L’abécédaire musical de Jollies Magazine

Pour célébrer la fête de la musique en ce 21 juin 2017, la rédaction de Jollies Magazine a décidé de vous révéler son abécédaire musical composé des groupes favoris des rédacteurs.

A comme Arctic Monkeys

Révélé en 2006 avec leur premier album Whatever People Say I am, That’s What I’m Not qui comportait notamment les tubes Fake Tales of San Francisco et I Bet You Look Good On The Dancefloor, Arctic Monkeys fait partie de ce genre de groupe qu’on a tous écouté une fois dans notre vie sans pour autant retenir le nom. Le groupe anglais est composé d’Alex Turner, Jamie Cook, Nick O’Malley et Matt Helders actuellement. Avec cinq albums à leur actif, dont un qui est devenu l’album le plus rapidement vendu par un groupe au Royaume-Uni, Arctic Monkeys mérite amplement sa place dans cet abécédaire et dans le cœur des fans. Pur produit du rock anglais avec ses guitares presque saturées, l’accent anglais accompagnant chacune des mélodies, quand on écoute Arctic Monkeys on a juste envie de s’allumer une cigarette, hocher doucement la tête et chantonner. Un groupe à écouter sans modération, contrairement à la cigarette !  

B comme The Black Eyed Peas

Qui ne connaît pas The Black Eyed Peas de nos jours? Groupe mythique de hip-hop américain, les membres du groupe sont originaires de Los Angeles, en Californie. Fergie, Will.I.Am, aple.de.ap et Taboo, forment donc ce groupe influencé par le R’n’B, la techno, la pop, la dance, le latino, le funk ou encore l’electro House. Même si cela fait quelques années maintenant qu’ils sont presque tous parti en carrières solos, leurs gros tubes comme Pump It, I Gotta Feeling, Shut Up et bien d’autres, résonnent toujours dans les soirées et les boîtes de nuit. Si on appréciait tant ce groupe, c’est pour leurs morceaux endiablés et leur plurimusicalité. Rappelons que le groupe en 2010 à vendu 35 millions d’albums dans le monde, et 21 millions de singles, ce qui représente 56 millions de ventes en volumes, sans compter les ventes numériques. Leur collaboration avec David Guetta, leur permet de faire de I Gotta Feeling un hymne mondial à la fiesta ! En 2015 sans Fergie qui se consacre à sa carrière solo, le groupe sort une musique appelée Yesterday, un hommage au hip-hop bourrée de références musicales. En juillet 2016, Will.I.Am, confirme le grand retour sur scène des Black Eyes Peas en 2017, pour une tournée mondiale, sans la présence de la jeune femme, qui sera remplacée par Lydia Lucy, révélée dans The Voice UK. Alors on croise les doigts pour peut-être de nouveaux albums en vue ?!

C comme Coldplay

Formé à Londres en 1996, Coldplay est un des plus grands groupes à succès de notre temps, avec à son actif près de 60 millions d’albums vendus. Il a été récompensé énormément de fois, puisqu’il a remporté 8 Brit Awards, 7 Grammy Awards, 6 Q Awards et 5 NME Awards. En 2009, Coldplay est élu quatrième meilleur artiste des années 2000, par les lecteurs du magazine Rolling Stones. Il faut dire que le groupe de pop rock britannique formé par l’auteur compositeur interprète Chris Martin, le bassiste Guy Berryman, Will Champion le batteur et le guitariste Jon Buckland, nous transporte au fil du temps, sans pour autant s’essouffler. Avec huit albums studio à leur actif, on retient des titres comme Viva La Vida, A Sky Full Of Stars, The Scientist, Paradise ou encore Hymn for the weekend.  Allez, on vous en met une juste pour la beauté du texte et de la mélodie, mais attention à ne pas trop bader !

