Mondiaux en salle d’athlétisme : retour sur les performances françaises

4 jours de compétition. Dix français présents. Deux champions du monde. Un médaillé de bronze. Un total donc de trois médailles pour la France qui se retrouve donc à la cinquième place dans le classement des nations mais il faut souligner les très bonnes performances françaises.

Difficile de commencer par un autre athlète que celui qui avait déjà porté haut les couleurs françaises cet été à Londres lors des Championnats du Monde en plein air. Spécialiste du décathlon, Kevin Mayer s’est adjugé la victoire ce week-end dans l’épreuve combiné de l’heptathlon, non sans quelques frayeurs. Favori, il avait en face de lui des adversaires redoutables et notamment le Canadien Damian Warner. En tête après la première journée de compétition, l’athlète français perd des précieux points d’avance sur le 60m et ne parvient pas à briller sur l’une de ses épreuves phares, le saut à la perche. La fatigue, la pression et un genou douloureux l’empêchent d’aller plus haut que les 5m, bien loin de son record personnel à 5,60m. Tout reste à jouer sur le 1000m. Et s’il l’emporte ce n’est qu’avec 5 maigres points d’avance et pour seulement 44 centièmes de secondes.

C’est dans la fatigue, la douleur mais aussi avec beaucoup de fierté qu’il décroche donc cette médaille.

Le phoenix renaît de ses cendres 

Deux ans rudes. Des blessures trop nombreuses. Toujours pas d’or aux Championnats du Monde  d’athlétisme en plein air pour Renaud Lavillenie. Mais depuis le 4 mars, un troisième titre de champion du monde en salle, deux ans après celui de Portland et six ans après celui d’Istanbul. Condamné trop vite par le public, humilié sur le podium de Rio lors des Jeux Olympiques, le perchiste ne s’est pas laissé faire en dominant l’épreuve bien que talonné par Sam Kendricks. Avec un passage presque trop facile à 5,90m, le Français laisse son homologue américain tenter sa chance à 5,95m, en vain. D’ores et déjà champion du monde, Renaud tente sa chance à 6m mais rate de peu. Le recordman du monde avec un saut à 6,16m revient fièrement sur le premier plan de l’athlétisme français avec cette nouvelle médaille à ajouter à un palmarès déjà bien rempli.

Un athlète qui gagne à être connu 

Aurel Manga, 25 ans, coureur des 60m haies, ramène en France sa première médaille internationale. Ce n’est « que » le bronze mais pour le jeune athlète privé des Jeux Olympiques de 2016 et son entraineur Samba Giscard, c’est le début d’une très longue carrière. Deuxième de sa série qualificative, premier des demi-finales, il termine finalement derrière le Britannique Andrew Pozzi qui prend la tête et l’Américain Jarret Eaton avec un temps de 7 secondes 54. De bon augure pour la suite de la saison.

Un autre français courrait cette épreuve, Pascal Martinot-Lagarde. De retour après une sévère blessure au pied, l’athlète se contente d’une cinquième place mais tous les voyants sont au vert pour acquérir de nouveaux titres cet été.

Les autres athlètes français(es) qui n’ont pas démérité 

  • Carole Zahi termine 7è du 60m femmes après avoir remporté sa série qualificative et terminé deuxième des demi-finales.
  • Ninon Guillon-Romarin, 10è du saut à la perche avec un saut à 4m50
  • Eloyse Lesueur-Aymonin, 12è avec un saut en longueur à 6m34
  • Antoinette Nana Djimou, termine 12è du pentathlon avec un total de 3705 points
  • Axel Chapelle, aux côtés de Lavillenie au saut à la perche fini le championnat à la 10è place avec un saut à 5m60
  • Ruben Gado termine quant à lui 7è de l’heptathlon avec un score total de 5927 points

Alix LOYER

Image à la Une : @Wikimedia Commons, Kevin Mayer et Renaud Lavillenie en 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s