Karl Lagerfeld ou la création d’un symbole

Karl Lagerfeld, c’est ce style, cet accent, cette voix reconnaissable entre toutes. Karl Lagerfeld, c’est aussi celui qui ne mâche pas ses mots, qui lance des phrases chocs et crée des polémiques lors de ses apparitions télévisées. Admiré ou détesté, Karl Lagerfeld reste néanmoins un des symboles le plus célèbres du milieu de la mode.

Né en 1935 à Hambourg, dans le nord de l’Allemagne, celui que l’on nomme aujourd’hui le « Kaiser » – l’Empereur, a longtemps laissé planer un mystère autour de son âge. Karl Lagerfeld fait ses études à Paris au lycée Montaigne où il décroche le premier prix du Secrétariat international de la laine en 1954, ex-aequo avec Yves Saint-Laurent, à l’époque âgé de seulement 18 ans. Les deux jeunes couturiers se font remarquer pour la première fois dans le milieu de la mode. Repéré par un prestigieux membre du jury, Pierre Balmain, Karl Lageferld devient son assistant pendant sept ans.

Il devient en 1959 directeur artistique de la maison Jean Patout et commence une carrière de styliste à travers plusieurs pays d’Europe. Il finit en 1963 par travailler pour la maison Chloé à Paris et Fendi à Rome. Pourtant, c’est surtout son travail pour la maison Chanel qui va le propulser définitivement sur le devant de la scène. Appelé à redonner un coup de jeunesse à la maison de Coco Chanel en 1983, il finit par y bousculer les codes et rajeunir les collections. Ayant réussi à conserver l’âme de la griffe, tout en apportant sa propre touche de modernité, il reçoit en 1986 le Dé d’Or pour ses collections haute couture avant de devenir commandant de la Légion d’honneur en 2010.

Néanmoins, Karl Lagerfeld n’est pas uniquement une main qui dessine des croquis, mais aussi un personnage. Son nom de famille, d’ailleurs, a été légérement amputé de son -t (nlrd: il est né Karl Otto Lagerfeldt) pour être simplifié. Il arbore au fil des années un changement de style pour finir par porter ses mythiques mitaines noires, ses lunettes de soleil, arborer ses cheveux attachés et va jusqu’à suivre un régime drastique dans les années 2000. L’icône est née au début du siècle.

L’empreinte de Karl Lagerfeld se retrouve partout, des timbres au design des bouteilles de Coca Cola. Il crée sa ligne K par Karl et la collection Karl Lagerfeld en 2007 dans lesquelles il met en avant un look chic et urbain. Il joue avec les collaborations, notamment avec H&M en 2004. Sa gamme se modernise et il n’hésite pas à prendre le virage digital. Fervent utilisateur des réseaux sociaux, la communication de ses lignes marche pleinement sur Instagram. Il met aussi en scène son célèbre chat, Choupette, devenu un acteur inséparable du couturier allemand.

Karl Lagerfeld est souvent critiqué pour ses choix de mannequins trop maigres, pour ses éloges de la minceur voire de la maigreur. Ses interventions télévisées créent souvent la stupeur, la polémique avec des propos crus, sans filtre, pouvant choquer et heurter. Karl Lagerfeld est un symbole, longtemps sans âge, une sorte d’icône, d’incarnation de ce que la mode a de plus mystérieux, mais aussi de plus dérangeant et de sombre. Il a réussi à associer son nom à celui de la grande Coco et à s’inscrire parmi les créateurs les plus célèbres et les plus influents du milieu.

 

Laurine LASSALLE

Crédit photo à la une : @flickr @Kmeron

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s