Les superaliments : un cocktail d’énergie 100% naturel

Le vert éclatant des arbres laisse peu à peu place à un feuillage à la douce teinte orangée. Les jours se raccourcissent et il faut maintenant enfiler un pull bien chaud pour affronter la fraîcheur du matin. L’automne est déjà là. Le changement de saison est aussi synonyme de fatigue car l’organisme doit s’adapter pour supporter les nouvelles températures et le nouveau rythme de vie qui lui sont imposés. C’est le moment de faire une cure de vitamines et d’antioxydants : troquez vos pastilles et vos gélules pour des aliments 100% naturels. Jollies vous a fait une petite sélection des superaliments à mettre absolument dans vos assiettes !

Les superaliments, qu’est-ce que c’est ? C’est un groupe d’aliments très riches en nutriments et en antioxydants. Il existe toute sorte de superaliments : des baies, des algues, des fruits, des graines ou encore des épices. Saupoudrés sur vos plats ou à ajouter dans vos boissons, les superaliments offrent un bon complément de vitamines et de minéraux en plus de prévenir certaines maladies.

La spiruline, l’algue miracle

La spiruline est une algue utilisée depuis plus de 3 milliards d’années dans plusieurs zones du globe et notamment en Amérique du Sud, au Tchad et en Inde, où elle pousse naturellement dans des lacs. Riche en minéraux, en vitamines, en oligo-éléments et en bêta-carotène, elle favorise l’oxygénation du sang, des cellules et des muscles. Avec une concentration en protéines de 70%, c’est-à-dire trois fois supérieure à celle de la viande de boeuf, la spiruline est considérée comme la source de protéines végétales par excellence. Elle est d’ailleurs particulièrement appréciée des sportifs pour cette raison. Et ses bienfaits ne s’arrêtent pas là ! Cette algue d’eau douce regorge également de chlorophylle, ce qui permet de faciliter l’absorption de fer et des acides gras par l’organisme.

Comment consommer la spiruline ? On peut retrouver cette micro-algue sous forme de poudre bleu-vert déshydratée, de filaments ou encore de comprimés. Il faut savoir que l’organisme assimile plus facilement la poudre mais que la spiruline en filaments est celle qui conserve le mieux ses principes actifs. Les quantités recommandées sont d’une demi-cuillerée à café par jour au début de la cure et jusqu’à deux cuillerées à café par jour par la suite. À ajouter aux smoothies ou encore à l’assaisonnement des salades pour donner un vrai coup de boost à l’organisme !

Le pollen, véritable trésor de la ruche

Le miel est l’un des aliments phares des recettes de grand-mère. Ce n’est pas un hasard : il se révèle particulièrement efficace face à de nombreux maux. Les produits issus des la ruche comme le miel et la gelée royale sont déjà reconnus dans le monde entier pour leurs bienfaits. Mais les abeilles ne nous ont pas révélé tous leurs secrets. Leur vrai trésor, celui dont on entend moins parler mais qui est pourtant incroyable, c’est le pollen. Ces insectes à la robe rayée, grâce à leurs minuscules petites pattes, ont permis  de mettre dans nos assiettes cet aliment devenu aujourd’hui incontournable. Attention à ne pas confondre, ce n’est pas le pollen dont certaines personnes sont allergiques qui est comestible. Il faut différencier le pollen ‘anémophile’, qui est porté par les vents et le pollen ‘entomophile’, qui a été fécondé par les insectes puis récolté par les abeilles. C’est ce dernier qui est considéré comme une petite bombe nutritive. Riche en vitamines mais aussi en minéraux et oligoéléments, le pollen représente une réelle source de vitalité. Il possède des propriétés détoxifiantes et aide activement à lutter contre la fatigue. Le pollen contient aussi des ferments lactiques qui permettent non seulement de rééquilibrer la flore intestinale mais également de lutter contre les infections. Et ce n’est pas tout ! Grâce au phytostérol présent dans le pollen, le taux de cholestérol est rééquilibré et le corps est protégé des maladies cardiovasculaires. Il existe plusieurs variétés de pollen, qui sont déterminées par les fleurs butinées par les abeilles mais aussi par les saisons de récolte. Chacun a ses propres spécificités nutritives !

Comment consommer le pollen ? On le retrouve sous forme de petites graines légèrement farineuses, à saupoudrer sur les plats ou à ajouter à un yaourt ou encore une compote. Le pollen est vendu séché ou congelé. Cependant, la meilleure façon de le consommer reste le pollen congelé, qui préserve notamment les ferments lactiques. Pour une cure efficace, il est conseillé de consommer une cuillère chaque matin au petit-déjeuner, ajouté ou non à un yaourt, selon les goûts.