D comme Daft Punk

Se faire connaître internationalement, tout en restant dans l’anonymat le plus complet? C’est tout le paradoxe du succès planétaire que connaît le duo français depuis un peu moins de vingt ans. Ses deux membres, Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo, se sont rencontrés au lycée. Leurs premières tentatives pour percer dans l’univers musical se soldent pourtant par des échecs. le trio de rock Darlin’ qu’ils lancent en 1991 voit sa musique qualifiée de “daft punky trash” – punk idiot –  par un critique anglais : on vous laisse deviner d’où leur nom Daft Punk est tiré. Le duo est formé dès 1993, mais ce n’est véritablement qu’en 1997, avec la sortie de leur premier album Homework, mélange de house et techno, que le succès du groupe commence à se dessiner. Ils enchainent avec Discovery en 2001, orienté pop, qui introduit les voix vocodées. Le duo s’est fait sa place : en 2006, il est élu meilleur DJ du monde par Mixmag, en 2009 il réalise la BO de Tron aux sonorités électro et en 2013 sort leur album au succès planétaire, Random Access Memories. Récompensé par cinq Grammy Awards, regroupant des artistes reconnus et déclinant des titres aujourd’hui mondialement connus, le groupe a tout réussi, en cultivant une image décalée et un mystère autour de leur vraie identité. Et finalement, des apparitions casquées, ça se remarque toujours mieux…

Difficile de choisir parmi tous ces titres qui font le succès des DaftPunk: Get Lucky ft Pharrell Williams, Lose Yourself to Dance, Harder Better Faster Stronger… alors on vous parle plutôt de leur actualité musicale et leur collaboration avec The Weekend, que vous avez sûrement entendu partout!

E comme Ed Sheeran

Ce jeune irlandais, étoile montante de la musique pop, commence réellement sa carrière musicale en 2011 avec son premier album +. S’en suivent deux autres petites pépites auditives : x en 2014 et plus récemment ÷. Chacun de ses albums récolte un succès immense et nombre d’entres eux sont récompensés. En même temps, qui ne succombe pas à Ed Sheeran en écoutant Sing, Lego House, ou même Shape of you.
Ce qu’on aime par dessus tout chez Ed Sheeran c’est son charme qui se renouvelle d’album en album, un temps vif, puis suave, pour enfin devenir sulfureux. Que nous réserve donc l’Irlandais aux milles et une facettes ? C’est encore un mystère…
En patientant, on vous laisse écouter notre coup de coeur sheeranien (oui oui ça existe) : Thinking out loud.

F comme Flume

Du haut de ses 25 ans, l’australien Harley Streten, alias Flume, s’est imposé en tant que musicien et producteur sur la scène musicale internationale. À l’œuvre depuis ses 13 ans, c’est avec son remix de “You & Me”, titre du groupe Disclosure, que ce prodige de l’électro est dévoilé aux oreilles du grand public. Flume, son premier album, voit le jour en 2012 et permet déjà de faire taire les premières critiques à l’égard de l’artiste. Après l’avoir poussé sur le devant de la scène, ses remixes et collaborations avec de nombreux artistes comme Tove Lo, Chet Faker ou Moon Holiday, assurent aujourd’hui sa notoriété. Toujours aussi créatif, Flume dévoile en 2016 son second album, Skin, porté par le célèbre single “Never Be Like You”. La même année, c’est signé par le même label que les groupes Foals et Two Doors Cinema Club, que Skin est récompensé meilleur album électro de l’année aux Grammy Award, ce qui témoigne bien de l’engouement autour du jeune musicien. À la suite du succès de son deuxième album, Flume nous a offert Skin Companion EP I en novembre dernier. La seconde partie était attendue, et c’est avec Skin Companion EP II, nouvel opus tout fraîchement dévoilé que l’artiste signe la fin de cet album en trois partie, avant d’entamer une tournée des festivals durant tout l’été. Et chez Jollies, on l’adore ! Flume mélange les genres, et ses sonorités house et indie nous font le plus grand bien. Débordant de créativité, il s’impose comme représentant d’une jeunesse insatiable, en quête de nouvelles choses, et c’est pour ça qu’on l’aime !

