Escapade au château de Blois

Envie d’un petit week-end proche de Paris à moindre coût ? Pourquoi ne pas aller dans la vallée de la Loire qui regorge de châteaux ? Jollies vous embarque au château de Blois pour une petite escapade dans une résidence royale.

20180112_113227
@Cynthia Barbé

Le château de Blois, c’est l’histoire de cinq siècles : du gothique au classique en passant par la Renaissance, on peut le dire, ce château vous en met plein les yeux par son architecture. Petit tour d’horizon sur l’histoire du château, son architecture et ses différentes parties.

Les différentes architectures

Le château se découpe en trois parties, toutes associées à un personnage historique et sa période. On retrouve la première aile, qui est celle de Louis XII (XVème siècle), l’aile François Premier (XVIème siècle) et l’aile Gaston d’Orléans (XVIIème siècle).

Le château gothique – Du Moyen-Âge au XIIIè siècle

Du château médiéval construit par les comtes de Blois à partir du Xème siècle, ne reste aujourd’hui que la salle seigneuriale, connue sous le nom de la salle des Etats. C’est actuellement la plus grande salle civile gothique du début du XIIIème siècle conservée en France. Construite en 1214, elle a gardé ses dispositions anciennes et on peut admirer deux vaisseaux couverts d’un lambris en bois séparés par une file de six colonnes. Utilisée comme salle de justice par les comtes de Blois, elle accueille, en 1576 et 1588, les Etats Généraux convoqués par Henri II. En 1392, le dernier des descendants de la famille vend le domaine à Louis d’Orléans, le frère de Charles XI. La résidence de Blois entre donc dans la famille royale.


Le château flamboyant – L’aile Louis XII (1498 à 1501)

En 1462, naît Louis, futur Louis XII, au château de Blois. Le lieu devient résidence royale lorsqu’il en fait sa demeure principale. Le château est alors habité quotidiennement. Après son mariage avec Anne de Bretagne en 1499, le château est réaménagé dans le style gothique. L’aile Louis XII est construite entre 1498 et 1501 où l’on peut admirer un fabuleux mélange d’éléments nordiques et d’ornements d’origine italienne. Les appartements royaux de l’époque abritent désormais le musée des Beaux-Arts. C’est également à cette époque que sont édifiées les initiales du roi, L et A, à travers toute l’aile. Leurs symboles (une fleur de lys pour la royauté et une hermine) ornent également les murs et les architectures du château et laissent une trace indélébile de leur passage dans la résidence royale de Blois. L’aile se situe au niveau de l’entrée des visites du château, et il faut avancer dans la cour et prendre du recul afin de l’admirer sur toute sa longueur.

DSC05319.JPG
@Cynthia Barbé

La renaissance marquée par l’aile François 1er (1515 à 1520)

En 1515, François d’Angoulême monte sur le trône de France et prend le nom de François 1er. C’est l’époux de Claude de France. Le château de Blois sera sa première résidence et il s’y installe avec sa cour rapidement. La résidence royale va être le théâtre de modifications avec l’ajout d’une nouvelle aile caractérisée par un escalier central à vis. Édifiée moins de quinze ans après l’aile Louis XII, l’aile François 1er illustre l’évolution du décor architectural influencé par l’Italie exposé sur des structures « très françaises ». Le fameux escalier à vis incrusté dans une des tours est le doux mélange de ces différentes influences. Dans l’aile, nous retrouvons également les emblèmes royaux avec diverses couronnes et salamandres ainsi que les initiales F et C. Une fois que vous êtes dans la cour, impossible de fermer les yeux sur l’aile majestueuse qui se situe sur la droite.

