Festival les Escales, un week-end en musique à Saint-Nazaire

Cet été la rédaction vous propose une revue de plusieurs festivals. Cette fois, nous vous emmenons à Saint-Nazaire, pour le festival Les Escales.

Créé en 1992, le festival a toujours prôné le multiculturalisme, puisqu’initialement, il se déclare comme festival de musiques du monde. Le festival a pour but de représenter divers pays et divers style de musique. Le programme de l’année ne fait pas exception. Entre Jain, Imany et Møme, il y en a pour tout les goûts.

Pour cette année, le thème était « Detroit ». Au programme :

  • Vendredi 28 juillet : Jain, Milky Chance, Talisco mais aussi KO KO MO (duo nantais explosif!), Hawaiian Pistoleros (eux aussi Nantais, proposant une musique plus proche du jazz aux accents presque country)
  • Samedi 29 juillet : LP, FFF, Møme. En parallèle: Flint Eastwood (groupe emporté par une jolie rousse pleine d’énergie originaire de Detroit), Passalacqua (duo de Detroit mélangeant hip hop old school et rap de la côte est)
  • Dimanche 30 juillet : Pixies, Camille, Imani, mais aussi Throes + The Shine (groupe qui mélange souk, hip hop, electro) , Martha and The Vandellas (souvent comparée à Diana Ross, Martha est une légende aux Etats-Unis)

L’ambiance

Tous les âges sont réunis aux Escales, l’ambiance y est douce et calme…jusqu’à une certaine heure ! Car comme dans tous festivals, nous avons croisé des gens déguisés en licornes, des personnes hurlant pour on ne sait quelle raison et des enfants de 4 ans courant absolument partout sans leurs parents. Mais justement, cette ambiance montre la tranquillité du festival. Jamais d’altercations, une propreté tout à fait convenable et une équipe de renseignement et de sécurité au top. De plus, un risque de vol minime grâce au système cashless permettant de ne pas avoir d’argent liquide sur soi.

Cette ambiance se retrouve dans les concerts où la bienveillance règne. Tous les artistes ou presque vous font chanter et danser. Nous retenons l’attention sur Jain et Camille qui ont enflammé la foule!

jain + camille from Eglantine Puel on Vimeo.

On a adoré

  • Les concerts en général. C’est là l’avantage des festivals, l’artiste n’est pas connu de tous. Par conséquent, s’il veut garder son public attentif, il faut redoubler d’efforts pour le garder avec soi. Et ce d’autant plus dans un festival comme les Escales où plusieurs styles se côtoient…
  • Le grand choix de nourriture. Le thème étant Detroit, il y avait beaucoup de spécialités américaines mais aussi des stands africains et souvent un choix pour les végétariens!
  • Les petits magasins de créateurs, le tatoueur-perceur situé dans un salle à part et le salon de massage shiatsu!
  • Le cadre : au bord de l’eau…

On a moins aimé

  • La difficulté à se garer: aucun parking situé près du festival! Le mieux aurait été d’organiser un système de navette à partir du grand parking qui se trouve à l’extérieur de la ville.
  • Le manque de lieux couverts en cas de pluie. Or on en aurait eu bien besoin !
  • Le concert des Pixies. Pour ceux qui ne connaissaient qu’une ou deux chansons, il a été difficile de s’accrocher. Le groupe a joué cinq chansons sans aucun mot pour le public. Déception…

Pour finir quelques extraits du concert de Milky Chance, Imany et Talisco!

IMANY+MILKY CHANCE+TALISCO from Eglantine Puel on Vimeo.

Eglantine PUEL

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s