Le calendrier de l’Avent 2017 de Jollies : spécial musique !

Souvenez-vous, il y a deux ans, nous vous avions préparé un calendrier de l’Avent spécial films, et l’année dernière un calendrier de l’Avent spécial livres, pour patienter jusqu’au jour que tout le monde attend avec impatience : Noël. Pour rester dans cet aspect culturel qui caractérise Jollies, nous avons décidé, cette année, de vous parler musique. Chaque jour, un membre de l’équipe de Jollies Magazine vous  présentera un CD ou un EP qui nous a particulièrement marqué.

Vendredi 1er décembre : Come Away With Me, Norah Jones

Vendu à quelque 25 millions d’exemplaires dans le monde, Come Away With Me représente parfaitement la voix douce et feutrée de Norah Jones. Du jazz, oui, comme à son habitude, mais de jolies touches de soul et et folk l’accompagnent pour donner ces morceaux absolument grandioses et cultes. Album de platine dès l’année de sa sortie, il continue d’exploser les charts l’année suivante, en 2002. Si nous ne devions choisir qu’un seul morceau ce serait… Non, impossible de choisir. Tout est parfait dans cet album, quarante-cinq minutes de pur bonheur. Parmi les plus grands titres de celui-ci, on retrouve « Come Away With Me », du nom de l’album, mais aussi « Don’t Know Why » ou encore « Cold, Cold Heart ». Des petites pépites à écouter dans le métro en allant ou en rentrant du boulot, dans un bon bain bien au chaud ou sous une couette, avec un bon chocolat.

Samedi 2 décembre : Score de 2Cellos

Ce n’est pas la modestie qui caractérise le mieux ce duo de violoncellistes, Luka Sulic et Stjepan (Stephan) Hauser. Mais à les voir en concert, on leur pardonne aisément. Ces musiciens virtuoses, énergiques et drôles sont originaires de Croatie et de Serbie. Avec eux, le violoncelle dévoile tout son potentiel en s’affranchissant du répertoire classique pour offrir un registre varié de reprises cultes. En plus d’interpréter la BO de films comme celle du Parrain ou du Seigneur des Anneaux, le duo donne une touche pop/rock au violoncelle avec la reprise des plus grands titres de Michael Jackson, d’AC/DC, d’Iron Maiden, d’Avicii ou même de U2… Notre coup de coeur, c’est peut-être même la reprise de « Despacito » qui nous fait aimer cette musique qu’on ne pouvait plus entendre. Un concert de 2Cellos, c’est un feu d’artifices d’émotions. En attendant un prochaine date en France, on peut se consoler avec leur album Score dans lequel on retrouve notamment leur interprétation de la BO de Game of Thrones. On vous conseille aussi de jeter un oeil à leurs vidéos, de véritables mises en scène artistiquement réussies, pour découvrir leur répertoire varié. Un coup de coeur.

 

Dimanche 3 décembre : Feu de Nekfeu

Le premier album du rappeur Nekfeu a été un véritable carton. Cet automne, deux ans après sa sortie en 2015, Feu est devenu disque de diamants (500 000 exemplaires vendus). Et pour cause, chaque chanson est une pépite. Nekfeu sait allier de belles mélodies à des textes écrits avec la précision d’un chirurgien avec son scalpel. Un flow inimitable posé sur des mots bien alignés. Derrière sa casquette et ses airs de caïd, Nekfeu dévoile, à travers cet album, une personnalité sensible et attentionnée. Comme toujours avec le rap, les personnes les moins adeptes du style apprendront – peut-être – à apprécier la plume de l’artiste après quelques écoutes. Persévérer pour mieux aimer. L’agressivité et la vulgarité dont le rappeur peut faire preuve n’empêchent en rien la poésie de transparaître dans ses textes. Feu est une très bonne porte d’entrée dans l’univers de Nekfeu qui se révèle être riche, prolifique et nuancé. Un bijou du rap français.

 

Lundi 4 décembre : Kids In Love de Kygo

Le célèbre artiste aux multiples talents (auteur-compositeur, dj, musicien et producteur) revient cet hiver pour nous réchauffer le cœur avec un album composé essentiellement de featuring avec les grands noms de la scène internationale. Un petit bijoux qui passe crème autour d’un apéritif entre amis ! Kygo est parvenu à mixer son univers avec celui des artistes qu’il a convié. On retrouve notamment le groupe One Republic sur la chanson « Stranger Things », une jolie ballade pop qui fait du bien aux oreilles. Pour les fans de John Newman, Jason Walker ou encore The night Came, ils seront servis ! Les titres de l’album sont tout simplement addictifs. À la fois entraînantes et émouvantes, chaque chanson nous embarque sans difficulté dans l’univers chatoyant du jeune prodige Norvégien.