G comme Gorillaz

Gorillaz est sans doute l’un des groupes britanniques les plus marquant des années 2000. Formé en 1998 par Damon Albarn et Jamie Hewlett, le groupe est remarquable par le fait qu’il soit composé de membres fictifs animés sur un écran : 2D le chanteur, Murdoc à la basse, Russell à la batterie et Noodle à la guitare. Avec 5 albums, dont le dernier est sorti cette année, Gorillaz s’est vite imposé comme un groupe majeur. Que ça soit dans le concept même de groupe avec des personnes fictives, leurs clips plus proches de film d’animation expérimental que de réels clips ou même leur caractère éclectique au niveau de leur composition. Gorillaz est clairement un des must-listen de notre décennie. Vu leur caractère éclectique il est difficile de choisir UNE seule chanson, surtout vu les featuring qu’ils ont pu faire, que ça soit avec Snoop Dogg, Lou Reed ou même Jean-Michel Jarre ! Mais s’il ne devait en rester qu’une, ça serait sans doute El Manana provenant de l’album Plastic Beach, une merveille d’animation mais aussi une merveille musicale.

H comme Hans Zimmer

Hans Zimmer? Un nom devenu incontournable pour les cinéphiles: le compositeur allemand, naturalisé américain, qui avait commencé la musique en autodidacte, a signé la BO de pas moins de 150 films et films d’animation depuis 1987. C’est la composition de la BO de Rain Man qui le propulse vers le succès, et son oeuvre est à ce jour récompensée d’un Oscar grâce au Roi Lion, de deux Golden Globes et de quatre Grammy Awards. Seulement? On peut s’en étonner. Que seraient les films Interstellar, Inception, Pirates des Caraibes, ou encore Pearl Harbor, le Dernier Samourai ou The Dark Knight Rises sans la musique composée par Hans Zimmer? Avec le compositeur, tout est question d’une osmose parfaite entre l’esprit du film et son accompagnement musical. Des mélodies simples, mais cultes, et qui restent en tête. On vous épargne toutes celles que vous connaissez déjà, mais on vous invite à réécouter celle d’Interstellar, en attendant de découvrir la BO du film Dunkerque en juillet au cinéma!

I comme Imagine Dragons

Le dernier single en date du groupe de rock alternatif formé en 2008 à Las Vegas, vous le connaissez sans doute, puisqu’il s’agit de Believer. Le groupe se forme lorsque le chanteur Dan Reynolds est toujours à l’université. Selon les rumeurs, le nom du groupe serait en réalité un anagramme, dont les mots originaux sont connus seulement des membres du groupe. Mais Imagine Dragons c’est quoi exactement ? C’est une musique positive et inspirante avant toute chose. Si au départ le groupe jouait dans des casinos et autres bars de Las Vegas, il est remarqué par un célèbre producteur, Alex da Kid. En 2010, le groupe sort deux EPs intitulés Imagine Dragons et Hell and Silence et en 2011 les artistes retournent en studio pour signer un autre EP, It’s Time. C’est en 2012 que sort leur premier album, Night Visions et que débute leur tournée mondiale. Aujourd’hui, le groupe est habitué aux grandes salles et est capable de remplir des stades de plus de 10 000 personnes aux Etats-Unis ! On vous laisse écouter un de nos sons préférés, salué par la critique et jugé comme étant un morceau éléctrique et impulsif, lors de la 54ème cérémonie des Grammy Award :

