Mai 2017 : les conseils ciné de la rédaction

Le mois de mai est un rendez-vous phare de l’année cinéphile. Le Festival de Cannes et toutes les sélections qui gravitent autour de lui (La Semaine de la Critique, la Quinzaine des Réalisateurs, l’ACID) attirent l’attention des amateurs du 7ème art. Très rares sont les films qui sortent au même moment dans les salles mais peu importe, le cinéma vole la vedette en ce mois de mai alors profitons-en ! Que nous réservent les salles obscures ce mois-ci ?

Les films du Festival de Cannes

Les fantômes d’Ismaël : Alors qu’Ismaël (Mathieu Amalric) semble à peine guéri du chagrin d’amour qu’a provoqué le mystérieux départ de Carlotta (Marion Cotillard), il y a 20 ans, il rencontre Sylvia (Charlotte Gainsbourg). Sylvia va rendre à Ismaël son souffle de vie. Leur relation naissante se voit chamboulée par le retour inattendu de Carlotta dans la vie d’Ismaël. Ce nouveau film d’Arnaud Desplechin fera l’ouverture du Festival de Cannes et sortira au même moment dans les salles, le 17 mai.

598274
©Jean-Claude Other, Why Not Productions

Le Goût du tapis rouge : Le 17 mai, le 70ème Festival de Cannes sera inauguré. Si vous n’avez jamais eu l’occasion de vous y rendre mais que vous en avez toujours rêvé, Olivier Servais vous emmène dans les coulisses du Festival avec Le Goût du tapis rouge. Ce documentaire s’intéresse aux Cannois, aux habitués du festival, aux starlettes qui voudraient prendre la place des vraies stars sur le tapis rouge et à l’organisation qu’un tel événement exige de la part de la ville. Au cinéma le 17 mai.

L’Amant Double : Après Une nouvelle amie et Frantz, François Ozon est déjà de retour sur nos écrans. Il présente L’Amant Double en compétition officielle du Festival de Cannes. Le réalisateur nous raconte l’histoire angoissante d’un couple qui ne se dit pas tout. La femme, interprété par la sublime Marine Vacth, découvre que son amant lui ment sur son identité et sur sa famille. En voulant en savoir plus, elle va se retrouver en danger. Est-ce le ticket pour la Palme d’Or ? Pour le savoir, rendez-vous le 24 mai.

490690
©Shanna Besson / Les Films du Lendemain

Rodin : Jacques Doillon, le célèbre réalisateur français, sera également présent au Festival de Cannes cette année. Le biopic du sculpteur Rodin est signé de sa main. Vincent Lindon incarne le génie de la sculpture. Serait-il en quête d’un second prix d’interprétation masculine ? Entre sa relation avec Camille Claudel (interprétée ici par Izïa Higelin) et sa réputation d’homme peu sociable, Auguste Rodin a toujours éveillé la curiosité des amateurs d’art. Pour ceux qui ont déjà écumé toutes les expositions et les musées, voici une occasion de voir l’artiste à travers un prisme nouveau, celui du cinéma. Dans les salles le 24 mai.

Les comédies

Braquage à l’ancienne : Un trio de choc est prêt à vous faire rire aux éclats. Morgan Freeman, Michael Caine et Alan Arkin, des octogénaires à la retraite et en manque d’argent, ont le projet fou de se lancer dans le braquage de banque. Répliques et situations hilarantes sont au rendez-vous dans ce feel-good movie à l’américaine. Au cinéma le 3 mai.

Problemos : Un couple très citadin rend visite à un ami qui vit dans une communauté hippie écologiste. Ici, pas de portables, pas de vaccins, pas de maisons en béton, la communauté vit en harmonie avec la nature. Alors que le couple Victor et Jeanne ont accepté de rester quelques jours avec leur fille dans cette communauté, une pandémie s’abat sur l’humanité. Tous les hommes sont morts sauf eux car ils étaient reclus de la société. Cette comédie ne restera certainement pas dans les annales mais elle semble être une bonne occasion de rire un bon coup. Au cinéma le 10 mai.

121202
©Serge Blondeau

Venise sous la neige : Patricia et Christophe se rendent pour un week-end détente entre amis dans la maison de campagne de Nathalie et Jean-Luc. Patricia n’est pas très enthousiaste à propos de ce week-end et se montre très froide avec son compagnon ainsi qu’avec le couple d’amis de celui-ci. Elle n’adresse pas un mot de la première soirée, si bien que les hôtes croient qu’elle est en réalité étrangère et ne parle pas français. Patricia se lance dans leur jeu sous les regards désespérés de Christophe qui ne sait plus comment s’en sortir. Ce huis-clos entre amis bourrés de quiproquos vous fera certainement sourire. Au cinéma le 17 mai.

