Jollies y était : le Festival des influenceurs culinaires Paris

Les temps changent. On le sait, on ne cesse de l’entendre et de le dire, de discuter cette expression qui fait se sentir vieux. Pourtant, les temps changent et avec eux, les modes de consommation et de vente. Si certaines marques développent des publicités aux allures de court-métrages, d’autres font appel à un canal bien plus moderne : le web. Les réseaux sociaux se transforment donc, peu à peu, en plateforme de vente plus ou moins cohérente.

Le samedi 14 octobre s’est tenu à Paris le troisième Festival des Influenceurs culinaires. Rue du Faubourg-Saint-Martin, des dizaines de blogueurs, instagrameurs et youtubeurs se sont rassemblés pour faire la chasse aux marques et aux partenariats dans une ambiance surchauffée et bruyante. Jollies s’et glissé parmi eux et vous raconte cette expérience.

Dis-moi ce que tu vends, je te dirai qui tu es

IMG_9834

La première salle prise d’assaut est, sans surprise, la Partnership Room (salle des partenariats). Lumières roses et violettes tamisées, pièce exiguë, l’effet « boîte de culture » est à son comble. De tous côtés, les représentants des marques attendent que les blogueurs viennent les voir. Si le principe n’est pas mauvais, le choix des exposants prête néanmoins à débat. En effet, quid des petites marques éthiques et peu connues. Ici, on retrouve Jean Caby et ses saucisses cocktail, Moulinex et son nouvel autocuiseur ou encore Laoste et son jambon fumé (juste sur la droite à l’entrée, parfait pour les végétariens en somme).

Il en est de même dans la Date Room où des entretiens façon speed-dating se déroulent. Le but des influenceurs est de convaincre les marques de nouer un partenariat. La finalité n’est, en général, pas financière ; c’est un gain de visibilité qu’ils cherchent, pas nécessairement une rémunération. Du côté des marques, certaines – naissantes et peu développées – espèrent gagner en popularité, mais elles sont peu nombreuses. Pour les autres, le festival est certainement l’occasion d’un coup de com’.

Pourquoi y aller ?

Peut-être pour le lieu, le fameux Tapis Rouge, très belle demeure aux allures de petit château.

Outre les rencontres avec des marques plus ou moins attirantes, le Festival est l’occasion d’assister à des démonstrations culinaires ou à des ateliers pour développer son média. À l’étage, des intervenants expliquent comment lancer un blog WordPress ou une chaîne Youtube, ou encore comment gérer ses réseaux sociaux de manière efficace afin de développer sa communauté. En bas, les stars de la blogosphère cuisinent sous le feu des projeteurs et des caméras, leurs prestations sont retransmises en direct sur les Instachat. On croise aussi la fameuse Marcotte (oui, celle du Meilleur Pâtissier) en pleine interview.

 

Le Festival remet également plusieurs prix aux participants en compétition : le prix de la plus belle photo Instagram, le prix du média de l’année, le prix du meilleur blog… Autant de manières pour les influenceurs d’obtenir des récompenses – largement méritées – pour leur travail quotidien.

Le Festival des Influenceurs Culinaires peut susciter le débat. Trop de ventes, des marques trop connues, mais aussi la possibilité de rencontres et de partages entre compagnons de galère. Et un énorme sac de nourriture à la sortie.

Mathilde Berg

Crédits texte et photos : Mathilde Berg

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s