J comme Justice

Remarqués en 2003 avec le remix “Never Be Alone”, Gaspard Augé et Xavier de Rosnay ont depuis gravi les échelons pour devenir une des figures incontournables de la French Touch. Evoluant au sein du prestigieux label Ed Bangers Records, fondé par Pedro Winter, l’ancien manager des Daft Punk, et composé des talentueux Cassius, Mr Oizo ou encore Sebastian, Justice sort en 2007 son premier album.  (prononcez “Cross”), aussi bien encensé par les critiques que par le public, a retenu l’attention avec le tube D.A.N.C.E et son célèbre clip. Dix ans plus tard, les deux DJ désormais mondialement reconnus reviennent pour un troisième album, dont ils font actuellement la promotion dans tous les gros festivals. Avec Woman, Justice arrive à nouveau à surprendre ses fidèles, en les plongeant dans une atmosphère intime et envoûtante avec des titres comme “Randy” et “Pleasure”. Sexy et violente, la musique des deux DJs peut vous transporter dans un autre monde en moins de temps qu’il en faut pour dire ouf. Bref, ces deux là savent vous mettre une claque dans la gueule et du baume aux oreilles. Evidemment, nous ne leur aurions pas rendu justice (pardon mais c’est trop bon) si nous n’avions pas évoqué l’excellentissime titre Phantom Pt. II.

K comme Kygo

DJ, compositeur, musicien et même producteur, tout ça à seulement 25 ans : le talent de Kygo fait l’unanimité et l’a propulsé en seulement trois ans parmi les DJ les plus connus de sa génération. Ses premières reprises de Sexual Healing de Marvin Gaye et I see fire d’Ed Sheeran rencontrent un tel succès (près de 80 millions de vues) qu’Avicii et Coldplay le contactent pour lui proposer de reprendre leurs titres. S’ensuivent les concerts, la première partie d’Avicii au Finding Festival d’Oslo, et même son remplacement au festival TomorrowWorld en septembre 2014…

Et c’est véritablement en 2014, avec la sortie de son single Firestone, que le jeune norvégien se fait un nom en tant que compositeur et se fait connaître dans le monde entier. S’ensuit le single Stole the show en 2015, Stay en 2016… Cette année, on est certains que It Ain’t Me ft Selena Gomez sera son nouvel ovni! Mais parce que c’est son tout premier succès en tant que compositeur et qu’à nous, il nous rappelle plein de souvenirs, on vous invite à réécouter la mélancolique Firestone

L comme Linkin Park

Personne n’a jamais vraiment su définir le genre musical que font Linkin Park (nu metal, rock alternatif, rap metal ?) mais tout ce qu’on sait, c’est qu’on adore. Surtout connus du monde entier grâce à leurs tubes du début tels que Numb ou In The End, puis Lost In The Echo, What I’ve Done, Burn It Down, ils viennent de sortir leur septième album, One More Light. Ce dernier est beaucoup plus pop, doux et intime que les autres, ce qui a suscité de nombreuses critiques. Cela n’empêche pas les fans de courir aux festivals et aux concerts pour profiter du show que Linkin Park offre encore après 20 ans d’activité.

Au fil des albums, les six Californiens représentés par les deux leaders Mike Shinoda et Chester Bennington ont su faire évoluer leur musique vers un genre plus abouti, raffiné et travaillé.

M comme Maroon 5

Depuis plus de 20 ans, les Maroon 5 enflamment la scène musicale internationale. Spécialistes de la pop-rock avec cinq albums à leur actif et un sixième en préparation, ils ont sorti des hits mondialement connus tels que “She will be loved”, “Animals”, “Maps”, “Sugar”, “One more time”, “Payphone”, “Moves like jagger” et bien d’autres. Ce qui fait surtout le charme des Maroon 5, c’est leur style, qui évolue avec leur temps et sans aucun doute le grain de voix si reconnaissable d’Adam Levine. Actuellement composé d’Adam Levine (chant), James Valentine (guitare et choeurs), Jesse Carmichael (clavier et choeurs), Mickey Madden (basse), Sam Farrar (guitare rythmique et choeurs) et PJ Morton (clavier et choeurs), le groupe ne devrait plus tarder à sortir son sixième album studio et on a hâte ! En attendant, s’il ne fallait choisir qu’un album, on choisirait leur quatrième album studio, Overexposed… Pour LA chanson incontournable des Maroon 5, il s’agit sans hésitation de la triste “She will be loved”, mais on avoue, il a été dur de faire un choix !  

