Équitation : l’édition 2017 du concours de Badminton

La semaine dernière, du 3 au 7 mai, s’est tenu le très réputé concours complet de Badminton en Angleterre. Connu de tous les cavaliers de complet comme l’un des plus impressionnants et des plus difficiles, ce concours a encore une fois tenu ses promesses et nous a offert du beau sport. Jollies vous raconte le concours et la très belle victoire du Néo-Zélandais Andrew Nicholson.

Badminton en bref :

Compétition instaurée en 1949 à l’initiative du Duc de Beaufort, elle visait avant tout à préparer les cavaliers britanniques et irlandais aux compétitions internationales à venir. Il s’agit aujourd’hui de l’une des six rares compétitions 4 étoiles proposées dans le circuit et donc l’une des plus difficiles à terminer. Ce concours fait également partie d’un défi appelé « The Grand Slam of Eventing » sponsorisé par Rolex. Le principe est de réussir à triompher lors de trois compétitions 4* dans l’année : celles de Kentucky, Badminton et Burghley. Depuis la création de ce défi, seuls deux cavaliers ont réussi : la Britannique Pippa Funnell et l’Allemand Michael Jung.

Mitsubishi Motors Badminton Horse Trials 2017
Astier Nicolas qui dégourdi son cheval après le trajet devant Badminton House @Flickr / Badminton Horse Trials

Pour cette édition 2017, 14 nations et plus de 80 cavaliers prendront le départ de l’épreuve.

La première épreuve, celle du dressage

Comme dans la plupart de ces grandes compétitions, l’épreuve de dressage se tient sur deux jours.

Après la première journée, deux Français se classent dans le Top 5. Thibaut Valette et Qing du Briot ENE HN signent une très belle performance et s’installent en tête du classement tandis qu’Astier Nicolas et Piaf de B’Neville restent en embuscade à la quatrième place.

Le podium est chamboulé à l’issu de la seconde journée de dressage. Les deux Français restent dans le Top 10 mais les trois premières marches sont désormais respectivement occupées par l’Australien Chistopher Burton et son Graf Liberty, l’Allemande Ingrid Klimke à cheval sur Horseware Hale Bob Old et l’Irlandais Jonty Evans avec Cooley Rorkes Drift. Notre futur gagnant Andrew Nicholson, qui a deux chevaux au départ, s’affiche à la sixième place avec Nereo.

Un parcours de cross fidèle à sa réputation

Issu de l’imagination d’Eric Winter, ce parcours de cross a suscité de nombreuses interrogations chez les cavaliers et les chefs d’équipe. Le Directeur Technique National adjoint au concours complet en France, Michel Asseray, relève un manque de clarté dans le parcours mais pose aussi la question des « pins » qui sont des systèmes de sécurité permettant à une partie supérieure de l’obstacle de tomber et ainsi de réduire les risques d’accidents. Effectivement, tout comme Thierry Touzaint, l’entraineur national, il explique que ces pins sont installés sur des obstacles qu’on n’imaginerait pas mettre en place sur un parcours s’il n’y avait pas de pins. Cela implique des changements dans les parcours de cross et dans la sécurité du sport avec lesquels les cavaliers vont devoir évoluer.

Mitsubishi Motors Badminton Horse Trials 2017
Astier Nicolas et Piaf de B’Nville @Flickr / Badminton Horse Trials

La parcours en lui-même a fait de nombreux dégâts puisque seulement 49 couples parviennent à achever le parcours. L’Allemand Michael Jung à cheval sur La Biosthétique Sam FBW et le Néo-zélandais Tim Price sur Xavier Faer sont les deux seuls couples à boucler le parcours dans le temps imparti. Les Français n’ont pas été épargné avec seulement trois cavaliers sur dix engagés qui franchissent la ligne d’arrivée: Astier Nicolas, Thibaut Valette et Jean Teulère. Pascal Leroy et Minos de Petra ne prennent pas le départ à cause d’une colique tandis qu’Hélène Vattier et Caroline Chadelat chutent malencontreusement en cours de parcours. Les autres Français décident d’abandonner après avoir essuyé un refus ou plus et ne voulant pas fatiguer les chevaux pour rien.

Cette second épreuve chamboule à nouveau le classement. Les deux premières places sont maintenant occupées par les Allemands Ingrid Klimke, Michael Jung et le futur vainqueur Andrew Nicholson.

Mitsubishi Motors Badminton Horse Trials 2017
Ingrid Klimke sur le cross @Flickr / Badminton Horse Trials

Cette épreuve mythique du concours complet qu’est le cross prend une dimension encore plus forte lorsqu’on évoque le parcours de Badminton qui est massif, complexe et difficile à terminer et cette édition n’a pas fait défaut à la réputation du concours.

Si voulez découvrir le parcours du cross, cliquez ici.

Le saut d’obstacles, la dernière épreuve

Trois cavaliers ne pourront pas prendre le départ de cette épreuve suite à l’inspection vétérinaire. Le parcours fait quelques dommages puisque seuls douze cavaliers achèvent le concours avec un score nul sur cette épreuve. Les trois derniers Français en course n’ont pas plus de chance sur le saut d’obstacles. Bien que Thibaut Valette termine son concours sur un sans-faute, il n’en est pas allé de même pour Astier Nicolas (9 points) et Jean Teulère (22 points).

Le Néo-Zélandais Andrew Nicholson et Nereo signent un magnifique sans-faute aux obstacles et écopent d’un malheureux point de temps. Le vainqueur de l’année dernière, leader mondial, Michael Jung, ajoute un petit 4 points à son score en faisant tomber une barre. Ingrid Kilmke, dernière à passer, est sous le joug de la pression. Effectivement, il n’y a même pas un point qui la sépare des deux champions évoqués ci-dessus. Seulement, son parcours vire au cauchemar et elle achève le concours avec un bilan alourdi de 23 points qui l’a fait dégringoler à la neuvième place.

C’est donc Andrew Nicholson qui remporte ce concours, suivi par Michael Jung qui ne quitte jamais le podium. Le Néo-zélandais Tim Price s’empare alors de la troisième place.

34353225892_0bf5181691_o
Michael Jung, à gauche, félicitant Andrew Nicholson, à droite @Flickr / Badminton Horse Trials

Cette victoire a un goût particulier pour Nicholson. Il a été victime en 2015 d’un violent accident qui a failli le paralyser ; cette première place dix-huit mois plus tard tient presque d’un exploit. De plus, il détient le record de parcours achevés à Badminton avec 37 participations depuis 1984 et signe ce weekend sa première victoire. « Je savais qu’un jour je gagnerais ici, mais je ne savais pas quand« , a dit Nicholson après sa réussite.

Photo en une : Andrew Nicholson et Nereo @Flickr / Badminton Horse Trials

Alix LOYER

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s