Les graines de chia, pour faire le plein d’Oméga 3

Les graines de chia, prononcé ‘kia’, se récoltent sur une plante de la famille des sauges, qui pousse en Amérique du Sud. « Chia » signifie ‘force’ en Maya. Ces graines noires étaient considérées comme un cocktail d’énergie à consommer avant des marches de plusieurs heures. Elles possèdent de nombreuses propriétés nutritionnelles. Particulièrement riches en Oméga 3, elles sont un complément idéal pour réguler les carences. La graine de chia permet aussi d’apporter à l’organisme des nutriments essentiels comme le fer, le phosphore, les vitamines, le magnésium ou encore le calcium. Et pour couronner le tout, ces graines renferment près de 30% de protéines et 30% de fibres et sont sans gluten, ce qui en fait un complément parfaitement adapté aux personnes végétariennes et/ou intolérantes au gluten. 

Comment consommer les graines de chia ? Les graines de chia se saupoudrent sur les salades et autres aliments sucrés ou salés mais peuvent également être mélangées à un smoothie, à des jus, à de l’eau ou encore être utilisées dans des yaourts ou des gâteaux. La tendance, aujourd’hui, est à la ‘Chia fresca’, une boisson saine où les graines sont mélangées, selon les recettes, à de l’eau, du citron et du miel !

Le curcuma, une épice magique

Le curcuma, originaire de la région du Kerala en Inde, est une épice dont la réputation n’est plus à faire. Habituellement utilisé comme épice pour relever les plats, le curcuma se révèle être aussi un puissant remède. La curcumine, le pigment qui lui donne sa couleur jaune, renferme de puissants antioxydants. Ce véritable concentré de bienfaits pour l’organisme permet aussi bien de combattre les douleurs articulaires grâce à ses propriétés anti-inflammatoires que de contribuer à renforcer le système immunitaire grâce à ses propriétés antiseptiques et antibactériennes. Enfin, le curcuma aide à lutter contre les ulcères mais aussi d’autres maladies telles que le cancer. Cette épice dorée est une véritable alliée pour notre santé. Une boisson tendance s’est récemment appropriée le curcuma. Le lait d’or, aussi appelé « golden latte », se fait aujourd’hui une place dans les plus célèbres coffee shops. À tester de toute urgence !

Comment profiter des bienfaits du curcuma ? Il peut être utilisé pour saupoudrer ses plats mais on peut aussi le retrouver sous forme de gélules. Pour faciliter son absorption par le système digestif et ainsi profiter de tous ses bienfaits, il est conseillé de mélanger le curcuma à d’autres ingrédients comme le poivre et le gingembre.

L’açaí, un cocktail antioxydant

Cette baie de couleur pourpre pousse exclusivement sur des palmiers tropicaux en Amérique du Sud. Particulièrement populaire au Brésil, elle était initialement consommée par les tribus de la forêt amazonienne. L’açaí permet de donner un coup de boost au système immunitaire et de prévenir certaines maladies. Ces baies baissent naturellement le taux de cholestérol et sont excellentes pour la santé cardiaque. Avec des composants permettant de réduire la prolifération des cellules cancéreuses, les baies d’açaí pourraient à l’avenir jouer un rôle dans la lutte contre le cancer.

Comment consommer les baies d’açaí ? L’açaí se retrouve sous forme de poudre, de purée ou de baies. Elles sont généralement ajoutées dans des smoothies, des jus de fruits, des yaourts… Il est aussi possible de saupoudrer cette baie sur des plats sucrés.

Le Maca, la racine péruvienne aux milles vertus

Découverte par les Espagnols sur les hauts plateaux de la cordillère des Andes il y a plus de 5000 ans, la maca est une plante dont le tubercule est comestible. Rapidement, elle intègre le régime alimentaire des Incas et des paysans locaux et aujourd’hui encore, ils consomment cette plante régulièrement. Les racines du maca soigneraient presque tout : infertilité, anémie, ménopause, dépression… Mais tous ses bienfaits n’ont pas encore été confirmés. Néanmoins, le tubercule de la maca apporte une bonne dose de vitamine C et de protéines !

Comment consommer le Maca ? La partie comestible de la plante se retrouve généralement sous forme de poudre ou de gélule. La poudre de maca peut être ajoutée à un smoothie bowl, un muffin, un cake, un yaourt ou un jus. Le maca se marie aussi bien avec du sucré que du salé, ce qui en fait un aliment facile à intégrer aux repas. Ce super-tubercule saura ravir toutes les papilles avec le léger goût de noisette qui le caractérise. Cependant, attention à ne surtout pas faire cuire la poudre de maca car cela détruirait ses principes actifs.

De nombreux autres aliments naturels aux propriétés nutritives stupéfiantes existent comme la grenade, les baies de goji, les graines germées ou encore le cacao cru. Les superaliments, souvent appelés aliments ‘magiques’, ne sont pas des produits miracles mais ils permettent de participer au bon fonctionnement de l’organisme.

Célia ALAMINOS

Crédits photo de Une : Pixabay

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s