On y était : Mai Lan à la Maroquinerie

Mai Lan, la chanteuse éclectique et bilingue, a donné un concert mercredi 6 décembre à la Maroquinerie à Paris. Cinq ans après son premier album éponyme, l’enchanteresse est de retour sur scène pour faire découvrir à son public les titres de son prochain opus. Autopilote sortira le 19 janvier 2018.

Mai Lan impressionne dès son entrée sur scène. Vêtue d’un long kimono et d’une courte combishort noire, postée derrière son micro avec un air dur et froid, la chanteuse a démarré son set en imposant fermement son assurance et son charisme sans égal.

fullsizeoutput_8fa
Mai Lan chante « Autopilote » à la Maroquinerie (Paris), 6 décembre 2017. – ©Pauline Thurier

Depuis un mois, elle va de ville en ville, en passant par Nice, Marseille et Sannois, pour tester les titres de son nouvel album Autopilote qui sortira en janvier prochain. Mai Lan alterne entre chansons inconnues du public et morceaux présents sur son EP Vampire, sorti en mars 2017. Les fans de la première heure ont été ravis de la voir se déhancher sur deux titres de son premier album : « Easy » et « Les Huitres« . Ils ont pu également chanter de bout en bout « Gentiment je t’immole », la chanson complètement politiquement incorrecte de La Caution que Mai Lan a interprété en 2006 pour la bande-originale de Sheitan, un film réalisé par son frère Kim Chapiron.

La mission de cette tournée en amont de la sortie de l’album est sans aucun doute réussie. Mai Lan a mis l’eau à la bouche au public qui s’est laissé emporter par les chansons qu’il ne connaissait pas. Les titres « Missile » et « Dial my number«  ne sont pas passés inaperçus. La chanteuse n’a pas eu besoin d’insister pour que l’assemblée entonne avec elle les refrains de ces morceaux en frétillant sauvagement.

Autopilote s’annonce plus électro que son premier album. La pop énergique de Mai Lan a pris un virage vers des contrées digitales. Son flow effréné s’allie avec malice à son goût pour les chorégraphies folles et agitées. La performance plutôt courte – une petite heure et quart – de la chanteuse a retourné la Maroquinerie. De la danse incontrôlée de Nail Polish et Vampire à l’émotion à fleur de peau de Haze et Pas d’amour, le concert de Mai Lan a été plus que convaincant. De quoi faire trépigner toute la salle en attente du nouvel album et surtout d’un nouveau concert.


Pauline THURIER

Crédit photo à la une : Mai Lan chante « Pas d’amour » à la Maroquinerie (Paris), le 6 décembre 2017. – ©Pauline Thurier

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s