Janvier, le mois des versions bêta

Ce mois-ci, les amateurs de jeux vidéo ont découvert de nombreuses bêta-tests. Retour sur ces versions améliorables des jeux vidéo.

L’année 2017 a été une année majeure dans le domaine du jeu vidéo. Entre l’explosion de la VR, le retour en force de Nintendo avec sa Switch et des succès comme Horizon Zero Dawn, l’année 2018 devait faire fort si elle voulait la surpasser. Le mois de janvier a vu la sortie de plusieurs bêta-tests de jeux très attendus. Un bêta-test est une phase de test où les joueurs vont pouvoir jouer, durant un temps limité, à une partie du jeu afin que les développeurs puissent voir si tout fonctionne correctement et à l’avenir améliorer les possibles problèmes. Aujourd’hui, Jollies vous présente les trois versions bêta les plus importantes de janvier.

Monster Hunter World (Date de sortie : 26 Janvier)

Série très populaire au Japon, longtemps réservée à un public de niche en Occident, la saga Monster Hunter s’est fait connaître via ses opus PSP et 3 DS. Cette année, le nouveau jeu de Capcom se permet une sortie simultanée sur XBox One et PS4 avec une version française intégrale. De quoi ravir les joueurs occidentaux qui ont longtemps été mis de côté. La bêta propose au joueur de créer son personnage, parmi quelques archétypes disponibles, ainsi que son chat qui endosse le rôle de compagnon et de familier. Après la personnalisation le joueur peut essayer trois missions à difficulté croissante et en temps limité afin de se familiariser avec le gameplay, les armes et les divers environnements du jeu.

Manette en main, on ne peut que constater tout le soin qui a été apporté à cet opus aux ambitions internationales. Le jeu est tout simplement superbe graphiquement. On se perd volontiers dans les grandes étendues que constitue le monde du jeu et on prend un plaisir certain à observer la faune et la flore qui semblent on ne peut plus réelles. Monster Hunter World propose un open world cohérent dans ses environnements. Les temps de chargement sont limités au strict nécessaire. Le jeu est un véritable régal pour les yeux et le simple fait de se balader provoque un profond sentiment de dépaysement.

Dans World le principe de Monster Hunter ne change pas. Il s’agit toujours d’affronter diverses bêtes pour récolter des éléments et ensuite améliorer son équipement pour affronter des monstres toujours plus puissants. Malgré cet aspect qui peut sembler répétitif au nouveau joueur, le jeu ne lésine pas sur les missions et la difficulté pour l’accrocher. Nouveauté de cet opus : les terrains de chasse possèdent désormais des pièges naturels et les autres bêtes peuvent soit aider soit attaquer durant vos combats. Il est néanmoins important de tester chacune des armes, faire attention à son équipement et d’observer son adversaire avant de l’attaquer. Foncer bêtement vers lui ne causera qu’une cuisante défaite.

Monster Hunter World améliore considérablement la formule en enlevant tous les petits défauts qui entachaient l’expérience de jeu. Capcom offre un jeu nerveux, beau et avec une impressionnante sensation de liberté. De quoi nous tenir en haleine pendant des longues nuits afin de trouver le meilleur équipement.

dissidia-final-fantasy-nt
@Square Enix

Dissidia : Final Fantasy NT (Date de sortie : 30 Janvier)

Dissidia : Final Fantasy avait fait les beaux jours de la PSP lors de sa sortie occidentale en 2009. Dissidia était alors un jeu de combat dynamique en 1 vs 1 s’inspirant grandement des jeux Dragon Ball Z de la même époque. Chaque partie était l’occasion de participer à des batailles dantesques au rythme effréné. Dissidia : Final Fantasy NT est l’adaptation de la suite de Dissidia sorti il y a deux ans sur Arcade. Square Enix semble s’être perdu en chemin. Le bêta propose 14 personnages, quelques arènes et surtout des nouveautés dont on se serait passé.