N comme Nirvana

Figure du mouvement grunge et formé en 1987, Nirvana marque le passage de la génération 80’s vers quelque chose de plus sombre, de moins idéaliste. Composé à la base de Kurt Cobain et du bassiste Krist Novoselic, le groupe rencontre le succès grâce à son second album Nevermind et aux clips Smells Like Teen Spirit et Come as You Are largement diffusé sur MTV devenu la chaine de toute une génération d’adolescent et de jeunes adultes. Avec ses mélodies écorchées, sa basse sombre, l’utilisation des distorsions et la mise en avant de la voix « cassée » de Cobain, Nirvana est autant connu pour ce qu’il représente que pour ses mélodies se faisant l’étendard d’une époque. Drogues, violences, suicide, Nirvana abordent tous ces thèmes et rentre finalement dans la légende du rock lorsque Kurt se suicide en 1994. Aujourd’hui on peut encore se demander si Nirvana aurait acquis ce côté culte si Kurt avait vécu un peu plus longtemps, mais on ne peut nier que Nirvana a laissé son empreinte sur le monde de la musique et de la pop culture. Que ce soit lorsqu’il est parodié dans les Simpsons, ou à travers les Foo Fighters que l’ancien membre de Nirvana, Dave Ghrol, dirige. Nirvana fait partie de ces étoiles filantes de la chanson qui brillent encore plus maintenant qu’elles sont parties. De nombreuses chansons de Nirvana sont marquantes, mais on ne peut que vous conseiller la reprise de The Man Who Sold the World (de David Bowie) que Nirvana a reprise durant le MTV Unplugged quelque temps avant le suicide de Kobain, un chef d’œuvre.

O comme OneRepublic

It’s too late to apologize, it’s too laaaaaaaaate…”… OneRepublic est un groupe de pop-rock américain originaire du Colorado. Parmi les membres, on compte Ryan Tedder le chanteur, Zack Filkins et Drew Brown les guitaristes, Eddie Fisher le batteur et Brent Kutzle le bassiste. Fondé par Tedder et Filkins en 1996 sous le nom de Republic, c’est en 2003 que les trois autres musiciens les rejoignent. Repéré en 2007 sur MySpace par le label du rappeur Timbaland (Mosley Music Group), ce dernier enregistre avec le groupe la chanson Apologize qui met en lumière le groupe. OneRepublic livre alors dans la foulée son premier album Dreaming Out Loud. Il se vend à plus d’un million d’exemplaires à travers le monde. Par la suite, ils sortiront trois autres disques Waking Up, Native et Oh My My. Que dire des singles qui sont tout simplement des pépites. Après Apologize, vous n’avez pu passer à côté de Stop and Stare, Counting Stars et plus récemment No Vacancy qui devrait bientôt sortir en duo avec un chanteur bien de chez nous : le jeune Amir. Mais notre coup de coeur va pour le titre If I Lose Myself, une belle chanson d’amour.

P comme Petit Biscuit

À tout juste 17 ans, Petit Biscuit, alias Mehdi Benhelloun, est un véritable prodige de la musique électronique. Tout en préparant son baccalauréat, le jeune homme publie régulièrement de nouvelles compositions sur ses réseaux sociaux. La dernière en date ? Un remix de la chanson Stay de Zedd et Alessia Cara. Pourquoi on l’adore ? Ses chansons nous font penser aux vacances et on s’imagine volontiers, un cocktail dans les mains, au bord de la plage avec les écouteurs vissée dans les oreilles. En 2017, vous pourrez vous déhancher sur ses titres aux quatre coins de la France et de l’Europe lors de sa tournée des zéniths !  

Q comme Queen

Selon un sondage d’opinion commandé en Grande-Bretagne par la BBC Two et paru en 2007, Queen est considéré comme étant le « meilleur groupe britannique de tous les temps », devançant les Beatles et les Rolling Stones. Cela vous étonne ? Nous non plus. Qui n’a pas grandi ou vécu de superbes moments sur des titres cultes de ce groupe? Bohemian Rhapsody, Don’t Stop Me Now, Radio Ga Ga, I Want to Break Free... avouez, vous chantez déjà! Fondé dans les années 1970, Queen est toujours aimé et adoré, même après la mort de Freddie Mercury en 1991. Un petit duo avec David Bowie et ça repart, bonne écoute!

