Touche Pas à Mon Poste : une fin de saison marquée par des polémiques

Alors que nous sommes à la huitième saison du talk-show le plus vu en France, Touche Pas à Mon Poste est le berceau de nombreuses polémiques. Le 7 juin dernier, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) a décidé de priver l’émission de trois semaines de publicité. Comment en est-on arrivé là ? Jollies Magazine vous résume l’affaire TPMP qui occupe la presse ces dernières semaines.

 

TPMP : une émission qui traite l’actualité des médias

En avril 2010, une émission dont on ne pensait pas qu’elle tiendrait la route, débarque sur France 4 en seconde partie de soirée. Cyril Hanouna aux manettes et une bande de chroniqueurs autour de la table décryptent l’actualité de la télévision et des médias. Mercato de fin de saison, actualités cinématographiques et littéraires, débriefing des émissions, journaux télévisés, etc… Le talk-show se veut à l’américaine et commence petit à petit à faire des happenings improvisés et des jeux parfois décalés.

En 2012, l’émission est transférée sur Direct8 et devient quotidienne. Autour de la table : Thierry Moreau (rédacteur en chef de Télé 7 jours), Jean-Michel Maire (ancien journaliste de guerre), Enora Malagré (chroniqueuse de télévision et de radio), Jean-Luc Lemoine (humoriste) et Christophe Carrière (journaliste cinéma à l’Express) deviennent récurrents. Au fil des années, les ont rejoints Valérie Bénaim (journaliste), Camille Combal (animateur du VirginTonic), Gilles Verdez (ancien rédacteur en chef du Parisien), Isabelle Morini-Bosc (journaliste, spécialiste des médias) et Julien Courbet (journaliste et ancien animateur de Sans Aucun Doute).

Ces dernières années, de nouveaux chroniqueurs ont rejoint l’équipe mais c’est particulièrement l’arrivée de Matthieu Delormeau fraîchement parti d’NRJ12 qui va mettre le feu aux poudres. Le chroniqueur va pendant deux ans plus ou moins subir les moqueries de ses camarades et de son patron à propos de sa sexualité. Plus ou moins, car on ne peut nier qu’il a participé à ces moqueries.

800px-Cyril_Hanouna_2010
Crédit photo : @Wikipedia

Une saison 2016-2017 sous le feu des projecteurs : retour sur les polémiques qui fragilisent l’émission

Au mois d’octobre, après un mois d’antenne seulement, arrive déjà une première polémique. Cyril Hanouna s’en prend à Matthieu Delormeau en des termes fleuris. Nous vous prions d’avance de nous excuser pour le vocabulaire. Le chroniqueur sous-entendant qu’il était une star sur son ancienne chaîne se fait très vite recadrer par son patron. « Non mais-excusez-moi, je vais quand même revenir sur un truc, parce que j’en ai assez qu’il dise « Sur NRJ12, j’étais… », NRJ 12 ils vous ont mis dehors comme une merde. » avant de poursuivre « Je vais vous raconter l’histoire ! Qui c’est qui est venu en juillet dans mon bureau comme une pleureuse hein ? Mais ferme ta gueule ! Quel bouffon celui-là ! » La séquence a du mal à passer pour le CSA qui met en garde Touche Pas à Mon Poste et la chaîne qui considère que « l’agression verbale de l’animateur sur le chroniqueur constitue un manque de retenue dans la diffusion de telles images susceptibles d’humilier les personnes. »

Toujours en octobre, l’un des chroniqueurs va commettre un acte très malsain en plein milieu du marathon des « 35 heures de Baba ». Alors qu’un happening vient tout juste de finir, Jean-Michel Maire décide d’embrasser la poitrine d’une jeune femme contre son gré. Soraya Riffi avait déjà antérieurement refusé un baiser sur la bouche du chroniqueur. Malgré les excuses de Jean-Michel Maire, le CSA reçoit déjà de nombreuses plaintes et le hashtag #cultureduviol inonde Twitter.

Le mois suivant, en novembre, c’est une caméra cachée lors de « La grande Rassrah » qui va déclencher de nouvelles polémiques. Cyril Hanouna feint de tuer un pseudo producteur de télévision américain. Matthieu Delormeau se fait alors piéger par ce dernier qui lui demande de porter le chapeau pour ce meurtre à sa place, l’animateur disant craindre pour sa carrière. En retour plateau, le chroniqueur ne peut retenir ses larmes, s’étant cru complice d’un homicide et confessant avoir contacté un avocat durant la nuit.

Capucine Anav, nouvelle recrue autour de la table et issue du milieu de la télé-réalité va être la cible bien malgré elle, de l’avant-dernière polémique. En effet, Cyril Hanouna va ostensiblement poser la main de la jeune femme sur son sexe à travers son pantalon alors que celle-ci a les yeux fermés. Quelques jours après, le CSA reçoit plus de 1000 signalements. Mais c’est finalement la dernière faute en date de l’émission qui va faire que TPMP s’attire les foudres de nombreux téléspectateurs.

Le 17 mai dernier, Cyril Hanouna présentait un nouveau prime issu de TPMP : « Radio Baba ». Après une première partie plutôt chaste, l’animateur lance un nouveau « jeu ». Cyril Hanouna se fait passer pour Jean-José un jeune bisexuel de 26 ans et dépose une annonce sur un site de rencontres avec son numéro de téléphone. En prenant une voix efféminée et certaines manières, l’animateur répond aux jeunes hommes intéressés par son profil et les humilie en plein direct. C’en est trop pour les téléspectateurs qualifiant cette séquence « d’homophobe » et déposant plus de 25 000 signalements au CSA.

XVM6593d2a6-c78d-11e6-a030-cff5af09f187
Crédit photo : @TVMagazine

Des conséquences inévitables pour l’émission et la chaîne

Après les nombreux signalements reçus par le CSA, ce dernier a ouvert une enquête sur les nombreuses polémiques autour de l’émission. Les excuses présentées par l’animateur et la venue de membres d’associations LGBT sur le plateau n’auront pas suffi à éviter une condamnation. Mercredi la sentence tombait. Le CSA prive de trois semaines l’émission de publicités. Une perte estimée à environ six millions d’euros selon l’animateur.

En plus de cette perte financière, quelques chroniqueurs phares ont quitté dernièrement le navire. Thierry Moreau quittait l’émission en plein direct en mai dernier. Il y a quelques jours, c’était Enora Malagré qui diffusait une vidéo où elle expliquait son départ. Mais c’est surtout Matthieu Delormeau (dont les fans exprimaient leur inquiétude) qui n’est pas réapparu sur le plateau depuis la fin du mois de mai alors qu’il était présent très régulièrement.

Qu’en est-il de l’avenir de l’émission ? Cyril Hanouna précisait il y a peu que l’émission ne s’arrêterait pas mais les pertes financières sont considérables. L’animateur en a même appelé au CSA. Il souhaite garder les publicités mais reverser les bénéfices à des associations caritatives. Pas sûr que la loi soit de son côté.

FRANCE-AUDIOVISUAL-CSA-YOUTH
Olivier Schrameck, président du CSA / Crédit photo : @LyonCapitale

On peut aimer ou ne pas aimer cette émission. Mais on ne peut nier le fait que d’autres animateurs en radio, en télévision ont fait ou ont permis des blagues tout aussi graveleuses et malsaines sans en être réprimandés. Serait-on jaloux du succès de Cyril Hanouna ? Affaire à suivre dans les prochains jours.

Alexandre FAURE

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s