Grease le Musical, le film culte sur la scène de Mogador

Des robes sixties colorées, des perfectos en cuir, des paires de converse, une bande de bad boys aux cheveux couverts de gel… Pas de doute, nous sommes bien au spectacle de Grease. Après y avoir assisté, Jollies peut vous affirmer que cela va être le spectacle de la saison.

JPG_72_dpi_RGB-GREASE FR_Alessandro Pinna
@Alessandro Pinna

Un show extraordinaire

La production de 2017, comme nous le disions dans notre précédent article, est un doux mélange entre le film de 1978 et la comédie musicale de Browday de 1972. Grease is the word, Summer Nights, Sandra Dee ou encore You are the one that I want, résonnent dans la salle. Aucune des chansons emblématiques du film n’est oubliée et bien d’autres viennent les compléter pour parfaire ce spectacle qui se joue au Mogador.
On ne peut rien dire sur le casting tant il est impeccable. Malgré leur jeune âge, les acteurs savent chanter, danser et jouer la comédie. Tous semblent être nés pour incarner leurs rôles. Parmi eux nous retrouvons Alexis Loizon, qui interprêtait Norbert dans la Belle et la Bête aux côté d’Emma Watson, Alyzée Lalande qui était dans le Bal des Vampires et Notre-Dame de Paris, l’incroyable danseur Yanis Si Ah qui jouait dans Cats aux côtés Emmanuelle Nzuzi qui incarne Rizzo, Alexandre Faitrouini qui jouait également dans la Belle et la Bête ou encore Fanny Delaigue qui détenait le rôle principal dans RésisteLa troupe danse et chante divinement bien et tout cela avec une énergie épatante. La petite pépite du casting vient de l’incroyable duo qui mène la danse tout au long de l’intrigue : les personnages de Miss Lynch (Céline Groussard) et de Eugène (Alexandre Faitroumi) apportent une véritable bouffée d’air frais. Pas du tout mis en avant dans l’adaptation cinématographique, ils sont ici omniprésents. Miss Lynch est une principale grincheuse qui parle dans sa barbe et qui n’hésite pas à se montrer sarcastique envers un Eugène maladroit et attachant. Leurs apparitions sont hilarantes et  le duo se montre rapidement indispensable au spectacle.

 

Les décors quant à eux sont d’une grande qualité. Des plateaux tournants permettent de voir la célèbre Grease Lightnin’ de Keneckie, la chambre de la pyjama party, le comptoir du Burger Palace ou encore la cour du lycée Rydell High. On passe facilement du Burger Palace à la chambre des Pink Ladies grâce à un plateau pivotant à deux côtés. Sur sa première face on découvre un lit, des nounours et un ensemble d’accessoires très girly, et de l’autre un tout autre décor plus sobre qui illustre le lycée. Tout est fait pour que le spectacle soit dynamique, et il faut dire que c’est réussi. Les scènes et les décors s’enchaînent sans que le spectateur ne soit perdu.  Les transitions sont fluides et les jeux de lumières ainsi que le son qui les accompagne sont d’une extrême clarté. Le fait que les musiciens soient directement sur scène pour accompagner les artistes est extrêmement plaisant. Ils sont parfois au grand jour, parfois cachés derrière un décor. Egalement vêtus de costumes sixties, ils se fondent totalement dans l’histoire. Leur performance est un vrai plaisir à écouter et les cuivres (saxophones, trompette, trombone) s’endiablent sur nos airs préférés.

JPG_72_dpi_RGB-GREASE FR_Alessandro Pinna
@Alessandro Pinna

 

Une adaptation française d’une qualité exceptionnelle 

Si cela peut être étrange au début, certaines des chansons sont chantées en français. Même si certains ne seront pas convaincu et préféreront les versions originales, il faut souligner que Nicolas Engel, l’adaptateur, nous propose cependant un travail très soigné. Même si les paroles anglaises sont gravées dans les esprits des fans, l’adaptation française fonctionne à merveille. Les tournures syntaxiques sont impeccables, et ne rendent pas la chose trop étrange à l’oreille, chose assez rare dans le domaine de l’adaptation musicale.  Certaines chansons sont parfois même en « fran-glais », comme c’est le cas de Grease Lightnin’ qui débute en français pour se terminer dans sa langue d’origine. Le spectacle a déjà été produit dans plusieurs pays européens, mais la version parisienne propose la mise en scène et les chorégraphies originales, même si de nouvelles scènes ont également été ajoutées par rapport aux productions antérieurs et au film.
L’histoire reste inchangée, on suit facilement la trame du film même si quelques modifications ont été apportées. Des personnages n’existent plus, les dialogues ont été modernisés et le personnages de Sandy apparaît comme beaucoup moins naïf que celui interprété par Olivia Newton John. Des scènes ont été améliorées, comme celle de l’ange gardien de Frenchy (Beauty School Drop-Out) qui est un peu longue dans le film. Dans la production de 2017, cette scène est drôle à souhait et c’est sans nul doute grâce à l’adaptation française qui offre une traduction à mourir de rire.

C’est une certitude : Grease le Musical va cartonner. Les fans français retrouveront tout ce qui était plaisant dans leur film culte et seront facilement conquis par les nouveautés proposées par Stage Entertainment. Et comme le dit si bien la chanson , « Grease is the word. Grease is the time, is the place, is the motion, Grease is the way we are feeling… ». Grease le Musical, c’est LA pépite de l’automne à ne pas manquer.

Margaux Lidon

Crédits image à la une : Alessandro Pinna

Publicités

Une réflexion sur “Grease le Musical, le film culte sur la scène de Mogador

  1. J’adore le film Grease et en commandant mes billets sur le site Ticketmaster pour mon anniversaire j’avais peur d’être déçu par cette comédie musicale mais bien au contraire ! Nous avons passé une excellente soirée me rappelant mes folles années.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s