Studio Ghibli : rêves et enchantements

A l’ouest de la ville de Tokyo, au milieu du parc Inokashira-koen qui orne la ville de Kichijoji, se trouve une attraction qui attire chaque année des millions de visiteurs rêveurs : le Ghibli Museum, ancien studio du célèbre créateur de film d’animation japonais, Miyazaki Hayao. Jollies vous fait la visite !

 

Une filmographie impressionnante

Il faut réserver au moins un mois à l’avance pour pouvoir fouler les marches de ce temple de l’animation japonaise. Le Gibli Museum est le témoin du travail d’un homme qui a révolutionné le monde du dessin animé nippon et qui l’a rendu célèbre dans le monde entier. (Sans oublier son co-fondateur Isao Takahata, l’homme derrière le déchirant Le tombeau des Lucioles). C’est en 1984 après la sortie de Nausicaä de la vallée du vent, premier film signé Miyazaki, que naissait le Studio Gibli institution qui deviendra une véritable machine à succès à partir des années 1980 avec notamment la production d’une série de chefs-d’oeuvres comprenant Le Chateau dans le ciel en 1986, Mon voisin Totoro en 1988, Princesse Mononoké en 1997, Le voyage de Chihiro en 2001, Le Château ambulant en 2004 et Le vent se lève en 2013 avec lequel Miyazaki annonce sa « retraite » ».

En italien « Gibli » est le nom d’un vent chaud, un nom choisi par Miyazaki pour évoquer la révolution qu’il compte mener dans le monde de l’animation ! Et peut-être un clin d’oeil à son futur Porco Rosso.

Un musée au grand coeur

De l’extérieur, il fait honneur à son créateur : grand, coloré, original. Sur le toit, le robot du film Le Chateau dans la ciel veille sur les visiteurs qui sont agglutinés dans la file d’attente. Le drapeau du Studio flotte dans le ciel bleu de ce mois de juillet, donnant au musée un véritable air de château ou de forteresse, un monde coupé de l’extérieur où la poésie et la beauté des contes japonais règnent en maîtres.

Gibli Museum. Crédits : Léa Gorius
Robot du Chateau dans le ciel qui trône sur le toit du musée. Crédits : Léa Gorius

Malheureusement, les photos étant interdites à l’intérieur du musée, nous ne pourrons vous fournir d’images (on en a une ou deux quand même !)…mais les mots réussiront à coup sûr à vous convaincre de faire le voyage.

A l’intérieur, plusieurs étages qui s’articulent autour d’escaliers en colimaçon steampunk. Au plafond : une hélice d’avion et aux murs : des vitraux décorés avec les personnages des animés les plus connus. Dans les étages, des salles aux thèmes différents : la salle de dessin de Miyazaki tapissée de croquis et d’objets en tous genres, une salle consacrée à la nourriture (oui, celle qui nous fait saliver à travers notre écran et nous donne envie de tout laisser tomber pour un ramen ou un onigiri !) ou encore une salle de cinéma qui passe des courts métrages originaux toutes les 15 minutes, le musée est un condensé de vos héros ghibli favoris !

Totoro sur les vitraux du Studio. Crédits : Léa Gorius
Intérieur du Musée Gihbli. Crédits : Léa Gorius
Crédits : Léa Gorius

Parmi cet univers magique empli de figurines de personnages mythiques, le seul hic est l’absence de sous titres…toutes les explications sont en japonais, ce qui rend la compréhension difficile pour les étrangers mais ce qui renforce l’authenticité de ce lieu unique !

Ghibli Museum. Crédits : Léa Gorius

Les films du Studio Gibli traitent des hommes, de leurs relations avec la nature, la religion ou encore la technologie. Prônant que l’homme n’est pas mauvais par nature, ses films d’animation humaniste proposent différents niveaux de lecture : du chat bus et du côté attachant de Totoro qui plaît aux enfants, à la dénonciation du changement climatique ou à la déforestation de Princesse Mononoké. La force des animés Japonais de Miyazaki est de pouvoir faire rêver et réfléchir petits et grands…

@Aishwarya Sadasivan

Informations complémentaires sur le musée :

– Réservation obligatoire.

– Prix des billets : entre 8 et 20 euros selon votre tranche d’âge.

– 4 horaires de visites : 10h/12h/14h et 16h.


Léa GORIUS

Crédits photo à la une: Léa Gorius

Publicités

Une réflexion sur “Studio Ghibli : rêves et enchantements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s