Octobre 2017 : les conseils ciné de la rédaction

La rentrée est passée mais le rythme n’est pas toujours facile à reprendre… Difficile parfois de trouver du temps pour une petite séance de cinéma. Et pourtant, celui-ci n’est pas en reste ce mois-ci. La rédaction a sélectionné quelques films prometteurs pour le mois d’octobre.

Les films les plus attendus

DetroitJohn Boyega interprète le rôle d’un gardien de nuit accusé d’être l’auteur du meurtre de trois personnes. Ceux-ci ont été tué lors d’une intervention violente de la police dans un motel où des coups de feu avait éclaté plus tôt dans la soirée. Mais ça… la police a du mal à l’entendre. Kathryn Bigelow (Zero Dark Thirty) revient à travers cet événement sur les émeutes de 1967 qui se sont déroulées à Detroit sur fond de ségrégation et de guerre du Vietnam. Dans les salles le 11 octobre.

The Square Roulement de tambour… Le 18 octobre est le jour de sortie au cinéma de la Palme d’or 2017 ! Si certains l’attendaient avec impatience, d’autres se demandent encore quel film a bien pu remporter le prix le plus prestigieux du cinéma cette année. The Square se déroule dans un musée d’art moderne et il provoquera certainement les mêmes sentiments d’étonnement, d’hilarité et d’incompréhension qu’une visite au Tate Modern ou au Centre Pompidou. Dans les salles le 18 octobre.

384526
©Sony Pictures / Warner Bros. Pictures

Blade Runner 2049 : Denis Villeneuve, réalisateur canadien de plus en plus incontournable, est aux manettes du sequel de Blade Runner (Ridley Scott, 1982). Trente ans après, un policier de Los Angeles se lance à la recherche du blade runner initial, aka Harrison Ford. Ce blade runner chassait les méchants androïds qui se retournaient contre les humains. Difficile de croire que les non-initiés s’y rendront mais pour les plus téméraires, rendez-vous le 4 octobre.

Les femmes sur le devant de la scène

Latifa, le coeur au combat : Ce documentaire suit Latifa Ibn Ziaten, une mère qui a fondé une association après que Mohammed Merah a tué son fils le 11 mars 2012. Son association a pour but de promouvoir la laïcité et de venir en aide aux jeunes des milieux défavorisés. Ses paroles touchent et portent un message fort. Ce documentaire met à l’honneur une lutte qui mérite d’être mise en lumière. Au cinéma le 4 octobre. 

Numéro Une : L’ascension de la première femme PDG d’une entreprise du CAC40, rien que ça. Ca vous rappelle quelqu’un ? Impossible de ne pas penser à Isabelle Kocher, PDG d’Engie. Avec un casting plus qu’alléchant (Emmanuelle Devos, Benjamin Biolay, Richard Berry), Numéro Une, le nouveau film de Tonie Marshall vient dénoncer le sexisme que subissent les femmes de pouvoir. A voir à partir du 11 octobre.

228726
©Pyramide Distribution

L’atelier : Laurent Cantet, Palme d’or en 2008 au Festival de Cannes, signe un film sur la jeunesse, une jeunesse perdue et rebelle qui va peut-être se retrouver à travers l’écriture. Marina Foïs incarne le rôle d’une écrivaine qui organise un atelier d’écriture pour des jeunes en insertion. Au cinéma le 11 octobre.

245627
©Diaphana

Les comédies

Knock : « Les gens bien portant sont des malades qui s’ignorent ! » Cette citation qu’on penserait presque devenue un adage est extraite de la comédie Knock, écrite par Jules Romains en 1924. Dans cette adaptation, Omar Sy interprète le rôle éponyme de ce médecin qui débarque dans une petite ville. Son arrivée va chambouler toute la population de Saint-Maurice. Pour une comédie qui semble légère et détente, rendez-vous le 18 octobre.

Le sens de la fête : Le duo de réalisateurs Toledano et Nakache (IntouchablesNos jours heureux) est de retour sur grand écran après le succès mitigé de Samba. Jean-Pierre Bacri est à la tête d’un château loué pour un mariage. Il doit organiser toute la réception avec une équipe… pas toujours au top. Les tensions liées à l’organisation qui se doit d’être parfaite forment un vivier comique que le duo Toledano/Nakache va exposer – on l’espère – avec talent. Le casting avec Jean-Pierre Bacri, Jean-Paul Rouve et Gilles Lellouche est prometteur. Mais on a appris à se méfier des films dont le casting ressemble trop à une vitrine… Au cinéma le 4 octobre.

Pauline THURIER

Crédit image à la une : Mars Film, extrait de Detroit

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s