Mardi 5 décembre : High de Jarryd James 

Composé de dix titres et sorti en 2016, High est le deuxième album du chanteur australien Jarryd James. Chanteur, auteur et producteur, le jeune homme a plusieurs cordes à son arc et n’a pas manqué de s’afficher sur de nombreuses premières parties de concert. Son charme, sa voix et sa sensibilité ont conquis l’Australie mais le jeune homme ne s’est pas arrêté là puisqu’il s’est ensuite emparé du monde entier via les plateformes de streaming.

Avec un univers bien à lui, le chanteur nous fait valser entre pop, soul et R’n’B en toute légèreté et nous envoûte continuellement. Les dix morceaux du disque sauront vous saisir et vous n’aurez qu’à vous laisser guider par sa voix singulière, sa sensibilité et le rythme des mélodies. Difficile de trouver une chanson coup de coeur hein ? Chez Jollies on hésite entre “Do you remember ?” et “Claim my love”, deux odes à l’amour, à la romance d’autrefois et d’aujourd’hui. Et vous ?

Mercredi 6 décembre : Blue Lips de Tove Lo

Sur le devant de la scène depuis le succès de son titre « Habits (Stay High) », Tove Lo dévoile Blue Lips et signe ici la suite de Lady Wood. Sorti le 27 novembre dernier, ce troisième album présente une pochette de rouge vêtue, qui annonce la couleur de l’album. Titres sensuels sur des thématiques d’amour, de sexe : Tove Lo n’a pas peur d’exposer d’une manière retentissante ce qu’elle veut, et quand elle le veut. Blue Lips, notamment emmené par les tubes « Disco Tits » et « Cycles » s’apparente à une ode à la libération sexuelle. Point de départ d’une relation sentimentale gâchée ? L’album reflète un monde dans lequel les désirs les plus puissants pourraient être explorés ; comme un testament explicite à la vie amoureuse, pourtant chaotique, de l’artiste. Tout comme le précédent, Tove Lo a voulu ce dernier album en deux chapitres. Alors que le premier contient des musiques soutenues par l’une des voix les plus puissantes de l’artiste depuis son premier album, le second chapitre nous offre des titres sombres, à l’image de « Hey, You Got Drugs? », notre coup de coeur. Seul regret ? L’album n’est pas disponible en version physique, mais uniquement sur les plateformes de téléchargement légal. Chronique de la fin d’une relation amoureuse, passionnée mais autodestructrice, Blue Lips est plus que jamais à l’image de l’artiste suédoise, qui se dévoile au fil de ses albums.

Jeudi 7 décembre : Pamplemousse Mécanique des Fatals Picards


Un des grands regrets qu’on peut avoir : ne pas avoir vu les Fatals Picards en Concert ! En 2007 (ça commence à dater) ces showmans amiénois ont fait un disque doux-amer comme le pamplemousse ! Des musiques entraînantes qui décrivent pourtant de dures réalités. La sécurité de l’emploi aux airs rock’n’roll joue sur les clichés dont sont victimes les profs tout en soulignant les difficultés du métier. La française des jeux décrit la vie monotone et précaire d’une mère de famille accro aux jeux sur fond d’une musique qui donne envie de danser. C’est toute la force des Fatals Picards, des oeuvres paradoxales. Pleins d’autres musiques aux multiples jeux de mots sont à découvrir dans l’album comme Et puis merde je vote à droite ! qui pourra peut-être apaiser la fameuse discussion politique entre mamie Jeanine et tonton Hubert lors du réveillon.

Vendredi 8 décembre : Only when we’re naked de Zak Abel 

Disponible depuis octobre dernier, le nouvel album du jeune chanteur britannique Zak Abel a conquis les oreilles de toute la Grande-Bretagne. Encore méconnu du reste du monde, on ne peut que lui assurer un grand avenir musical. À 21 ans à peine, le chanteur touche-à-tout puise dans ses origines marocaines pour nous proposer des sons toujours plus différents l’un de l’autre, sans pour autant oublier son amour pour le style britannique d’Adèle, Plan B ou encore Ed Sheeran.

Ce n’est pas la maturité qui lui manque. Malgré sa petit vingtaine, Zak Abel a saisi les aléas de la vie pour en faire des morceaux sincères, vivifiants et transperçants. C’est ainsi qu’il chante l’amour, le désespoir, le deuil, l’intimité, en bref, ce que l’on traverse tout un chacun au cours de nos vies. Parce qu’on s’est tous accroché à quelqu’un (à tort ou à raison), qu’on a tous eu du mal à laisser partir des personnes qu’on aimait, découvrez Still Want UUU, morceau phare de l’album.