Finis les combats en 1 vs 1 et bienvenue aux combats d’équipe en 3 vs 3. Si l’idée est intéressante sur le papier le résultat est plus que décevant. Après un tutoriel fastidieux, on se rend vite compte que les combats sont brouillons et qu’il est difficile de se repérer dans les arènes ou simplement de trouver son adversaire. À cause d’un gameplay limité chaque partie finit par se ressembler. Chaque personnage correspond désormais à une classe et, si l’idée peut sembler bonne, elle offre finalement un résultat limité pour des possibilités de jeu beaucoup trop faibles. Graphiquement, le jeu est beau, les animations sont fluides, les personnages bien modélisés. Néanmoins, tout semble morne et vide. Les arènes ont beau sembler immense aucun élément vient leur donner vie ce qui rend les combats d’autant plus soporifiques.

On ressent une intense frustration après avoir joué à la bêta de Dissidia : Final Fantasy NT. Malgré des superbes graphismes et des idées intéressantes, le tout se révèle brouillon et lassant. On fait vite le tour de l’opus et seul les gros fans de la saga pourront y trouver un semblant d’amusement.

 

dragon-ball-fighterz-jaqu-59ee5661989db
Bandai Namco Entertainment

Dragon Ball Fighter Z (Date de sortie : 26 Janvier)

Dragon Ball a subi le pire comme le meilleur au niveau des adaptations en jeux vidéo. Après d’excellentes adaptations durant l’ère PS2 avec notamment les Tenkaichi Budokai la génération suivante n’avait proposé que peu de jeux réellement bons. Ainsi l’annonce d’un jeu de combat Dragon Ball réalisé par Arc System Work – connu pour ses excellents jeux de combat 2D (Guilty Gear, Blazblue…) – a donné l’eau à la bouche aux fans. Le bêta propose aux joueurs de se faire les dents sur le tutoriel ainsi que d’accomplir quelques exploits en ligne.

Le lancement du bêta a été quelque peu raté à cause de serveurs qui n’arrivaient pas à maintenir la charge mais après quelques ajustements le tout était stable et le plaisir bien présent.

Dragon Ball Fighter Z est un bonbon pour tout fan de Dragon Ball. Arc System Works arrive à retranscrire à la perfection l’animation de la série durant les combats. Les mini-cinématiques sont superbes. On croirait à s’y méprendre que l’on regarde un épisode de la série originale.

Au-delà de l’aspect purement esthétique, Dragon Ball Fighter Z est un excellent jeu de combat avant même d’être un jeu à licence. Bien que le gameplay puisse sembler basique pour les puristes, puisqu’il est composé de simple demi-cercle pour les coups spéciaux, il permet une prise en main rapide pour tous les joueurs. Ces même puristes peuvent se rassurer en constatant que le système de 3 vs 3 permet la mise en place de stratégies. Aucun combat n’est joué d’avance.

Permettre aussi bien aux néophytes qu’au joueur expérimenté de versus fighting de s’amuser fait de Dragon Ball Fighter Z un jeu polyvalent où tout le monde y trouvera son compte. Il est néanmoins conseillé aux futurs acheteurs du jeu de faire ses premières gammes sur des jeux comme Blazblue pour ne pas se sentir trop perdu au début.

Chacune de ces bêta propose une expérience de jeu différente, que ça soit un jeu en open world où la loi du plus fort prédomine, un jeu de combat ravivant des souvenirs d’enfance ou un autre jeu de combat qui plaira aux fans les plus ardus. Pour autant chez Jollies, notre coeur balance bien plus vers l’excellent Monster Hunter World tandis qu’il vaut mieux attendre une version complète de Dragon Ball Fighter Z pour ne pas avoir à payer le contenu additionnel (DLC). Quant à Dissidia : Final Fantasy NT, il a tout l’air du jeu qui finira dans les bacs occasion de Micromania au bout d’une semaine.

Anthony XERRI

Crédits photos en une: CC0 License sur Pexels
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s