Atelier des Lumières : voyage immersif au cœur des dorures de Gustav Klimt

L’Atelier des Lumières vient d’ouvrir ses portes dans le 11ème arrondissement. Ce nouveau lieu d’exposition parisien met en lumière une récente forme d’art : l’exposition numérique immersive. Pour son ouverture, cet atelier mise sur trois artistes majeurs de l’art viennois. Jollies y était. Plongée au cœur des chefs-d’œuvre de Klimt, Schiele et Hundertwasser.

L’Atelier des Lumières, une expérience immersive

Niché à l’emplacement d’une ancienne fonderie, l’Atelier des Lumières s’impose dans un cadre de choix, comme premier centre d’art numérique à Paris. Depuis ce vendredi 13 avril, le lieu accueille de nombreux visiteurs en quête d’une découverte particulière, d’un moment hors du temps. L’Atelier des Lumières fait le pari de réhabiliter un ancien bâtiment en nouveau lieu d’exposition phare de la capitale : une toile vierge d’une surface de 3 300m² sur laquelle prennent vie de nombreux chefs-d’œuvre. Sur le sol et les murs d’une hauteur de près de 10 mètres, les créations majeures des artistes des courants artistiques viennois se retrouvent projetées sous les yeux d’un public captivé. Le numérique s’impose comme une nouvelle forme d’exposition et permet ainsi de “créer des passerelles entre les époques” comme l’affirme Bruno Monnier, Président de Culturespaces.

Tous les jours jusqu’au 11 novembre, 140 projecteurs œuvrent en continu à la représentation grandeur nature des travaux de trois artistes : Gustav Klimt, Egon Schiele et Friedensreich Hundertwasser. Ce qu’ont en commun ces artistes ? Le désir de se libérer des formes traditionnelles, leur pratique spécifique d’assemblage des couleurs. L’Atelier des Lumières propose en premier lieu une exposition immersive consacrée aux grandes figures de l’histoire de l’art, menée par Gustav Klimt. En parallèle, un programme court est présenté : Hundertwasser, sur les pas de la Sécession viennoise. Cette courte exposition haute en couleur met notamment en avant le renouveau artistique plus contemporain du peintre et architecte autrichien Friedensreich Hundertwasser, lui-même directement influencé par Klimt.

Cette dématérialisation des œuvres d’art permet de mettre en mouvement quelques 3 000 images grâce à une projection en très haute résolution. C’est un réel voyage dans lequel s’embarquent les spectateurs. Les œuvres prennent vie et s’animent en musique au rythme des notes classiques de Chopin, Beethoven ou encore Mahler. Plus qu’une exposition, cette immersion totale dans un scénario poétique est une véritable expérience.

Gustav Klimt, représentant de la Sécession viennoise

Pour l’ouverture de ce nouveau lieu culturel, l’Atelier des Lumières mise sur l’un des représentants majeurs de la scène artistique viennoise. Emblème de la Vienne impériale de la fin du XIXème siècle, Gustav Klimt s’est très largement imposé à la tête de la Sécession viennoise. Célébré mais tout aussi contesté, notamment par sa vie sentimentale instable entre Emilie Flöge et Adèle Bloch-Bauer, Klimt signe à lui-même l’ouverture de la peinture moderne.

C’est ce courant artistique qui cherche à renouveler l’art en profondeur que le centre numérique a voulu mettre en lumière dans une première exposition de 35 minutes. Au cours d’un programme long nommé Gustav Klimt, l’Atelier des Lumières revient sur la Vienne néoclassique, la relation étroite de Klimt à l’or, son attachement à la nature ou encore sa dépendance à celles qui ont été les femmes de sa vie. Portraits, paysages, en passant par sa mythique période dorée, la mise en scène soignée laisse apparaître les œuvres majeures du peintre et les motifs décoratifs dorés qui lui sont propres. Entre l’agitation des nombreuses formes et couleurs, le célèbre Baiser de Klimt se dévoile dans la totalité du bâtiment, avant de disparaître en éclats.

Plus qu’un musée traditionnel, l’Atelier des Lumières laisse la possibilité d’admirer les détails les plus importants des œuvres, de les toucher du bout des doigts, et même de se retrouver plongé à l’intérieur de l’une d’entre elles.

C’est un énorme succès pour le week-end d’ouverture de ce musée interactif grandeur nature. L’Atelier des Lumières fait vivre des émotions et plaît aux plus petits comme aux plus grands. C’est avant tout la possibilité pour le grand public de découvrir des œuvres en profondeur tout en permettant une démocratisation de la culture à l’ère du numérique.


Informations pratiques
Atelier des Lumières
38, rue Saint-Maur, Paris 11ème
Tous les jours de 10h à 18h
Nocturnes les vendredis et samedis jusqu’à 22h
Tarif plein : 14,50€
Tarif jeune (-25 ans) : 9,50€

Manon VANPEENE

Crédit image à la Une : @manonvanpeene

 

3 réflexions sur “Atelier des Lumières : voyage immersif au cœur des dorures de Gustav Klimt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s