DSC05285.JPG
@Cynthia Barbé

Le classicisme avec l’aile Gaston d’Orléans (1635-1638)

C’est en 1626 que Gaston d’Orléans prend ses marques dans la demeure royale de Blois, que Louis XIII lui offre en cadeau de mariage. De 1635 à 1638, une nouvelle aile voit le jour : l’aile Gaston d’Orléans construite par François Mansart. Cette partie du château reste inachevée et est marquée de très près par une architecture classique. Lorsque l’on entre dans la cour du château, l’aile se trouve en face et il nous est difficile de passer à côté de la cage d’escalier, qui est une époustouflante création à coupoles emboîtées, ornées de sculptures allégoriques. À la mort de Gaston d’Orléans, le château de Blois est délaissé jusqu’à la Révolution française, où il devient une caserne. Il sera le premier château à être restauré au XXème siècle et appartient aujourd’hui à la ville de Blois.

Petit conseil : afin d’admirer au mieux les différentes architectures qui composent le château, placez-vous au centre de la cour, après vous être muni de vos tickets. Vous aurez alors un large tour d’horizon des différents siècles que le château abrite.

L’intérieur de la demeure royale et ses jardins

Après avoir admiré les vestiges architecturaux, vous pouvez bien évidemment passer à la visite intérieure du château de Blois. Toutes les ailes du château sont accessibles au public, sauf lors d’éventuelles rénovations, ce qui donne une large vision des différentes pièces de vie.

Dans l’aile Louis XII, est entreposé le musée des Beaux-Arts de la ville. Décomposé en 10 pièces, le musée regorge de statues et de peintures datant du XVIème au XIXème siècle. Deux salles sont entièrement dédiées aux artistes locaux et à l’histoire de Blois, ce qui permet d’en savoir un peu plus sur la ville. On peut y admirer également des cheminées qui ont été refaites à l’emblématique de Louis XII et d’Anne d’Autriche.

L’aile François 1er est l’endroit où se situent les appartement royaux dans les étages et la salle des Etats, au rez-de-chaussée. Cette dernière possède encore ses dispositions anciennes, à savoir deux vaisseaux couverts d’un lambris en séparés par une file de 6 colonnes. Au premier étage, se trouvent les appartements de François 1er, puis ceux de Catherine de Médicis. On peut serpenter au milieu de la salle du roi, de la galerie de la reine, de la chambre de la reine ainsi que de sa garde-robe ou encore de la salle des Valois où les six bustes des rois ayant vécu au château sont exposés. Au deuxième étage, on peut admirer les appartements du roi sous Henri III, imprégnés de l’art dans la période de la Renaissance (de la fin du XVIème jusqu’au XIXème siècle). Ici, on peut se balader de la chambre du roi à la salle du conseil en passant par les différents cabinets qui composent l’étage : le cabinet des guerres de religion et le cabinet de l’étiquette.

La visite se termine par le musée des Beaux-Arts de la ville de Blois, certes petit, mais pas moins inintéressant. Si vous n’avez pas fait un tour dans les extérieurs du château, n’oubliez pas ce petit moment ! Lorsque vous pénétrez dans la cour au début de la visite, se trouve, en haut sur votre gauche, un petit passage qui mène aux murs qui entourent le château, surplombant les toits de la ville. Au loin, on peut y admirer la cathédrale et ses différents clochers, le centre ville et surtout les berges de la Loire. On y trouve deux vestiges : la chapelle Saint-Calais et la Tour du Foix. Construite en 1508 sous Louis XII , la chapelle se visite et est ornée de vitraux de Max Ingrand (1957) qui évoquent plusieurs figures et événements de l’histoire du château. La tour, quant à elle, date des fortifications du XIIIème siècle et possède des terrasses qui offrent un large panorama sur Blois et ses environs.

Vous voilà prêts pour partir à la conquête de ce joli château, qui comme vous avez pu le constater, réserve son lot de surprises. N’oubliez pas, au passage, de visiter la sublime ville de Blois, où regorgent les vestiges de différents siècles !

Margaux LIDON

Crédits image à la Une et mosaïque : Cynthia Barbé

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s