Le body positive : de l’acceptation à l’amour de soi

L’image de la femme dans les médias et sur les réseaux sociaux, voilà un sujet qui fait débat. D’une manière générale, la représentation de la femme dans notre société encore bien patriarcale est sujette à controverse. Mère parfaite, bonne épouse, amante « satisfaisante »… Et ce n’est pas tout. La femme doit aussi être belle et surtout, mince. Cette image de la femme qui peut lui être néfaste, tant physiquement que psychologiquement, est cependant en train de changer. Né sur les réseaux sociaux et particulièrement actif sur Instagram, le mouvement « Body positive » prône l’acceptation de soi à tous les niveaux, du corps à l’esprit.

Comme bien souvent sur les réseaux sociaux, on a tendance à porter un regard très galvaudé sur les différents mouvements qui se créent. Ainsi, pour beaucoup, faire du body positive, c’est « être grosse, se foutre en sous-vêtement moulants et prendre en photo ses bourrelets ». Pourtant, le body positive s’adresse à tous. « Il n’y a pas de taille ou de poids minimum pour essayer de s’accepter et de s’aimer. On peut faire rentrer dans un 36 et malgré tout détester son corps. » fait remarquer l’instagrameuse Ely Killeuse.

Le body positive, c’est donc trois principes fondamentaux que l’on peut tous/tes mettre en application.

Sois ton propre modèle

Aujourd’hui, il est quasiment impossible d’échapper à une certaine image que la société veut nous imposer. Promenez-vous dans la rue, allumez votre télévision ou pire, allez faire les magasins, vous vous retrouverez forcément confrontés à une représentation normalisée de l’homme ou de la femme. Cette dernière sera mince, grande, musclée, avec des fesses rebondies et des abdos dessinés. Vous parcourrez ensuite votre feed Instagram à la recherche d’une image plus réelle, qui fasse plus vrai… Et vous finirez sûrement par pleurer en mangeant du chocolat, car vous aurez l’impression d’être un cas désespéré.

Capture d_écran 2017-05-08 à 16.35.00
Luciana du compte @me_versus_me

Le body positive part d’un constat très simple pour répondre à ce problème. Nous sommes TOUS uniques et différents les uns des autres. Ce qui ne sied pas à votre meilleure amie peut vous aller à ravir et inversement. Luciana, du compte Instagram @me_versus_me l’explique très bien. Elle raconte ainsi la galère qui a été la sienne, pendant plus d’un an, pour trouver un jean à sa taille. « Après avoir tout essayé, j’ai enfin réussi à trouver la solution » écrit-elle. « Je me suis acheté un nouveau jean. » C’est aussi simple que cela, aussi bête, et pourtant, on a du mal à y penser. Déplacer le problème, le regarder différemment. Elle ajoute à la fin de son post : « Cherchez les bonnes solutions aux vrais problèmes. » Car le problème n’est pas de ne pas rentrer dans un jean taille basse à sa taille habituelle. Le vrai problème est de vouloir à tout prix passer ce jean taille basse, alors que notre morphologie s’adapte mieux à un taille haute.

Ely Killeuse le dit également : « L’important, ce n’est pas la taille, c’est de porter la bonne. » Plus directe encore, elle ajoute : « Alors c’est quoi le plus important ? De porter un chiffre sur une étiquette qui se colle entre vos fesses ? Ou de vous sentir bien, à l’aise, vivantes (et même bandantes) dans vos fringues ? »

C’est dit, le but de toute vie devrait être de s’aimer, ou au moins de s’accepter. Soi en tant que personne, et non en tant que semblable à…

Aime-toi tel(le) que tu es

Capture d_écran 2017-05-08 à 16.45.37

Une fois que l’on ne cherche plus à ressembler à quelqu’un d’autre mais bien à être soi, il s’agit d’apprendre à s’aimer. Pas forcément aimer son physique, mais au moins s’aimer soi, en tant que personne. Le body positive n’est pas qu’une question d’acceptation du corps ; il prend également en compte l’esprit.

S’aimer tel que l’on est, c’est accepter ses qualités et ses défauts, prendre en compte ses limites et être en accord avec cela. Nul n’est parfait, ni soi ni, contrairement à ce que l’on pense souvent, les autres.

Cindy, du compte Instagram @mincir_avec_folie, a décidé d’accepter son corps de femme qui a porté des enfants et perdu près de 50 kilos. « C’est pas que je l’aime, dit-elle dans une vidéo, mais il ne me gêne pas. Et cet été, je porterai des maillots deux pièces, parce que je me sens tout à fait à l’aise et sexy comme ça. » Elle considère ainsi, en référence à Jacques Charonne, que son corps est le reflet de son histoire. « La mienne est longue, on y aperçoit des cicatrices, celles qui ont donné la vie, des rondeurs, celles du bonheur, des petits plis, ceux du plaisir et de la gourmandise ! On y voit également des doutes, […], on peut y voir aussi des vagues d’amour et de tendresse grâce aux mains et aux paroles de mon époux, qui me donne chaque jour un peu plus confiance. »

Chéris ton corps, il te le rendra

Si le body positive permet de se sentir mieux dans sa tête, il aide également le corps à se sentir bien. Car un corps qu’on laisse vivre sans chercher à lui imposer une quelconque norme, un corps que l’on aime et dont on prend soin est un corps qui RESPIRE. Ely Killeuse l’explique dans son article « Des Kilos de love pour des Kilos de followers ». En janvier dernier, elle était arrivée à un poids qu’elle considérait idéal. Pourtant, elle avait obtenu ce chiffre au prix de restrictions et avait perdu le plaisir tant du sport que de l’assiette. Aujourd’hui, les cinq kilos repris sont pour elle « ce +5kilos qui a changé ma vie, ce +5kilos qui m’a permis de m’aimer telle que je suis ».

Capture d_écran 2017-05-08 à 16.39.13
Ely du compte @ely_killeuse

Le corps, reconnaissant de la paix et de la confiance qu’on lui accorde, se contente de vivre de sa vie. « Zermati m’a […] permis de comprendre une chose : on ne peut pas avoir le poids que l’on veut » ajoute-t-elle. Alors pourquoi ne pas apprendre à l’aimer, ce corps, plutôt que de le torturer ?

Mathilde BERG

Retrouvez ici les comptes Instagram de Luciana, Ely et Cindy.

Crédit photo à la Une : Johnhain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s