The Punisher : sombre, explosif, spectaculaire

Marvel et Netflix forment un couple qui semble fonctionner : Daredevil, Jessica Jones, Luke Cage, Iron Fist, The Defenders… La liste s’allonge avec un nouveau titre sorti vendredi 17 novembre 2017 : The Punisher, créée par Steve Lightfoot (Narcos). Une première apparition du personnage issu de l’univers Marvel Comics dans la saison 2 de Daredevil laissait présager la sortie imminente de la série. C’est chose faite et c’est plutôt agréable.

Punisher-Master-3.jpg
Franck Castle, alias The Punisher. Crédits : news.marvel.com

Le personnage créé par Gerry Conway, John Romita et Ross Andru apparaît pour la première fois dans The Amazing Spiderman #129 le premier février 1974. Il faudra cependant attendre jusque 1987 pour que sorte la première série à proprement parler : The Punisher, 104 volumes consacrés aux aventures du personnage, inspirant deux autres séries majeures : The Punisher War Journal (1988-1995) et The Punisher War Zone (1992-1995). Il devient une figure emblématique de l’univers Marvel. Sont produits des jeux vidéo, des films et, ce mois-ci, une série.

comics (2).jpg
Punisher War Zone (1992-95). Crédits : Enzo KREUTSER

Franck Castle, alias The Punisher, est un ancien militaire torturé par le meurtre de sa famille, habité par les seuls esprits de vengeance et de justice personnelle. Sa quête le pousse à découvrir un complot d’une ampleur qui dépasse les limites du territoire américain, ainsi qu’à faire la rencontre de Micro, un analyste que tout le monde pensait mort, y compris sa famille. Ensemble, ils vont tenter de dévoiler ce complot et d’éliminer ceux qui en sont responsables. Intrépide et sans pitié, il n’existe rien dont sa volonté et son expérience combattante ne puissent venir à bout.

Format classique, treize épisodes d’une cinquantaine de minutes chacun. Un casting qui fait sens : un Punisher magnifiquement interprété par Jon Bernthal (La nuit au musée 2, Le Loup de Wall Street, The Walking Dead), son ex-compagnon d’arme Billy Russo par Ben Barnes (Le monde de Narnia, Westworld), son acolyte Micro par Ebon Moss-Bachrach. Le combo fonctionne : les scènes sont superbes et explosives.

On n’oublie surtout pas la bande-originale incroyable. On laisse Tyler Bates (guitariste soliste de Marilyn Manson, compositeur pour Guardians of the Galaxy, John Wick, 300 et tant d’autres) faire son travail. On profite aussi de The White Buffalo, Marilyn Manson, Donna Summer et tant d’autres.  Un petit aperçu ?

Une série donc très appréciable, à dévorer sans modération.

Enzo KREUTSER

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s