R comme Rihanna

Comment présenter la reine Riri sans en faire un roman ? Rihanna de son vrai nom Robyn Rihanna Fenty est une chanteuse, auteure, compositrice, interprète, actrice, réalisatrice, égérie… barbadienne. En 2003, elle rencontre les producteurs américains Carl Sturken et Evan Rogers qui vont lui faire peu à peu décoller sa carrière. Après avoir signé avec leur label (Syndicated Rhythm Productions), Rihanna sort son premier album Music of the sun en 2005. L’album, un mélange de reggae, de R&B et de pop comprend les succès Pon de Replay et If It’s Loving What You Want. En 2006, la chanteuse rempile avec un deuxième album A girl like me avec les tubes planétaires SOS et Unfaithful. C’est vraiment en 2007 avec l’album Good Girl Gone Bad que Rihanna connaît une consécration. Elle se consacre alors à des chansons pop-rock et R&B et assume son côté provocant dans ses nombreux clips. Umbrella, Shut up and Drive, Don’t Stop the Music, Rehab… On ne compte plus les succès de la jeune artiste. Les années passent et Rihanna reste la princesse de la pop et on se déhanche sur tous ses tubes. De Rude Boy à Te Amo en passant par Russian Roulette, l’album Rated R tient toutes ses promesses. En 2011 We Found Love tiré du sixième album de la chanteuse se place en tête du Billboard Hot 100 et ce pendant 14 semaines. Rihanna sort son huitième album en 2016. La chanteuse revient aux sources et aux sonorités reggae. Pour ne pas rester classiques, nous vous proposons de découvrir une chanson peu connue de cette artiste : Cold Case Love.

S comme Simon & Garfunkel

Symbole de la contre-culture des années 1960 au côté des Beatles et de Bob Dylan, Paul Simon et Arthur Garfunkel, ou plus simplement Simon and Garfunkel sont aujourd’hui des icônes de la culture populaire. Parodié dans les Griffins ou dans Wayne’s World 2, le duo s’est imposé comme une icône aujourd’hui intemporelle, berçant les oreilles des jeunes comme des moins jeunes. Ce n’est qu’à partir des années 1965, plus de dix ans après leur première rencontre, qu’ils connaissent le succès avec une nouvelle version de  The Sound of Silence et qu’ils continueront à truster les sommets de la musique. Le duo est aussi connu pour leurs séparations et leurs reformations successive pour le plus grand plaisir des fans. Preuve de leur notoriété le Rolling Stone magazine les a classés 40eme dans les 100 plus grands artistes de tous les temps pour leur impact sur les 60’s ainsi que pour l’alliance des compositions de Simon et la voix de Garfunkel. Parce que c’est aussi ça Simon and Garfunkel, des douces mélodies entrant en tête et ne voulant plus jamais en sortir. Simon and Garfunkel c’est de la pure poésie militant à une époque où les artistes engagées n’émergeaient que timidement. Il est bien difficile de conseiller une seule chanson de Simon and Garfunkel tant leur discographie est vaste et géniale, alors on vous laisse avec Sound of Silence, qui n’est qu’une mise en bouche de leur discographie.

