Le roller derby, un sport décalé à essayer d’urgence

Pour les plus cinéphiles d’entre vous, le roller derby, présent dans le film Bliss (premier film de Drew Barrymore avec l’excellente Ellen Page), n’a plus de secret pour vous. Pour ceux et celles qui aimeraient tester de nouvelles activités et qui aiment les patins, à roulettes, Jollies vous présente ce sport mêlant vitesse, esprit d’équipe et contact.

Avant de se lancer dans de grandes explications, regardons la bande annonce de ce (super) film.

Eh oui, c’est ça le roller derby. Deux équipes sur un terrain, en roller, qui essaient de se dépasser pour marquer des points. Vous ne suivez pas? Pas de panique, nous avons pensé à tout. Petites explications made in Jollies :

Ca semble déjà plus clair, n’est-ce pas ? Mais on vous entendvenir « oh, mais c’est très violent dans la bande annonce ! » Oui, mais non ! Comme dans tous ses films, Hollywood met le paquet et exagère certains détails. Dans la vraie vie, dans le roller derby que les gens normaux pratiquent, sont interdits les coups de coude, les coups dans la tête ou le dos, les croches-pieds, le fait de tomber délibérément et celui de s’accrocher à son adversaire. Au final, à part se pousser, plus ou moins gentiment, tout est interdit. Si une des interdictions est toutefois commise, direction la prison : 30 secondes par faute sifflée. Au bout de sept fautes, le ou la joueur/se est exclu(e) du terrain ! Pas de raison d’avoir peur !

Essayer ce sport avant de se lancer

Vous vous dîtes que ça a l’air marrant, que vous aimeriez essayer ? Foncez ! De nombreux clubs s’ouvrent au public à travers la France, comme Le Roller Derby de Lille, une équipe super qui nous avait accueillie pour un essai sur patins. Et on vous voit messieurs derrière vos ordinateurs et téléphones, à vous dire que ce sport n’est pas accessible pour votre genre. Détrompez-vous, si ce sport semble davantage féminin, de nombreux clubs créent des équipes masculines, notamment, une fois encore, celui de Lille !

Le jour des sélections, exercices d’adresse, de vitesse et de direction pour avoir une idée des sensations, voir de quoi nous étions capables, avec les quelque 150 petites collègues présentes pour les mêmes raisons.

Mais on ne va pas vous mentir, une bonne chute sur le dos avec la respiration coupée, ça calme. Mais ni une ni deux, deux jeunes filles (toutes deux d’ores et déjà membres d’une des équipes du club) étaient présentes pour nous attraper par les épaules pour nous remettre sur pied. Comme en vélo, quand on tombe, le plus vite on se remet en selle, le mieux c’est ! Concernant les chutes, l’équipe nous a d’ailleurs longuement expliqué qu’il fallait toujours tomber en avant (dans la limite du possible) et que notre posture devait nous permettre de le faire (genoux pliés, mains en avant, pour amener notre poids corporel dans ce sens). Les protections obligatoires (casque, genouillères, coudières et protèges-poignets) aident également : aucune douleur au moment de l’impact. Multifonctions qui plus est, elles peuvent également servir à freiner (enfin, uniquement celles au niveau des genoux). Franchement, le freinage, un genou au sol qui finit en dérapage, ça en envoie.

« Et si ça ne me plaît pas ? »

Pas de panique, se lancer dans un nouveau sport, ce n’est pas toujours évident. C’est également pour cela que certains clubs proposent des entraînements ouverts au public. Celui de Lille, lui, propose de la location de matériel et peut même en prêter pour les débutantes encore incertaines lors de leurs premiers essais sur la piste.

Mais une fois convaincue, libre à vous d’acheter une paire de patins customisable et customisée pour en envoyer sur le track !

Au final, deux uniques conditions vous empêcheraient de vous lancer dans une carrière de joueuse professionnelle : votre motivation, et votre âge ! Car si l’ambiance est légère dans les clubs et que les entraînements permettent à tous et toutes de se développer à son rythme, le roller derby reste un sport dangereux, il faut donc être majeur pour pouvoir le pratiquer ! Concernant la motivation, les gestes techniques sont longs à intégrer et à perfectionner. Vous tomberez souvent, vous aurez de beaux bleus au départ, vous aurez l’impression de ne pas avancer et de ne rien faire comme il le faut, mais comme dans tout autre sport que l’on débute ! Alors ne baissez pas les bras, continuez de patiner jusqu’à finir sur un track à un championnat de France ! Jollies believe in you !

Pour des renseignements complémentaires, rendez-vous sur le site de la Fédération française de roller sports ou sur le site du club de Lille, qui a une FAQ très complète et de très belles photos, pour voir de vos propres yeux à quoi ressemble ce sport. A vos patins !

Claire ABOUDARHAM

Crédits Photo de Une: CC0 Creative Commons

 

Publicités

2 réflexions sur “Le roller derby, un sport décalé à essayer d’urgence

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s