Janvier 2018 : les conseils ciné de la rédaction

Si « aller davantage au cinéma » fait partie de vos bonnes résolutions pour la nouvelle année, vous avez cliqué sur le bon article. Voici les conseils cinéma de la rédaction de Jollies Magazine concernant les sorties du mois de janvier 2018.

Les films historiques

Les Heures sombres : Méconnaissable, Gary Oldman incarne Winston Churchill dans Les Heures Sombres. Le film débute son récit à sa nomination par le roi George VI en 1940 au beau milieu de la Seconde Guerre mondiale. Winston Churchill traverse alors conte vents et marées les menaces d’invasion allemande, les complots de son propre parti contre lui et les négociations de paix pour mettre fin à la guerre. Au cinéma à partir du 3 janvier. 

4729729
©Universal Pictures International France

The Greatest Showman : Hugh Jackman est un véritable showman, comme il l’avait prouvé lors de l’ouverture de la cérémonie des Oscars en 2009 ou dans Les Misérables en 2012. L’Australien a une fois de plus mis son costume de Wolverine au placard pour enfiler celui de performer dans The Greatest Showman. Il incarne P.T. Barnum, l’homme qui a créé le cirque Barnum, réputé dans le monde entier. La femme à barbe, les Lilliputiens (dont Tom Pouce), Jumbo l’éléphant… Ils y sont tous passés. P.T. Barnum était-il un vendeur de rêves (pour le public et pour ses vedettes) ou bien un arnaqueur et un profiteur de première classe ? On se demande quelle facette de la médaille Hollywood aura choisie… Au cinéma le 24 janvier 2018.

218480
©Twentieth Century Fox France

Pentagon Papers : Difficile de croire qu’aucun film n’avait encore traité le sujet pour le grand écran. Et pourtant, Pentagon Papers est bien le premier à sortir au cinéma. Steven Spielberg aux manettes, Meryl Streep et Tom Hanks devant la caméra : que demande le peuple ? Sur un fond historique bien ficelé, Spielberg soulève également les problématiques des femmes de pouvoir et de la liberté de la presse. Si cette histoire de papiers confidentiels sur des secrets du gouvernement américain à propos de la guerre au Vietnam est encore floue pour vous, vous savez ce qu’il vous reste à faire. Rendez-vous au cinéma le 24 janvier 2018. 

4945215
©Universal Pictures International France

Les femmes puissantes à l’écran

Le grand jeu : Le formidable scénariste Aaron Sorkin (The Social Network (2010), Steve Jobs (2015) ) réalise son premier film. Le grand jeu rend compte des parties illégales de poker organisées par Jessica Chastain dans la peau de Molly Bloom. Cette jeune Américaine est entrée dans le jeu en tant qu’assistante d’un petit patron malpoli qui organisait des jeux dans des endroits miteux. Rapidement, elle a décidé de mettre en place ses propres parties de poker avec les plus grands noms du show business et de la mafia russe. Malheureusement, ce genre d’activités est illégal aux Etats-Unis. Aaron Sorkin nous raconte comment Molly Bloom est devenue la reine du gameDès le 3 janvier dans les salles.

1303145
©SND

In The Fade : Il est parmi les derniers film du Festival de Cannes 2017 à sortir sur les écrans. In the fade, pour lequel Diane Kruger a reçu le prix d’interprétation féminine, raconte le deuil d’une femme qui a perdu son mari et son fils dans une explosion. Pour apprécier sa performance, rendez-vous le 17 janvier dans les salles.

3 Billboards, les panneaux de la vengeance : Nommé six fois aux Golden Globes, 3 Billboards, les panneaux de la vengeance avaient de quoi nous intriguer. Réalisé par Martin McDonagh, à l’origine du parfait Bons baisers de Bruges (2008), ce film met en lumière la colère d’une mère dont la fille a été violée puis assassinée. Mildred Hayes – une Frances McDormand impressionnante – fait placer sur la route du village trois énormes panneaux publicitaires pour dénoncer l’apparente incapacité de la police à trouver le meurtrier de sa fille. Entre le comique d’un film des frères Coen et la rage d’un Taken3 Billboards… n’a pas fini de faire parler de lui. Dans les salles le 17 janvier 2018. 