T comme The Chainsmokers

But first, let me take a selfie… Tululutu…” Eh oui, vous ne vous rappelez peut-être pas de ce titre ou vous ne l’avez pas assimilé à The Chainsmokers mais c’est bien ce groupe de DJs qui est à l’origine de la chanson #SELFIE. Andrew Taggart et Alex Pall, les deux membres du groupe sont originaires de New York. Bien qu’ils n’aient sorti qu’un seul album cette année, le groupe s’est fait connaître avec leurs nombreux titres en collaboration avec des artistes américains. Parmi eux, Roses en featuring avec Rozes, Don’t let me down avec Daya ou encore Closer avec la chanteuse Halsey qui les a propulsés directement à la première place du Billboard Hot 100. Memories… Do not open, leur album est donc sorti cette année. Et encore une fois les collaborations sont importantes. Vous n’avez pu passer à côté de Something like this avec le groupe Coldplay ou la chanson Paris. Mais nous pouvons dire Cocorico ! Sur ce disque figure It won’t kill ya en duo avec Louane, la jeune chanteuse issue de la saison 2 du télé-crochet The Voice. Comme nous devons retenir qu’une seule chanson, notre choix se porte sur Don’t let me down chantée par la jeune Daya avec un clip simple mais efficace.

U comme U2

Que dire de U2 … Tellement de choses… Si pour la plupart ce groupe de rock appartient à la génération de leurs parents, il n’en reste pas moins un groupe mythique, et légendaire. Fondé en 1976 à Dublin, il est composé de Bono au chant, The Edge à la guitare, au piano et au chant, de Adam Clayton à la basse et de Larry Mullen JR à la batterie. Depuis les années 1980, U2 appartient aux groupes à succès, et on lui doit de grand albums tel que War, The Unforgettable Fire, Achtung Baby ou encore All That You Can’t Leave Behind. Plus précisément, ce sont les singles Sunday Bloody Sunday, With or Without You, Beautiful Day, Elevation, Vertigo ou I Still Haven’t Found What I’m Looking For, qui lui valent son succès planétaire. Classé 22ème sur la liste des 100 plus grands artistes de tous les temps par le célèbre magazine Rolling Stones, le groupe irlandais a remporté exactement 22 Grammy Awards. Depuis leur fort succès dans les années 1980, le groupe défend la cause des droits de l’hommes, en faisant la promotion d’Amnesty International, lors de ses représentations. U2 est décidément un groupe de rock qui en plus de nous proposer de belles musiques, véhicule un réel message de paix. Alors si vous ne connaissiez pas ou peu, voici notre titre préféré, qui vous donnera à tous les coups la pêche ! (et en live, parce que ça met tout de suite plus d’ambiance!)

V comme Vianney

Mais t’es où ? Pas là, pas là, pas làààà”, ça vous dit forcément quelque chose, non ? Il faut dire, qu’elle reste en tête cette chanson !  C’est en écoutant son père chanter en jouant de la guitare des chansons de Brassens, Le Forestier ou encore Rickie Lee Jones, que Vianney découvre la musique, et se prend de passion pour elle. Dès ses 12 ans, il écrit ses premiers textes. Même si Pas là est déjà son deuxième single, c’est celui qui le propulse dans l’univers de la chanson et de la scène, en 2014. Par la suite, il assure la première partie de Florent Pagny, Cats on Trees, Dick Annegarn, Shaka Ponk, Julien Clerc et Johnny Hallyday. C’est en novembre 2016, qu’il sort son deuxième album, Vianney, dont le single Je m’en vais sort le 17 octobre 2015. Auteur-compositeur, le jeune homme a plus d’une corde à son arc, puisqu’il joue de la guitare acoustique et de la guitare électrique, ainsi que du piano et des claviers. Pour se produire, Vianney s’entoure des plus grands réalisateurs et producteurs : François Delabrière (Obispo, Marc Lavoine, Cœur de Pirate…), Clément Ducol (Vincent Delerm, Camille, Christophe, Hans Zimmer…), Bob Clearmountain (David Bowie, Aerosmith, The Rolling Stones, Bruce Springsteen…), Loïc Ponthieux (Véronique Sanson, Johnny Hallyday, Michel Jonasz…) ou encore Laurent Vernerey (Johnny Hallyday, Charles Aznavour, Céline Dion, Jean-Jacques Goldman)… Nommé aux Victoires de la musique en 2015 dans la catégorie album révélation de l’année, il remporte un an après le trophée dans la catégorie artiste interprète de l’année. Et voici, Pas là, son premier tube (histoire que ça vous reste bien en tête!).

