JO d’hiver 2018 : médaille d’argent cruelle pour Papadakis-Cizeron en danse sur glace

Ce mardi 20 février 2018 aurait pu être le jour de leur consécration. Malheureusement, à l’issue de deux jours de compétition, le couple de patineurs français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron a dû se contenter de la médaille d’argent. Ce sont les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir qui leur ont ravi le titre olympique en danse sur glace à Pyeongchang.

Les Français y ont cru jusqu’au bout. Cette médaille d’or olympique, ils en rêvaient depuis un long moment. Auteurs d’une fabuleuse saison, les champions du monde 2015 et 2016 étaient arrivés confiants et préparés en Corée du Sud. Mais tout ne s’est pas déroulé comme prévu.

Un programme court entaché d’un souci de costume

Lundi 19 février, le duo tricolore a entamé sa compétition avec l’épreuve du programme court. Une prestation les plaçant en deuxième position, à 1,74 point de leurs rivaux canadiens. Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, visages fermés et crispés en sortant de la patinoire, ont été déconcentrés par un détail technique dès le début de leur programme. En effet, le tour de cou du costume de la Française s’est détaché juste quelques secondes après que la voix d’Ed Sheeran ait commencé à retentir dans la Gangneung Ice Arena. Les Français avaient deux possibilités. Demander l’arrêt de la musique et recommencer leur chorégraphie, auquel cas ils auraient pris cinq points de pénalité et donc vu toute chance de médaille s’envoler, ou choisir de continuer sur leur lancée en priant pour que Gabriella Papadakis ne finisse pas entièrement dénudée. C’est finalement vers la seconde option qu’ils se sont tournés. Leur entraîneur, Romain Haguenauer, est revenu sur cet incident regrettable pour France TV Info : « Ça a été un peu difficile à gérer pour eux, parce qu’ils ne pensaient qu’à ça. J’imagine que Gabriella était à chaque fois au bord de se retrouver topless, ce qui n’est quand même pas très agréable. Mais malgré ça, ils ont quand même sauvé les meubles et bien patiné. »

Record du monde du programme libre, insuffisant pour le titre

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont donc débuté leur seconde journée de compétition avec une seule idée en tête. Exécuter un programme libre parfait pour rattraper leur retard de la veille. Ce qu’ils ont fait. Et avec la manière qui plus est. Les jeunes français de 22 et 23 ans sont rentrés dans l’Histoire en battant le record du monde dans leur épreuve de prédilection. Record qu’ils avaient déjà amélioré par deux fois cette saison. Un fabuleux score de 123,35 points offert par les juges suite à une partition magique au son de la sonate de Beethoven « Au clair de lune ».

Mais derrière eux, Tessa Virtue et Scott Moir n’ont pas faibli et ont livré le meilleur programme libre de leur carrière. Et se sont ainsi imposé 206,07 points contre 205,28 points pour le couple tricolore. Les « vétérans » de 28 ans et 30 ans ont confirmé leur suprématie mondiale avec cette troisième médaille d’or olympique, après leur sacre chez eux à Vancouver en 2010 et celui en équipe au début des Jeux de Pyeongchang.

Si les Français peuvent éprouver une légère déception de n’avoir terminé « que » sur la deuxième marche du podium, pour leurs premiers JO rappelons-le, leur histoire ne fait que commencer. Aucun doute qu’on les retrouvera dans quatre ans, à Pékin, pour tenter de glaner le plus beau des métaux.

 

Roxane LAGADEC

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s