Des hommes un peu perdus

La Surface de réparation : Au club de football de Nantes, Franck a l’habitude d’aider les joueurs. Il n’est pas salarié du club et pourtant il est très présent. Un soir, il rencontre une jeune femme qui a un penchant pour les joueurs de foot. Ce premier film attire par son aura mystérieuse qui cache une violence à fleur de peau. Dans les salles à partir du 17 janvier. 

Last Flag Flying : Michael Scott meets Walter White. Dans cette tragicomédie, trois vétérans du Vietnam se retrouvent après des années sans s’être vus pour enterrer le fils de l’un d’entre eux. Larry (Steve Carell), Sal Nealon (Brian Cranston) et Richard Mueller (Laurence Fishburne) vont revivre leurs souvenirs de guerre et tenter de créer des souvenirs plus joyeux autour de cette amitié particulière. Un casting très prometteur qui, on l’espère, dévoilera un film à la hauteur. Au cinéma le 17 janvier.

423392
©Metropolitan FilmExport

Les comédies

Normandie Nue : Dans le petit village de Mêle sur Sarthe, les paysans souffrent de la crise agricole. Le maire, interprété par François Cluzet, fait tout pour faire bouger les choses. En vain. Un jour, un photographe américain s’aventure dans la bourgade et propose au maire de prendre tout les habitants du village en photo dans un champ. Précision : ils doivent tous être nus. Passées les premières interrogations, le maire voit ici un coup de com’ incroyable pour son village qui souffre de sous-médiatisation. Seul problème : il est bien le seul à penser que c’est une bonne idée. Cette comédie farfelue est signée Philippe Le Guay, réalisateur notamment d’Alceste à bicyclette (2013) et des Femmes du 6e étage (2011). Pas de Fabrice Luchini en vue cette fois-ci mais François-Xavier Demaison et Arthur Dupont se trouveront aux côtés de François Cluzet. Au cinéma dès le 10 janvier 2018. 

3562335
©Sévérine Brigeot / Les Films des Tournelles

Downsizing : Sur cette Terre surpeuplée, les scientifiques ont trouvé LA solution : réduire les humains à une toute petite taille pour qu’ils consomment moins, économisent plus et voient la vie en grand. Paul (Matt Damon) décide de franchir le pas et de passer d’une taille normale à une taille de 12 centimètres. Ce changement physique radical va l’amener à voir la vie différemment. Downsizing semble à la fois complètement loufoque et inattendu. L’idée de réduire la taille des humains peut paraître ridicule et pourtant le film s’éloigne des clichés. Le monde des lilliputiens est-il le monde parfait ? Réponse le 10 janvier au cinéma. 

null
©2017 Paramount Pictures. All Rights Reserved.

Ami-Ami : Vincent et sa meilleure amie Néféli se mettent en coloc alors que Vincent décide de tirer un trait sur les relations amoureuses. Très complices, Vincent et Néféli construisent une relation fusionnelle qui laisse peu de place à une vie de couple. C’est pourquoi Vincent se retrouve partagé entre sa nouvelle copine Julie et sa coloc, qui n’est – bien sûr – qu’une amie… Cliché ? Un peu. Mais avec son sens de l’humour acéré et sa folie assumée, Ami-Ami semble être une comédie qui vaut le coup d’être vue. Au cinéma le 17 janvier. 

3862811
© Julien Panié / Nord-Ouest Films

Pauline THURIER

Crédit image à la une : Extrait de 3 Billboards, les panneaux de la vengeance. ©2017 Twentieth Century Fox
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s