#ThrowbackTVShows #9 : Friends

« I’ll be there for you… » Qui n’a jamais fredonné ce générique que nous avons entendu pendant dix ans. Six friends. Un café. Des invités exceptionnels. 10 saisons. Personne n’a pu passer à côté de cette série. Elle nous a tous rassemblés. Elle nous a fait envier la beauté de Rachel Green, les liens fraternels de Monica et Ross Geller, la folie de Phoebe Buffay, l’humour de Chandler Bing et le « Hey ! Comment ça va toi ? » de Joey Tribbiani. Jollies Magazine revient pour vous sur cette série inoubliable. Attention aux spoilers !

Le pitch

New York. Café Le Central Perk. Un canapé. Deux fauteuils. Le décor est posé. Tandis que Monica (Courtney Cox), son amie Phoebe (Lisa Kudrow), ses voisins d’en face Chandler (Matthew Perry) et Joey (Matt LeBlanc) et son frère Ross (David Schwimmer) discutent sur le récent coming-out de l’ex-femme de Ross, une jeune femme en robe de mariée débarque dans le café. Rachel, ancienne copine de lycée de Monica, (Jennifer Aniston) vient de quitter l’autel en laissant l’homme qu’elle allait épouser. Passant du statut de récente bourgeoise à jeune fille désœuvrée, Rachel va s’installer chez Monica et se faire intégrer directement à la bande de copains. Entre coups de foudre amical et amoureux, situations cocasses et légères disputes, les friends nous auront bien fait tourner la tête pendant dix ans.

Le personnage qui change tout

Comment choisir un personnage parmi les six ? Ils sont tellement si différents et complémentaires en même temps. On ne peut imaginer Ross sans Rachel, Monica sans Ross, Phoebe sans Joey, Joey sans Chandler, Chandler sans Monica… Alors chez Jollies Magazine, on a choisi quelqu’un d’autre ! « Oh… Mon… Dieu… » JANICE ! Bien que nous ne voyons pas Janice à chaque saison, comment peut-on oublier cette jeune femme pleine de surprise. Ex de Chandler puis re-copine, puis re-ex, puis-recopine, puis re-ex, puis copine de Ross, puis ex de Ross, Janice Littman Guralnik née Hosenstein (interprétée par Maggie Wheeler) aura fait beaucoup de grabuge dans la série. Finalement Janice accouchera d’un petit garçon dans la même clinique où Rachel accouchera d’Emma et achètera presque la maison voisine à celle qu’achèteront Monica et Chandler.

Maggie_Wheeler_2013.jpg
Maggie Wheeler / Crédit photo : Mingle Media TV

Notre épisode préféré

Dur de choisir un épisode parmi les 236 qu’il y a eu en tout. Il s’est passé tellement de choses dans Friends. Nous choisirons quand même l’épisode 12 de la saison 4 : « Celui qui gagnait les paris ». Alors que Chandler et Joey dorment paisiblement, Monica et Rachel se font réveiller par le coq des garçons. Ces dernières, n’en pouvant plus de ces réveils matinaux, demandent aux garçons de se débarrasser de la volaille. A la suite d’un pari où les garçons devaient deviner l’intégralité du sac de courses de Rachel pour prouver qu’ils les connaissaient mieux qu’elles ne les connaissaient, un questionnaire géant sur les vies de Joey, Chandler, Rachel et Monica est préparé par Ross. L’enjeu ? Si les filles gagnent, les garçons se séparent du coq. Si les garçons gagnent, ils prennent l’appartement des filles, plus grand que le leur. Les filles vont échouer sur une question qui sera malheureusement pour elles décisive : « Quelle est la profession de Chandler Bing ? ». Les garçons prennent ainsi l’appartement des filles et les filles, celui des garçons. Pendant ce temps, Phoebe découvre durant l’emménagement qu’elle a réussi à tomber enceinte et portera ainsi le bébé de son frère et de sa belle-sœur.

Pourquoi on adore ?

Les plus :

  • La présence de nombreux invités exceptionnels. Durant 10 saisons, nous avons pu voir Julia Roberts, George Clooney, Brad Pitt, Bruce Willis, Robin Williams, Hugh Laurie, Ellen Pompeo, Sean Penn, Wynona Rider, etc…
  • Le pouvoir des personnages récurrents. Ils sont intégrés à la série et on ne peut pas passer à côté d’eux. Entre les punchlines de Gunther le serveur du bar, l’antipathie d’Amy la sœur de Rachel, les frasques de Janice et la maladresse de Jack et Judy Geller à l’égard de leur fille Monica, ils resteront toujours dans notre tête quand nous penserons à Friends.
  • Nous ne pouvons oublier ces gags récurrents que nous utilisons encore aujourd’hui. Le « Oh.Mon.Dieu » de Janice, le « Hey, ça va toi ? » de Joey, le « We were on a break » de Ross pour tenter d’expliquer le fait qu’il ait (ou non?) trompé Rachel…
  • Friends, c’est aussi une série qui utilisait l’humour pour aborder des sujets plus graves. Phoebe par exemple évoquait souvent le suicide de sa mère alors qu’elle n’avait que treize ans. La sitcom évoquait également souvent l’homosexualité avec le père de Chandler, les conflits familiaux avec les Geller, la perte d’un travail et la recherche d’emploi avec tous les friends mais aussi la stérilité et l’adoption d’un enfant avec Monica et Chandler.
The_Central_Perk_Set_from_Friends_(7823245486)
Le Central Perk / Crédit photo : @Stuart Stevastos

Les moins :

  • La récurrence de l’histoire Ross/Rachel. On avoue qu’à la fin on espérait qu’une seule chose : qu’ils se casent, une bonne fois pour toutes, tous les deux et qu’on en parle plus.
  • L’absence de personnages récurrents de couleur. Une certaine polémique était née après cette analyse. Il faudra attendre la saison 9 pour qu’une actrice de couleur apparaisse : le personnage de Charlie (incarné par l’actrice Aisha Tyler), une anthropologue collègue de Ross.
  • Les autres « moins », on les cherche encore, cette série est presque parfaite !

Alexandre FAURE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s