MARIE FRANCINE
©Gaumont Distribution

Marie-Francine : La femme la plus drôle de France (pour les réclamations vous connaissez l’adresse) sort un nouveau film : Marie-Francine. Valérie Lemercier, devant et derrière la caméra, incarne le personnage éponyme, une femme de 50 ans célibataire vivant chez ses parents. Persuadée qu’il n’est jamais trop tard pour trouver l’amour, elle connaît de nombreuses tentatives malencontreuses, poussée par ses parents qui ne veulent pas admettre qu’à 50 ans, elle peut se débrouiller seule. Elle va faire la rencontre d’un homme charmant, Patrick Timsit, qui ne la trouve ni trop jeune ni trop vieille et qui va lui redonner tout l’espoir dont elle a besoin. Au cinéma le 31 mai.

Les films qui font froid dans le dos

Get Out : Rose et Chris forment un couple parfaitement amoureux. Rose (Allison Williams, Marnie dans la série Girls) estime qu’il est temps qu’elle présente Chris à sa famille qui vit dans un coin retiré, à la campagne. Le jeune femme avait omis intentionnellement de préciser à ses parents que son petit ami était noir. Visiblement, chez certaines personnes ce détail fait encore la différence. Chris va se retrouver coincer dans un village où, de toute évidence, il n’est pas le bienvenu. Le réalisateur d’Insidious parvient à créer une ambiance glaçante en quelques plans de caméras bien pensés et des répliques paralysantes. Peu importe votre couleur de peau, vous n’en sortirez pas indemne. Dès aujourd’hui dans les salles.

195066
©Universal Pictures International France

Tunnel : Un homme coréen se retrouve enseveli dans un tunnel qui s’est écroulé alors qu’il le traversait en voiture. Une opération de sauvetage va être lancée par le gouvernement. Lorsqu’il perd contact avec l’homme en question, certains demandent à ce que l’opération soit arrêtée. Sa femme et certains membres du gouvernement persistent à croire qu’il est toujours vivant et qu’ils ont les moyens de le sauver. Dans cette ambiance angoissante et emplie de suspens, une sensibilité se glisse et donne au film une dimension de réel sublimé. A ne pas manquer, dès aujourd’hui au cinéma.

Ces personnages qui allient sensibilité et force pour vaincre le quotidien

Outsider : Le 10 mai sortira une mise en abyme cinématographique qui bat des records. Outsider est un film qui raconte l’histoire d’un boxeur qui a inspiré une saga, et pas des moindres, celle de Rocky. On récapitule, Chuck Wepner était le champion de boxe du New Jersey en poids lourds, il a combattu contre Mohammed Ali et il a eu une carrière de boxeur admirable. Dans les années 1970, Chuck Wepner a inspiré à Sylvester Stallone l’idée de Rocky Balboa. Aujourd’hui, le réalisateur canadien Philippe Falardeau a décidé de raconter l’histoire vraie de Chuck Wepner. Au cinéma le 10 mai.

Le chanteur de Gaza : Au milieu des ruines de Gaza en Palestine, Muhammad Assaf entretient un rêve depuis qu’il est enfant : chanter. Une occasion se présente à lui lorsque l’émission Arab Idol commence en Egypte. L’adolescent va tout faire pour participer à ce télé-crochet et aller le plus loin possible dans l’aventure. Le chanteur de Gaza s’inspire d’une histoire vraie. Au cinéma le 10 mai.

179513
©La Belle Company

Little Boy : Alejandro Monteverde met en scène l’histoire émouvante de Pepper un petit garçon dont le père est parti sur le front pendant la Second Guerre mondiale. Pepper et son père étaient très proches, ils voyageaient dans des imaginaires lointains ensemble et à présent, le petit garçon est perdu sans James. L’épopée émotionnelle de cet enfant prend la forme d’un conte rempli de rêve et d’espoir. A voir le 10 mai.

353909
©Ad Vitam

De toutes mes forces : Nassim vient de perdre sa mère qui s’est suicidée alors qu’il était parti pour le week-end. Sa vie normale d’adolescent de 16 ans avec les mauvaises notes et les amours naissantes se retrouve bouleversée, pour le pire. Il cache cette partie là de sa vie à ses amis en leur faisant croire que rien n’a changé. Accueilli dans un foyer pour jeunes dans lequel il ne trouve pas sa place, Nassim se décourage. Le personnage interprété par Yolande Moreau va peut-être lui redonner de l’espoir. Khaled Alouach et Yolande Moreau portent une sensibilité sincère à l’écran. A voir à partir du 3 mai.

Photo à la une :  ©Mars Film, extraite du film L’Amant Double

Pauline THURIER

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s