Critique : 13 reasons why, la série bouleversante qui fait réfléchir sur le harcèlement adolescent

Vendredi 31 mars, Netflix mettait en ligne sa toute dernière création originale : 13 Reasons Why, adaptée du roman éponyme de Jay Asher. La série retrace l’histoire d’Hannah Baker, 17 ans, qui met fin à ses jours après des années lycée plus que chaotiques.

Une semaine après la mort d’Hannah Baker, dont il était amoureux, Clay Jensen retrouve un mystérieux paquet sur son porche : une boîte, contenant des cassettes. Chacune d’entre elle est dédiée à une personne de l’entourage d’Hannah, responsable d’une manière ou d’une autre de sa mort. Une seule consigne : écouter la totalité des cassettes et les passer à la personne suivante. Au total, 13 raisons l’ont poussée à s’ôter la vie, le tout réparti en 13 épisodes, qui montent en intensité. Dès les affiches promotionnelles, le ton est donné.

La série alterne entre présent, flashbacks, et moments où le passé et le présent se croisent. Tout cela toujours réalisé avec brio, sans que le spectateur ne s’y perde jamais. Le duo principal, mené par Hannah (Katherine Langford) et Clay (Dylan Minnette) est incroyable. Ce sont eux qui portent toute la série. Aplaudissements pour Katherine Langford, dont le rôle était sa première apparition télévisuelle. L’intensité de la série monte en puissance au fur et à mesure des épisodes, et les personnages d’Hannah et Clay évoluent, eux aussi, pour devenir plus que ce qu’ils étaient initialement. Au commencement, Hannah semble heureuse. Au fil des épisodes, on comprend le pourquoi de son profond mal-être. Quant à Clay, s’il semble triste dans les premiers épisodes, il termine complètement bouleversé et dévoile une personnalité plus sombre, prêt à tout pour venger Hannah.

006922
@Netflix

Des acteurs qui gagnent à être connus

Les acteurs secondaires ne sont pas en reste. Tous ceux qui apparaissent dans les cassettes insufflent la vie à leurs personnages et ne tombent pas dans les clichés habituels des séries américaines : sportif, cheerleader, geek… et c’est tant mieux ! Les cassettes ont un impact sur chacun des personnages et ils réalisent, peut-être, ce qu’ils n’avaient pas compris avant : ils sont tous responsables, à leur manière, du mal-être d’Hannah qui a conduit à sa mort. Le spectateur est témoin de leur descente aux Enfers au fur et à mesure que la saison avance. Mention spéciale pour Jessica, qui passe de la pimbêche, à celui de meilleure amie d’Hannah pour finir par être une jeune fille brisée.

Si beaucoup de ces acteurs étaient inconnus, ou presque, avant 13 Reasons why, nul doute qu’on les retrouvera très rapidement dans d’autres séries ou films tant ils brillent par leur talent. Tous, sans exception, gagnent à être connus. Dylan Minnette, jusqu’alors cantonné aux seconds rôles montre la diversité de son jeu d’acteur. Selena Gomez, et sa mère, Mandy Teefay, co-productrices du show ont tout gagné en faisant confiance au jeune acteur de 20 ans. Parmi les acteurs déjà renommés, Kate Walsh (Olivia Baker) est remarquable dans son rôle de mère désespérée par la perte de sa fille. Le contraste entre le passé et le présent est édifiant.

086145
@Netflix

Même si chacun des adolescents a une part d’ombre en lui, ils restent néanmoins attachants. On apprend à les connaître, et le spectateur comprend que parfois, des évènements qu’il peut considérer comme « anodins » peuvent pousser quelqu’un à remettre sa vie en question. Sans en faire trop, la série enchaîne les situations, qui instaurent parfois un certain malaise chez le spectateur.

Une plongée saisissante dans le monde des adolescents

Mais, ce que Netflix réussit le mieux avec sa nouvelle série, c’est créer un réalisme relatif au mal-être adolescent. Le spectateur se sent complètement impliqué, presque coupable, dans l’histoire d’Hannah. La série pousse chacun d’entre nous à se demander, si, nous aussi, nous aurions pu être une raison qui aurait, peut-être, pu pousser une de ses connaissances au suicide. Bien plus qu’un drame, 13 Reasons Why, ouvre les yeux sur la réalité du suicide adolescent et sur bien d’autres problèmes de société. Certaines scènes, choquantes, dépeignent pourtant la réalité adolescente de notre époque : alcoolisme, consommation de drogues, harcèlement sexuel, exclusion sociale… 13 Reasons Why met tout cela en lumière sans jamais tomber dans le pathos.

102539
@Netflix

Pour la rendre encore plus réaliste et faire réfléchir sur le harcèlement et le suicide adolescent, Netflix a créé tout un univers autour de la série disponible via mobile, le site 13reasons.fr. Ce site interactif nous donne accès au contenu du téléphone d’Hannah : ses SMS, contacts, historique Internet, feed Instagram… Netflix fait d’Hannah bien plus qu’un simple personnage de fiction : elle devient réelle, ce qui rend son suicide dans la série d’autant plus difficile à accepter.

13 Reasons Why est une de ces séries addictives, qui vous pousse à binge-watcher sans quitter votre canapé du week-end. Toujours bien pensée, les réalisateurs nous donnent toujours envie d’en savoir plus et de comprendre ce qui va arriver à Hannah Baker. La fin est bien menée, et des questions restent en suspens, ce qui pourrait laisser croire que Netflix envisage une saison 2… Stay tuned !

Camille BRONCHART

Image à la une : @Netflix
Publicités

7 réflexions sur “Critique : 13 reasons why, la série bouleversante qui fait réfléchir sur le harcèlement adolescent

  1. Je n’arrête pas d’en entendre parler, un peu partout mais je dois avouer que c’est le premier billet dédié à cette série qui me rend curieuse de regarder le premier épisode, pour me faire une idée. Même si ce sera clairement pas la série jouasse de l’année, visiblement.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s