Décembre 2017 : les conseils ciné de la rédaction

Le mois de décembre est particulier pour le cinéma. Les films pour enfants se mêlent à des comédies américaines lourdingues et à des comédies romantiques souvent insignifiantes. Il n’y a pas toujours quelque chose à se mettre sous la dent. Pourtant, depuis deux ans, le mois de décembre est synonyme de pain béni pour les salles de cinéma qui diffusent sans faute Star Wars (Le Réveil de la force en 2015 et Rogue One en 2016). Mais, mis à part Star Wars, épisode VIII, quels films valent le coup ce mois-ci ? Réponse avec notre sélection des films les plus prometteurs de décembre.

Les films réalisés par des acteurs

Santa & Cie : Alain Chabat retourne derrière la caméra avec une comédie sur le thème du Père Noël. Les lutins de Santa Claus (ndlr : Père Noël en anglais), que Chabat incarne, sont tombés malades juste avant Noël. La mère Noël (Audrey Tautou) ordonne à Santa d’aller leur chercher des médicaments dans le vrai monde. Alain Chabat débarque alors à Paris avec son traineau et ses rênes. Bien entendu, il ne passe pas inaperçu et s’attire plein d’ennuis. Un scénario qui n’a rien d’exceptionnel, si ce n’est la plume d’Alain Chabat. Dans une ambiance bon enfant, le comédien fait défiler un casting quatre étoiles. Alain Chabat est entouré d’Audrey Tautou, David Marsais et Grégoire Ludig (le duo du Palmashow), Pio Marmaï, Golshifteh Farahani et Bruno Sanches (de Catherine et Liliane). Au cinéma dès le 6 décembre.

La deuxième étoile : La famille de Jean-Gabriel retourne au ski après La Première étoile sortie en 2009. Cette fois, ils vont fêter Noël à la montagne avec la mère de Jean-Gabriel qui arrive tout droit des Antilles et le père de Suzy, un rabat-joie de première. Réussir à motiver tout le monde pour passer un beau Noël en famille à la neige n’est pas une mince affaire pour Jean-Gabriel (Lucien Jean-Baptiste). Dans les salles dès le 13 décembre. 

Bienvenue à Suburbicon : Georges Clooney est aux manettes de Bienvenue à Suburbicon, une comédie acide et haletante. L’équilibre de la banlieue très paisible de Suburbicon va être complètement chamboulé par un voisin (Matt Damon). La mafia a des raisons de lui en vouloir et il va tout faire pour protéger son fils de leurs menaces. Dans un univers des années 1960 avec des femmes bien coiffées et des couleurs pastel, George Clooney filme le sang et les coups avec un humour glaçant. Dans les salles le 6 décembre. 

1095146
Bienvenue à Suburbicon. – ©Hilary Brownwyn Gayle

Le crime de l’Orient-Express : Le chef d’oeuvre d’Agatha Christie est adapté au cinéma pour la seconde fois. Kenneth Branagh incarne le fameux détective Hercule Poirot – l’accent français à couper au couteau n’est pas un de ses meilleurs choix. L’acteur britannique est également le réalisateur du film. Le scénario n’a pas changé depuis 1934. Le détective doit résoudre une affaire de meurtre dans un train. Un Cluedo qui met en scène Johnny Depp, Michelle Pfeiffer, Penelope Cruz et Willem Dafoe. Au cinéma le 13 décembre. 

177229
Le Crime de l’Orient-Express. –  ©Twentieth Century Fox France

Des vies mouvementées

Wonder : August Pullman n’est pas un garçon comme les autres. Son visage a subi de très nombreuses opérations parce qu’il est né avec des malformations. August n’est jamais allé à l’école. En CM2, ses parents, incarné par Julia Roberts et Owen Wilson, estiment que le moment est venu pour August de se confronter aux autres enfants. Une étape très difficile à surmonter, racontée dans Wonder. Jacob Tremblay qui nous avait déjà bouleversé dans Room revient avec un rôle intense en émotions. En salles le 20 décembre.

333581
Wonder. – ©Lionsgate

La Promesse de l’aube : Le roman autobiographique de Romain Gary est adapté au cinéma. Pierre Niney incarne l’auteur et Charlotte Gainsbourg, Nina, sa mère. La relation qui liait Romain Gary a sa mère, à la fois fusionnelle et électrique, a été son moteur de vie, sa source d’inspiration et de motivation pour continuer à avancer même dans les moments les plus difficiles. La Promesse de l’aube dévoile la vie mouvementée de Gary, entre les écrits, la guerre, les femmes et bien sûr, sa mère, toujours présente, parfois trop. Au cinéma le 20 décembre. 

Jumanji : bienvenue dans la jungle : Pas de méprise, ce film n’est pas un remake du film avec Robin Williams sorti en 1995. Le seul point commun entre les deux Jumanji est la découverte d’un vieux jeu par des curieux badauds. Jumanji : bienvenue dans la jungle emmène quatre joueurs d’un jeu vidéo en pleine immersion dans cet univers hostile et dangereux. Les adolescents ont pris la forme de leurs avatars. Ainsi, Dwayne Johnson, Kevin Hart, Jack Black et Karen Gillan (Doctor Who) vont se débattre, à l’aide de leurs pouvoirs spéciaux, pour sortir vivants du jeu. Pour savoir si le jeu en vaut la chandelle, rendez-vous le 20 décembre.

The Wedding Plan : Alors que Michal est sur le point de son marier, son fiancé la quitte. La jeune femme juive est pourtant bien décidée à continuer à préparer la cérémonie pour se marier pendant Hanoukah. Il ne lui reste qu’une chose à faire : trouver un mari. Cette comédie met en lumière les mariages en Israël, avec un oeil rieur. Au cinéma le 27 décembre. 

5894104
The Wedding Plan.– ©Mag Distribution

Le film évènement

Star Wars, épisode VIII : Les derniers Jedi : L’habitude commence réellement à s’installer. Le mois de décembre est synonyme de « nouveau Star Wars » depuis 2015. Le rachat de la société de production Lucasfilm par Disney a donné naissance à un calendrier très chargé pour la saga. Jusqu’en 2025 (au moins), les fans pourront voir un nouveau Star Wars par an. Overdose ? Peut-être en 2025 mais pour le moment, on peut s’assurer que le monde va se ruer dans les salles de cinéma le 13 décembre prochain. Concernant la trame de l’histoire… Les aventures de Rey et Finn continuent dans la galaxie très très lointaine. La production entretient le secret sur les péripéties que vivront les deux protagonistes de l’épisode VII.

null
Star Wars : Les derniers Jedi. – ©2017 Lucasfilm Ltd. All Rights Reserved.
Crédit photo à la une : Julien Panié (extrait du film La Promesse de l’aube)

Pauline THURIER

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s