Samedi 9 décembre : Double Hélice 2 de Caballero & JeanJass

Double Hélice 2, dernier album de Caballero & JeanJass  est sorti en mai de cette année. Les deux artistes belges, JJ le mec cool, gentil, et Caba, fumeur invétéré, auto-surnommé “El gordo guapo” ; nous offrent ici un incontournable du rap français. Une intrus soignée, un rap chanté de grande qualité, très agréable à écouter et surtout très facile à écouter : pas besoin d’être grand fan de rap pour en apprécier les morceaux ! La lutte contre les haters, le football, les amis, un couplet test en espagnol.. autant de choses qui constituent leur identité et qu’ils nous font partager. Un coup de coeur ? TMTC. “Nos poches sont p’t-être vides mais nos têtes sont pleines de rêves”, l’argent fait-il le bonheur ? JJ et Caba nous offrent ici leur vision des choses.

Dimanche 10 décembre : La Vraie Vie de Bigflo et Oli

Personne n’a pu passer à côté du tube « Dommage » de Bigflo et Oli depuis sa sortie. Cette chanson est extraite d’un album disponible dans les bacs depuis le mois de juin : La vraie vie. Dans cet opus, les deux frères toulousains mettent en chanson tous les efforts qu’ils font pour rester “normaux”, dans la “vraie” vie. Ils se confient sur leur famille – avec notamment une magnifique chanson avec leur père en featuring -, sur leurs amis qu’ils ont peur de perdre de vue et sur la vie de tous les jours dont ils ont peur de perdre le fil. En plus d’être une manière d’affirmer une certaine maturité gagnée depuis le premier album, La vraie vie a un air grave. Bigflo et Oli ont choisi d’aborder des sujets lourds et significatifs comme les violences faites aux femmes, la maladie et la rançon de la gloire. Si certains amateurs de rap doutaient encore de leur talent, les taxant d’immaturité ou de manque de cran, La vraie vie est un moyen efficace de leur clouer le bec.

Lundi 11 décembre : French touch de Carla Bruni

Le dernier album de Carla Bruni est le genre de cadeau de Noël facile et efficace pour faire plaisir à sa maman, sa tante ou bien sa grande soeur. La chanteuse au sang italien revient avec un nouvel opus original. Carla Bruni nous invite dans un registre intimiste et personnel en reprenant de grand titres tels que « Enjoy the silence » de Depeche Mode ou « Highway to hell » de AC/DC. Un virage musical temporaire qui surprend car on ne s’attendait pas à ce que l’ancienne top model ose reprendre une chanson, qui est aux antipodes des ballades qu’on lui connait bien, comme « Quelqu’un qui m’a dit ». Le résultat de l’album French Touch est plus que réussi parce que Carla Bruni éblouit encore par son timbre de voix unique et par sa faculté à s’approprier des chansons anglophones.

Mardi 12 décembre : Le chat et autres histoires – Klub des loosers

Cinq longues années que l’on attendait le retour du rappeur le plus dépressif de Versailles et enfin il revient avec son Klub des Loosers pour un nouvel album! Le chat et autres histoires est une référence directe à l’un de ses premiers tubes Chacun cherche son chat, comme un retour à ses premiers amours dans le monde du rap. Et c’est un retour couronné de succès! Comme à son habitude le MC Versaillais amène une instru’ hip-hop travaillé et surtout des textes au vitriol sachant toucher en plein coeur celui qui écoute. Le rap de Fuzati peut être difficile à appréhender tant il se rapproche d’une poésie accompagné de musique, mais on se prend facilement au jeu et on savoure chacun des textes. Que ça soit un long spleen, l’enfance, la rage d’un homme ou l’acceptation d’une vie de misère, Fuzati met tout son coeur et ça se sent. Un excellent album mais pas destiné à tout le monde.

https://www.youtube.com/watch?v=Kb3TEw-CH_8

Mercredi 13 décembre : Sad de Shane 

Le jeune chanteur pop Shane a sorti en 2016 son premier EP intitulé Sad. Avec sa voix suave et mélancolique, Shane aborde des thèmes universels comme les peines de cœur, le mal-être ou encore la mort. L’Américain de 22 ans possède une personnalité bien à lui et ose s’affirmer sans complexe. Sur les réseaux sociaux, et notamment sur Instagram, il  partage régulièrement avec ses fans des vidéos de lui, exécutant son pas de danse devenu sa marque de fabrique : son « spanking myself ». Étonnant, parfois dérangeant mais toujours sincère, Shane est un professionnel de l’autodérision qui ne veut pas se laisser enfermer dans un moule. À travers ses musiques, il réussit à toucher son public et à faire surgir de vraies émotions. Avec plus de deux millions de vues sur Youtube, c’est le morceau Insecure qui a véritablement lancé la carrière du jeune chanteur.


Ont participé à cet article : Claire ABOUDARHAM, Camille BRONCHART, Marlène HONORAT, Roxane LAGADEC, Inès LOMBARTEIX, Alix LOYER, Pauline THURIER, Enzo KREUTSER, Manon VANPEENE, Anthony XERRI.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s