W comme Walking on Cars

Walking on Cars c’est un groupe irlandais très discret formé en 2010 par Patrick Sheehy, Sorcha Durham, Dan Devane, Paul Flannery et Evan Hadnett. Ces cinq là sont des amis depuis le lycée et étaient habitués à jouer dans des petites scènes près de chez eux. Leur petite routine prend fin en 2012 avec leur victoire au Redbull Bedroom Jam. Leur single Catch Me If You Can est alors largement diffusé à la radio. Cependant, c’est Speeding Cars qui est devenu un réel incontournable de la scène musicale internationale. Le petit plus de ce groupe réside dans leurs chansons mélancoliques et très puissantes qu’on peut écouter en boucle avec des messages forts et des voix angéliques. Chez Jollies on trouve que chaque membre de Walking on Cars est unique et c’est pour ça qu’on les aime.

X comme The xx

The xx, c’est une parenthèse onirique qui transporte le public vers des lieux ensoleillés empreints d’une certaine mélancolie. Le quatuor britannique devenu trio après leur premier album mélange une pop électro à un chant doux et relaxant à double voix. La discrétion médiatique du groupe ne les a jamais empêché d’avoir un franc succès auprès du public. Pour les fans français, The xx vous donne rendez-vous à Rock en Seine le dernier week-end d’août. Et si par hasard vous vous trouvez à Birmingham aujourd’hui, vous aurez la chance de pouvoir assister à leur concert dès ce soir ! La chanson de la découverte d’un groupe a toujours une place spéciale dans le coeur des fans, c’est pourquoi s’il ne fallait choisir qu’une chanson, ce serait Crystalized qui a propulsé The xx sur le devant de la scène britannique.

Y comme Yodelice

Maxime Nucci alias Yodelice c’est un fin mélange de douceur et de furie, de pop et de rock. C’est d’ailleurs pour ça qu’on aime, que dis-je qu’on adore yodelice ! Il se lance dans la musique dans le début des années 2000 pour percer en 2009. Puis c’est le début d’albums à succès et de titres résonants. De Free à My blood is burning en passant par More than meet the eyes, Yodelice prouve son talent. Sa dernière prouesse : la composition de l’entière bande originale du film Rock’n’roll. Bref, vous l’aurez compris chez Jollies Magazine on ADORE Yodelice. Et surtout le titre Talk to me, ode à l’amour vibrante.

Z comme Zara Larsson

Zara Larsson, c’est un petit peu la Rihanna suédoise. En 2008, à l’âge de 10 ans, elle remporte l’édition 2008 de “Taleng”, l’adaptation suédoise de La France a un incroyable talent. Mais c’est vraiment en 2013 que la chanteuse se fait connaître en Europe avec la sortie du single Uncover. Qui n’a pas écouté cette chanson après une rupture en regardant par la fenêtre avec une tasse de chocolat chaud dans la main ? Du haut de ses 19 ans, la jeune pop star a déjà sorti deux albums qui ont tout simplement cartonné en Europe, aux Etats-Unis, en Nouvelle-Zélande et en Australie. L’album 1 est sorti en 2014 et son deuxième disque So good est sorti cette année. Depuis, on ne compte plus les nombreux singles que l’on a entendu à la radio : Never forget you avec le rappeur MNEK, It ain’t my fault et plus récemment Symphony avec le groupe Clean Bandit… Mais c’est vraiment Lush Life qui l’a propulsée sur le devant de la scène et qui nous a mis le pep’s pour aller bosser tous les matins.

 

Ont participé à cet article : Camille BRONCHART, Maëlle NEVOUX, Manon VANPEENE, Léa GUYOT, Morgane PIQUE, Hélène MONNIER, Alexandre FAURE, Margaux LIDON, Anthony XERRI, Alix LOYER, Pauline THURIER, Claire ABOUDARHAM

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s