma le 10 mai.

©Ad Vitam

L’Homme qui tua Don Quichotte : Terry Gilliam, le réalisateur des Monty Python, de Brazil et de L’Imaginarium du Docteur Parnassus ramène sa folie sur grand écran et réalise L’Homme qui tua Don Quichotte. Un vieux fou (Jonathan Pryce) se prend pour Don Quichotte. Un jeune réalisateur (Adam Driver) tente de le ramener à la raison. Mais finalement, les frontières entre rêve et réalité sont si fines que l’on s’y perd. L’imagination folle du réalisateur américain s’épanouit avec opulence dans ce long-métrage qui amène (enfin !) Don Quichotte à la vie sur grand écran. Au cinéma le 19 mai. 

Everybody knowsAshgar Farhadi, le réalisateur iranien qui a déjà – entre autres – deux Oscars, un César, un Golden Globes et un Ours d’Or, amène Everybody knows à Cannes. Pour une fois, l’intrigue se déroule en Espagne et non en Iran. Dans un village espagnol, une soirée de mariage tourne mal. Le drame ravive les flammes du passé, les conflits et les plus secrets des secrets. Ashgar Farhadi a déjà obtenu trois prix cannois au cours de sa carrière. Everybody knows l’aidera-t-il à en remporter un quatrième ? Ce thriller ouvrira le Festival de Cannes le 9 mai et la réponse à cette question sera prononcée le 19 mai lors de la cérémonie de clotûre.

©Memento Films Distribution

En guerre : Stéphane Brizé, réalisateur de La Loi du marché, s’attaque une nouvelle fois au monde du travail avec Vincent Lindon. Cette fois, Vincent Lindon est le représentant syndical des salariés d’une entreprise industrielle qui s’apprête à fermer. Les 1100 salariés bloqueront la production de l’entreprise Perrin jusqu’à ce que les dirigeants reviennent sur leur décision. La fermeture leur paraît complètement injuste puisque l’entreprise a fait 17 millions d’euros de bénéfices l’année précédente. Jusqu’où ira cette lutte pour leur travail ? Réponse le 16 mai. 

Solo : A Star Wars Story : Pour sa deuxième « Star Wars Story » (comprenez, des films dans l’univers de Star Wars mais en dehors des trilogies de la trame principale), Disney a décidé de revenir sur l’histoire d’un personnage mythique : Han Solo. Les fans verront la jeunesse de ce contrebandier et la naissance de son amitié avec le wookie Chewbacca. Cannes ne se refuse jamais un bon blockbuster pour alléger son image – tant qu’il demeure hors-compétition. Dans les salles à partir du 23 mai.

©2018 Lucasfilm Ltd. & ™, All Rights Reserved. / Jonathan Olley

Les drames

La fête des mères : Un film qui a pour thème une fête de l’année (Saint-Valentin, Nouvel An, Halloween…), ce n’est jamais une bonne idée. Quoique… Marie-Castille Mention-Schaar, la réalisatrice bourrée de talents de Les Héritiers et Le ciel attendra nous présente son troisième bijou La fête des mères : une ode à la mère, à la femme. Qu’elle soit stressée, désabusée, bouleversée, angoissée, dépassée, avec un coeur en pierre ou sur la main, aimante et aimée, les mères sont tout. Marie-Castille Mention-Schaar et les nombreuses actrices de renommée qu’elle a choisi (parmi lesquelles Audrey Fleurot, Nicole Garcia, Olivia Côte, Carmen Maura…) les racontent avec ce film sensible et poignant. Dans les salles le 23 mai.

©UGC Distribution

Monsieur Je-sais-tout : Arnaud Ducret quitte les comédies (trop ?) légères pour interpréter le rôle de Vincent Barteau. Un jour, il apprend qu’il doit garder son neveu Léo de 13 ans pendant quelques jours. Léo est atteint du syndrome d’Asperger. Entre un oncle passionné de foot bien dans ses baskets de célibataire et un enfant surdoué aux échecs et un peu perdu va se construire une relation forte. Chacun va permettre à l’autre d’avancer. Dans les salles le 9 mai.

La Révolution silencieuse : Quand une minute de silence devient une affaire d’Etat. La Révolution silencieuse revient sur un épisode de l’Histoire qui a eu lieu en 1956. Un groupe de lycéens de la République Démocratique d’Allemagne décide de rester silencieux au début d’un cours pour rendre hommage à des résistants hongrois qui ont tenu tête à l’armée soviétique. Ce silence, ce geste de compassion va leur coûter très cher. Au cinéma le 2 mai.

Pauline THURIER

Crédit photo à la une : Extrait de L’Homme qui tua Don Quichotte, ©Diego Lopez Calvin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s