L’élégance de Givenchy à la Cité de la Dentelle et de la Mode

Dentelle, soie, lin ou velours, c’est l’œuvre d’Hubert de Givenchy qui se dévoile au cœur de la Cité de la Dentelle et de la Mode de Calais. Jusqu’au 31 décembre, cette ancienne usine de dentelle du XIXème siècle, aujourd’hui musée de référence, rend hommage à l’un des plus grands couturiers du XXème siècle, et contribue à faire rayonner la couture française. Jollies vous y emmène.

Un musée incontournable de la mode

Située à Calais, au cœur d’une région renommée mondialement pour son savoir-faire dans le domaine de ce textile haut de gamme, la Cité de la Dentelle et de la Mode est un lieu incontournable du prêt-à-porter. Arpenter les salles de ce musée permet de comprendre l’histoire de la dentelle, tissu de luxe et faire-valoir esthétique et social, apparu dans la première moitié du XVIème siècle. Mais la Cité retrace également la mode années après années, l’occasion de voir l’évolution de ce phénomène de société selon les époques. Ainsi, alors que les années 1960 et 1970 sont source de mouvements de revendications, les innovations en matière d’habillement proviennent des stylistes qui créent à des prix abordables et pour un large public. À cette époque, on choisit ses vêtements pour exprimer ses appartenances sociales et non plus selon les critères changeants de la mode. Quelques années plus tard, la mode devient très médiatisée et peut alors être considérée philosophiquement comme politiquement, ce qu’a bien assimilé Hubert de Givenchy.

Un artiste « maître de l’élégance »

Né en 1927, Givenchy découvre très vite la mode, qu’il décrit comme une « vocation éveillée dès l’enfance ». Après avoir fondé sa propre maison, c’est en 1952 que cet « enfant terrible de la haute couture » influencé par Balenciaga, présente sa première collection à Paris, qui sera appuyée par la presse. Quelques mois plus tard, il offre son second défilé, celui qui marquera un véritable tournant dans sa carrière. Les separates, une mode jeune et fraiche composée de diverses pièces de sportwear, trouve très vite son public. Charme, élégance : le style Givenchy est né.

DSC_0025
Dessins de mode, Givenchy @Manon Vanpeene

De Jacqueline Kennedy à Audrey Hepburn en passant par la Duchesse de Windsor, Hubert de Givenchy, créateur d’une marque à part entière, attire une clientèle fidèle venue de tous les continents. En 1988, la marque Givenchy est vendue au groupe LMVH mais demeure une marque phare de la haute couture. Retiré de la direction artistique de la maison depuis 1995, Hubert de Givenchy reste néanmoins actif et cultive aujourd’hui encore l’art de la beauté.

Givenchy sous toutes ses coutures

Depuis le 15 juin et jusqu’au 31 décembre, la Cité de la Dentelle et de la Mode de Calais fait rayonner la couture française avec son exposition temporaire Hubert de Givenchy. Mise en scène par l’artiste lui-même, l’exposition présente une rétrospective de la haute couture parisienne des années 1950 aux années 1990. Un parcours semé de jeux de lumières, de matières et de couleurs et un décor sobre et élégant dans lequel prennent place plus de 80 pièces.

Issues de garde-robes privées, de collections de musées européens et des archives de la maison Givenchy, différentes tenues sont regroupées pour comprendre l’univers créatif de cet artiste de renom. Un circuit entre robes du soir, robes de cocktail, ensembles, tailleurs, vestes ou encore pantalons qui vous mènera vers des pièces emblématiques. Au centre de l’exposition, la robe fourreau noire en satin portée par l’actrice Audrey Hepburn dans le film Diamants sur canapé en 1960, attire l’attention de tout visiteur. Le voyage se termine par la découverte de trois imposantes robes de mariées, qui témoignent de la passion de l’artiste pour les textiles d’exception.

DSC_0050
Robes de mariées @Manon Vanpeene

Dentelle, satin, velours, soie, cette rétrospective remarquable est également la parfaite occasion de s’imprégner d’une multitude de tissus, mais aussi de trois des parfums les plus célèbres de l’artiste. L’exposition Hubert de Givenchy permet, pendant six mois, de montrer les différentes collaborations de l’artiste et ainsi de retracer sa carrière.

Amateurs de mode, on se retrouve là-bas ?

Informations pratiques : 
Cité de la Dentelle et de la Mode
135, quai du Commerce, 62100 Calais
Tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h
Tarif de l’exposition : 4€/3€ tarif réduit

Manon VANPEENE

Crédit image à la une : @manonvanpeene
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s